31/10/2010

Kawasaki Z 1000 SX: une routière pour ceux qui aiment les hypersportives

CX5C4985.JPGElle a des valises latérales en option, un pare-brise réglable et elle pèse à peu près 231 kilos avec l'ABS (antiblocage lors du freinage). