17/04/2009

Les 250 cm3 débarquent en Suisse

Honda va distribuer en Suisse sa VTR 250, qui est déjà disponible en Asie. Kawasaki et Yamaha occupent déjà une partie de ce secteur de marché prometteur.

MVTR_2009SRA.jpgUne petite moto pas très chère, pas très puissante non plus mais juste assez pour avoir du plaisir en la pilotant. C’est en gros la description que l’on peut faire de trois modèles dont les moteurs cubent chacun 250 centimètres, désormais disponibles en Europe et en Suisse. Honda est le dernier arrivé, après Kawasaki, et après Yamaha. Dernier arrivé, mais pas des moindres, puisque le premier constructeur mondial de deux-roues lance sur le marché suisse la VTR250 modèle 2009.
Cette petite machine présente un poids plume de 161 kilos avec tous les pleins faits, et elle reprend pour moins cher (6790 francs) presque tout ce qui a fait le succès mondial des Ducati Monster 620 centimètres cubes d’entrée de gamme: véhicule sans carénage, position droite, selle basse, légèreté et maniabilité, et en même temps stabilité grâce à un cadre dit «en treillis», bon freinage, bonnes accélérations (mais puissance modeste) dues au moteur bicylindre en V (ou en L, selon l’angle de vue). Et bien sûr un look original et valorisant.
La VTR existe depuis de nombreuses années au Japon et en Asie. Mais jusqu’ici, Honda avait choisi de ne pas diffuser ses modèles quart de litre en Europe. La perte de pouvoir d’achat, la faiblesse actuelle du yen et les difficultés financières des marques japonaises ont dû le convaincre d’occuper aussi ce segment. Surtout que ses deux concurrents directs que sont Yamaha et Kawasaki ont déjà fait le pas.
Le premier depuis cette année avec lui aussi une moto naked, la YBR250 - mais propulsée par un moteur monocylindre offrant un peu moins de performances, et un frein arrière à tambour, donc moins convaincant que le frein à disque de la Honda. Le prix est presque identique (6900 francs).
Et Kawasaki les a devancés d’une bonne année avec son Ninja250R, dont le prix vient d’augmenter d’environ 200 francs pour atteindre 6990 francs. Il s’agit là d’une vraie petite sportive avec moteur bicylindre, la plus puissante des trois - mais qu’il faut cravacher haut dans les tours pour obtenir des sensations. Et c’est aussi la seule à proposer la protection et l’aérodynamisme d’un carénage intégral.
Ces trois machines doivent permettre au motard ou à la motarde lambda de se faire plaisir sans mettre en danger son permis de conduire pour cause d’excès de vitesse. Elles ont toutes trois des selles basses et devraient s’avérer économes aussi à l’usage. Enfin elles sont accessibles aux non-détenteurs de permis de grosse moto, sans qu’il soit besoin de mettre en place un kit limitant la puissance. Les meilleures ventes moto en Suisse sont les tout gros cubes (à partir de 750 centimètres cubes)… ou les modèles en dessous de 125 centimètres cubes, mais présentant un look de vraie moto (par exemple, les Yamaha TZ). Les 250 à la plastique soignée ont donc probablement un bel avenir grâce au compromis prix-puissance qu’elles offrent.

Jérôme Ducret

14:47 Publié dans news | Tags : 250 cm3, honda, yamaha, kawasaki | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

tres bon article , simple précis et équilibré. Vu que je cherchais des renseignements sur la nouvelle honda 250, suis servi, de plus je n'étais pas au courant de la ninja 250 . merci Monsieur Jêrome.:-)

Écrit par : Farid | 01/05/2009

je trouve cette Honda très joli et bien pour une première moto elle ira bien pour mes 18ans ^^

Écrit par : maxime | 01/06/2009

Tous mes voeux. Et prudence sur les gaz.

Écrit par : Jérôme | 03/06/2009

Oui mais vous oubliez deux moto qui vallent la peine d'être cité: la Hyosung GT 250 R et la Hyosung GT 250. Toutes deux des rivales bien que les concessionnaires soient très peut implanté en suisse, ils sont quand même présents.

Écrit par : Arnaud | 24/09/2009

Les commentaires sont fermés.