07/05/2009

La Suzuki SVF 650 Gladius : une belle robe qui cache un sacré caractère

 Texte Sylvain Muller, photos Florian Cella

 

SUZUKI_GLADIUS_01[1].jpgSi personne ne remettait en cause les performances de la brave Suzuki SV 650, son esthétique datant d’une dizaine d’années commençait à lui nuire, en particulier face à l’originale Kawasaki ER-6n. Les designers de la marque d’Hamamatsu viennent donc de lui offrir un sérieux lifting et un nouveau nom de baptême : Gladius, qui signifie glaive en latin.

Dès le premier contact, on comprend que les ingénieurs ont misé sur le visuel pour inciter à l’achat. Le phare avant bombé et recouvert d’une casquette, le double pot d’échappement courbe et évasé , ou la selle bicolore et incorporant un faux-dosseret sont là pour séduire. Les coloris sont du même acabit. Si le blanc-bleu est traditionnel chez Suzuki et que le noir est bien connu (et apprécié) des motards, la version fuchsia-nacrée est un pas clair en direction de la clientèle féminine, tandis que le noir et jaune-acide est carrément osé.

Avec tant de soin apporté aux détails, on ne peut être que déçu en découvrant le poste de pilotage. Alors que la moto regorge de détails soignés, le pilote n’a sous ses yeux qu’un guidon chromé, un té de fourche noir et des rétroviseurs tout droit sorti d’un vieux catalogue de pièces détachées. Cette petite faute de goût - justifiée par des motifs économiques - est toutefois vite oubliée lorsque le petit bicylindre en V à 90 degrés s’ébroue.

Issu de la SV 650, il a la particularité d’offrir trois plages de régimes correspondant à trois manières de rouler. De 2 à 4000 tr./min., il se fait envoûtant, emmenant son pilote flaner dans les petites routes au gré des coups de pistons. Un esprit quasi américain. De 4 à 6000 tr./min., il permet de s’intégrer au trafic et de rouler sans se préoccuper de son fonctionnement. Mais en jouant des six vitesses de la boîte, on peut aussi pousser le petit bicylindre dans ses derniers retranchements et le faire grimper jusqu’à 10000 tr./min, troisième portion dans laquelle il se révèle rageur. Vraiment sympa.

La partie-cycle est à la hauteur de ces trois caractères. Extrêmement fine au niveau de genoux, la Galdius répond au doigt et à l’œil aux injonctions de son pilote. Un vrai vélo. Si la selle est assez dure, elle est aussi généreusement proportionnée et accueille sans problème un passager, qui appréciera les grandes poignées de maintien. A noter que, contrairement à certaines machines qui disposent de kit d’abaissement, Suzuki a choisi de commercialiser une version basse et d’ajouter à son catalogue d’accessoires une selle réhaussée de 2,5 cm pour les grands. Là encore, une preuve de la volonté de concevoir  une moto facile.

Avec tous ces arguments, la Gladius devrait être assurée de rencontrer le succès commercial. Malheureusement pour elle, son créneau est particulièrement disputé et les marques s’y battent à coup de centaines de francs. Son tarif de 10'460 francs (+135.- de RPLP) n’est objectivement pas élevé ; mais pour le même prix (10'390 francs),  sa principale concurrente, la Kawasaki ER-6n, offre l’ABS. Même topo chez Yamaha, où la nouvelle XJ6 propose un quatre-cylindre équipé de l’ABS pour 10'590 francs. « Nous en sommes parfaitement conscient, mais notre système d’importation fait que nous sommes plus sensibles que les autres marques à la hausse du yen, se justifie Karin Biedermann, la préposée au marketing chez Frankonia (l’importateur Suzuki et Derbi pour la Suisse). Par contre, l’ABS sera disponible en option pour la Gladius dès cet été ». A noter que le petit bicylindres est aussi disponible en 25 kW.

 

Les plus: design et coloris / maniabilité et facilité de prise en main / les 3 caractères du moteurSUZUKI_GLADIUS_03[1].jpg

Les moins : selle dure / ensemble guidon rétroviseurs vieillots / tarifs par rapport à la concurrence

 

Voir www.suzuki-motorcycles.ch

 

15:40 Publié dans Tests | Tags : suzuki, gladius | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

week end portes ouvertes - Rue de la Borde 12 & 29 à Lausanne, avec essais différents modèles de motos Suzuki. Testez la Gladius 650.

Écrit par : kikoo | 08/05/2009

Les commentaires sont fermés.