16/06/2009

Le scooter électrique Vectrix s'étend en Suisse

La marque américaine s’est bâtie un réseau de distribution en Suisse, qui va bien au-delà de son seul concessionnaire genevois du début de l'année.

Vectrix driver.jpg

C’est le plus gros et le plus performant des scooters électriques disponibles en Suisse. Il s’appelle Vectrix est disponible dans ce pays depuis le début de l’année. Pour un prix conséquent de 13 900 francs, on a droit à un engin qui atteint les 100 km/h en très peu de temps vu son poids (240 kilos en ordre de marche), qui est très maniable malgré sa taille et qui offre des équipements de qualité (freins, suspensions, coffre sous la selle, etc.). Or jusqu’il y a peu, on ne pouvait acheter le Vectrix VX-1 que chez Motocompétition, à Genève. Son autonomie était à peine suffisante pour arriver à Lausanne, en roulant lentement.
Aujourd’hui, la marque américaine Vectrix a réussi à créer un vrai réseau de distribution en Suisse. On trouve des concessionnaires à Bâle, au Tessin, à St-Gall… et pour la Suisse romande, à Fribourg (Vuichard Motos), dans le canton de Neuchâtel (LocoEmotion à St-Aubin), dans le canton de Vaud (P. A. Moto à St-Légier) et en Valais (Check-Point SA à Martigny). Il en manque juste encore un à Lausanne pour bien faire.
Ce qui est aussi nouveau, c’est que ce véhicule tout électrique est recommandé par la section vaudoise du TCS, qui veut encourager la mobilité individuelle respectueuse de l'environnement. On peut même aller tester le Vectrix au centre TCS de Cossonay, sur réservation au tél. 021 863 22 22.Voir aussi www.tcs.ch/vaud/fr/home.html ou www.vectrix.ch.

Commentaires

Reste que le principal obstacle à une + grande diffusion c'est son prix et son autonomie.

En gros 14000 frs pour rouler presque exclusivement en ville,à 50 km/h max, qu'il faut recharger pendant quelques heures à des bornes inexistantes (ou dans son garage si on en a un)c'est un peu cher!

Pour environ 4000 frs à l'achat, moins de 10frs d'essence hebdomadaires, vous avez un scooter 125cc homologué UE3 et "rechargeable" en route à toutes les pompes du pays.

A moins d'être un écologiste fortuné et peu mobile...It's a no deal!

Écrit par : Azrael | 16/06/2009

J'ai passé 3 mois et certainement plus de 100 heures à chercher des renseignements concernant les véhicules électriques sur internet...

Ce qui m'a poussé à acheter un vélo à assistance électrique, et m'a définitivement convaincu de l'illusoire que sont les véhicules plus lourds sous une motorisation électrique...

Pourquoi vouloir faire croire aux clients potentiels que ces scooters sont un palliatif raisonnable aux modèles thermiques ?
Ce n'est pas le cas, et ne le sera pas à moins de progrès très, très spectaculaires sur les batteries. Car tout le problème se résume aux batteries.

Donc il faut le dire, les batteries chimiques disponibles sur le marché sont soit de la chimie type lithium-ion, soit nickel. Les lithium ont une meilleure capacité, donc sont le choix pour avoir une autonomie meilleure qu'avec du nickel.
Par contre les batteries lithium sont potentiellement dangereuses, peuvent prendre feu. Elles ne supportent ni décharge profonde, ni surcharge, donc sont "protégées" par de l'électronique de contrôle de charge et décharge et des sondes de température internes (BMS, battery management system, vous tomberez très vite sur ce terme si vous voulez vérifier par vous-même).
Rares sont les vendeurs à vous expliquer qu'une batterie lithium vieillira que vous l'utilisiez ou non, et qu'après 3 ans vous devrez en changer. Qu'elles coûtent en énergie et en pollution potentielle sur le lieu de production et d'élimination, généralement en chine.

Pour qui cherche bien, il est clair que ce type de scooter électrique est très efficace pour la conscience des écolos qui réfléchissent court. La mode aidant, cela représente un marché de clients à délester de quelques sous, et il faudra 3 ans pour que ces clients reviennent sur terre et regrettent leur achat.

