13/11/2009

En période de crise les Japonais se font discrets

Est-ce de la prudence ou le besoin d’écouler les stocks ? Les nouveautés nipponnes se comptent cette année sur les doigts d’une demi-main. De la foule de communiqués annonçant telle ou telle retouches ou nouveau coloris, n’émergent en fait que deux motos : la Honda VFR 1200 et la Kawasaki Z 1000.


Deux motos emblématiques pour ces deux constructeurs, puisque la VFR annonce le retour des moteurs quatre-cylindres en V chez le numéro un mondial, et que la Z1000 est la moto qui a relancé Kawasaki il y a quelques années. Une troisième, tout aussi emblématique ne devrait pas tarder à rejoindre à ces deux-là: la Yamaha 1200 Super Ténéré, dont seuls le cadre et le moteur ont pour l’instant été dévoilés, lors du récent Salon de Tokyo.Honda_VFR.jpg

Cette pénurie de nouveautés fait le bonheur de Honda, qui voit tous les regards se braquer sur sa VFR. Une attention toutefois aussi justifiée par la somme des qualités annoncées de cette machine. Outre le tout nouveau moteur qui délivrerait 173 chevaux, la VFR dispose d’une transmission par cardan, d’un cadre à double poutre en alu, d’un carénage multicouche pour améliorer l’aérodynamisme et le refroidissement,  d’un embrayage à glissement limité pour éviter les blocages de la roue arrière au rétrogradage, et d’un système de freinage combiné, complété par l’ABS. Enfin, une version à boîte automatique devrait être disponible l’été prochain. Cette adition montre bien le double but des ingénieurs, qui ont voulu concevoir une moto à la fois performante et confortable. Revers de la médaille, cette polyvalence a un coût, puisque la VFR est affichée à 25000 francs.

Honda_PCX.jpgMais la gamme Honda est large et son autre extrémité recèle une autre nouveauté située à l’opposé de la VFR, le scooter PCX 125. Son principal attrait réside dans son système Idle stop, qui coupe automatiquement le moteur après 3 secondes au ralenti, puis redémarre à la moindre rotation de la poignée des gaz. Un atout pour se faufiler de manière un peu plus écologique dans la jungle urbain.

 

S.MR

Les commentaires sont fermés.