17/11/2009

Les hybrides débarquent

hybride.jpg Il s'appelle Hybride III Evolution et il est signé Peugeot. On attendait les fabricants de moto à Milan, au dernier salon international du deux-roues motorisés, qui vient de se terminer. Mais certaines surprises sont venues du monde des scooters.

Cela fait quelque deux ans qu'on annonce l'un des premiers vrais scoots hybrides électrique-essence chez Piaggio. Et voici que Peugeot s'y met et présente à Milan une version très proche de la production en série de son prototype montré au dernier salon de l'auto de Paris. Il a trois roues, comme le MP3 Hybrid de Piaggio. Mais les deux roues avant sont nanties chacune d'une moteur électrique, alors que la roue arrière est entraînée, semble-t-il, par le moteur à combustion de 300 centimètres cubes avec compresseur.

 


Les chiffres annoncés pour la consommation sont tout aussi prometteurs que ceux du Piaggio. Bon, bien sûr, un tel engin devrait avoir un coût conséquent au vu de sa technologie. On imagine que les Français vont devoir faire des petits miracles industriels pour réussir à le produire en série et pour que ça prenne dans le public. Mais on oublie que c'est Peugeot qui a lancé le tout premier scooter électrique il y a déjà presque quinze ans! Ils l'ont retiré du marché au bour de quelques années. Mais ils ont la capacité de refaire oeuvre de pionniers.

En attendant que l'Hybride III Evolution arrive en Europe, sans même parler de la Suisse, le concurrent italien est déjà là l'année prochaine. S'il passe l'homologation en Suisse, on aura droit aussi au Piaggio MP3 Hybrid. Test attendu à la mi-décembre près de Berne.

 

PS: ah oui, Peugeot annonce aussi pour 2011 le retour du petit scooter électrique, sur la base du Vivacity. Qu'on se le dise à Lausanne, où une cinquantaine de personnes avaient profité des subventions communales et des bornes de recharge gratuites pour faire le pas.

17:32 Publié dans news | Tags : peugeot, piaggio, hybride | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Moi, j'aime bien cette solution de trois roues au lieu de deux, et beaucoup cette solution de traction électrique accompagnant la propulsion thermique, ce qui me paraît plus abouti que la solution du MP3 de Piaggio (motricité et répartition des masses). Mais attention, je ne suis pas un spécialiste de la chose...

Mais il n'en reste pas moins que la contrainte absolue des lois de la thermodynamique sont indépassables: pour une unité d'énergie sous forme d'hydrocarbures, on ne sort qu'un tiers d'énergie mécanique et deux tiers d'énergie calorifique... perdue... sauf à associer au moteur à explosion cette merveille qu'est le moteur Stirling, qui produit du courant électrique avec de l'air chaud - pour faire court.

Mais, dans une moto ou un scooter, c'est difficile à caser, alors que dans une voiture, cela ne poserait pas de problème.

Alors, pourquoi ne pas l'avoir fait en Europe?

Parce que les Japonais n'ont pas eu l'idée? Et que, malgré toutes leurs compétences, les ingénieurs qui nous gouvernent n'ont pas beaucoup d'imagination...

Allez, faites de beaux rêves.

Écrit par : Régis Hulot | 17/11/2009

Les commentaires sont fermés.