Donc, si vous êtes un client hésitant, renseignez-vous. Posez les questions qui dérangent au vendeur : risques et garanties sur les batteries, prix de leur renouvellement, comment et quand la capacité va baisser ?

Dans le doute, attendez 3 ans, vous verrez un autre discours parmi les premiers acheteurs que l'enthousiasme de la nouveauté qui accompagne souvent les gadjets en tous genres...

Écrit par : Greg | 16/06/2009

Les scooters électriques sont aujourd'hui intéressants si l'on ne recherche pas des performances de gros modèles thermiques.
Il existe aujourd'hui des scooters catégorie 50cc qui roulent à +45 km/h et dont l'autonomie est de plus de 60km. (Amplement suffisant pour un usage en ville)pour un coût de recharge de 2-3 cts.!!!
Ce qu'on oulblie de mentionner en le comparant au modèle thermique c'est qu'il est pratiquement sans entretien (A part les pneus et les freins, le moteur est pratiquement inusable) et sur une durée de vie comparable, le coût final est de moins de la moitié de son homologue a essence, qui en plus est bruyant et POLLUANT!!! mais tout le monde s'en fout, la planète tousse, nos enfants auront un monde pollué, nos politiques ont la volonté de changer les choses mais comme le disait notre célèbre bourvil...Le dire c'est bien le fer (faire) c'est mieux...."
Vous pouvez trouver à Genève une petite société qui propose ses scooters à 2'990.- (Moteur 1500W) et une version plus légère à Frs. 1350.- (800W)
homologués pour la route et les deux a 45 km/h.
pour infos www.civasuisse.com
Bonne journée.

Écrit par : San | 18/06/2009

Je rejoins tout à fait le point de vue de Greg.

La seule solution techniquement et financièrement viable pour un mode de transport électrifié en ville, c'est le vélo électrique. Combiner la force musculaire avec une aide mécanique est forcément plus économe qu'une solution uniquement mécanique. Le poids reste limité, la vitesse (25km/h) tout à fait acceptable pour des trajets en ville, et la capacité de franchissement des pentes pour les bons modèles (je pense au Flyer) est excellentes.


Je me rends régulièrement au travail en vélo électrique... un trajet fait 21km, que je parcours en 45min. environ.

Écrit par : PtitSuisse | 18/06/2009

San,

ou et comment sont fabriquées les batteries électriques ?
En Asie, avec pour énergie de fabrication des-dites batteries des centrales électriques thermiques...

Le moteur électrique est inusable je vous l'accorde. Mais les moteurs thermiques modernes tiennent si longtemps que les gens jettent le scooter parce que tout rouille, coince et casse sauf le moteur : vous pensez-donc que sur un électrique le reste tiendra mieux ?

Les batteries, répondez-moi : quelle garantie ? quelle capacité garantie après 3 ans, à part zéro ? prix de remplacement ? qui les dépollue, à part les chinois qui ont leur méthode bien entendu non polluante pour nous ?

Je suis pour l'écologie, la vraie, pas celle de la mode du jour. Or, pour ne pas dépasser 45 km/h en ville et faire des trajets de moins de 15 km, soit 95% des trajets de scooters, un vélo suffit, sauf dans les villes pentues, où là le vélo à assistance électrique se justifie. Le cycliste fourni entre 100 et 150 watts et le moteur ajoute jusqu'à 250 watts, ce qui est l'équivalent de ce que fourni un coureur cycliste pro survitaminé.
Pour un poids de vélo plus cycliste d'environ 100 à 120 kg, une consommation moyenne de 10 à 20 watts-heures. Un excellent compromis.

Mais bon, contrairement à d'autres, je n'ai aucun intérêt personnel à faire de la pub pour quiconque. Je mets en garde les gens qui raisonnent avec leur intelligence, pas avec la mode ou leurs autres intérêts pécuniers...

Écrit par : Greg | 18/06/2009

Une précision à propos du TCS: ils proposent aussi aux membres des vélos électriques à prix préférentiel...

Écrit par : Jérôme | 21/06/2009

Les commentaires sont fermés.