29/01/2010

BMW crée la moto de série la plus puissante au monde

MOT0_01_BMW_S1000RR.jpgAvec ses ouïes latérales laissant échapper la chaleur du moteur, sa couleur sombre et son aspect fuselé, elle fait très requin. Normal, c'est une hypersport, une race replica, cubant mille centimètres cubes, légère, affûtée et puissante. Et c'est une BMW. Non, ce n'est pas une erreur de typographie ou de fichier. BMW se lance pour la première fois dans l'univers de la superbike. Avec un résultat plutôt bluffant: ils ont tout simplement créé la moto de série la plus puissante au monde, avec 194 chevaux déclarés au vilebrequin, qui deviennent en réalité plus de 200 chevaux mesurés par un panel de journalistes européens lors d'un récent test comparatif. A la roue arrière, après toutes les déperditions d'usage, cela donne tout de même 183 chevaux (toujours mesurés par ces mêmes journalistes). Pour un poids à sec... de 183 kg. Du jamais vu!

Mais le plus étonnant, c'est presque le prix, 24 400 francs avec l'ABS spécial ultraléger, qui reste compétitif face aux ténors japonais du segment.


Pour ce prix, donc, vous avez un moteur fabuleux, un look ravageur et même original - avec des optiques de phares avant asymétriques, un phare arrière à LED en dent de scie, un pot d'échappement court assez réussi, et les ouïes mentionnées ci-dessus.MOT0_05_BMW_S1000RR.jpg

Sans oublier, et c'est là que ça devient intéressant, un ABS conçu pour le circuit couplé à un système de contrôle de traction dynamique (ou DTC dans la langue de Shakespeare abrégée). Ceux qui pensent que c'est du charabia techno-teuton ont tort. L'ABS est très performant, on ne le sent pour ainsi dire pas. Il est déconnectable et il est l'un des plus légers de la catégorie, à moins de 2,5 kg. Il suffit de comparer avec les Fireblade et CBR 600 RR, seules autres hypersportives à proposer ce genre d'équipement. Chez elles. on ne peut pas le déconnecter et il ajoute presque dix kilos.

Quant au DTC, lui aussi déconnectable, il est toujours associé à l'ABS, selon des modes électroniques prédéfinis de gestion du moteur. Cela va du mode Rain, que l'on choisit lorsque l'adhérence est précaire, au mode Slick, que l'on ne doit utiliser que sur circuit, de préférence avec des pneus de course. De l'un à l'autre, l'ABS et le DTC interviennent plus ou moins. Le plus en mode Rain, le moins (plus d'ABS sur la roue arrière) en mode Slick. Le premier mode "limite" la puissance à 150 chevaux. Les modes suivants ne le font pas, mais offrent une réponse de plus en plus nerveuse à la poignée des gaz. Le DTC tient même compte de l'inclinaison de la moto! A moins de tout déconnecter, il est impossible de faire un wheelie ou un stoppie. Mais par contre, ces aides à la conduite sont diablement utiles pour contrôler la sauvagerie du moteur. Nous les avons essayé sous la pluie, sur des bitumes refroidis, et même sur la neige. On a nettement moins peur.

La réponse à la poignée est un peu  moins immédiate que, par exemple, sur une Yamaha R1 modèle 2009 ou 2010. Et le couple est un peu moins présent que sur une GSX-R à bas régime. L'injection particulière à BMW, qui permet d'économiser le carburant, rend le moteur un peu rugueux sous les 3000 tours par minute. Le châssis est moins agile que la diabolique Aprilia RSV R, la position de conduite est moins confortable que sur une Honda - mais nettement meilleure que sur une Yamaha ou une Ducati... Mais ces petites comparaisons font figure de détail quand on mesure le travail accompli par BMW. Il faut l'essayer pour le croire.

 

Encore une chose: la boîte de vitesses est parfaite. Mais le modèle testé était équipé d'un quickshifter, qui coûte 490 francs. Selon certains essayeurs, sans ce gadget bénéfique, on se retrouve avec un passage des vitesses malheureusement fidèle à la tradition BMW - un peu agricole. L'anti-dribble à la roue arrière est par contre un équipement de série, bien utile sur une telle machine.

 

 

 

16:14 Publié dans Tests | Tags : bmw, s 1000 rr | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Vraiment formidable il lui faut un bokmark pour que je peux y revenir plus tard, formidable article !|ou est votre flux RSS,je ne veux pas perdre ce blog, il peut me donner des informations dans mes etudes

Écrit par : moving services | 16/04/2012

Les commentaires sont fermés.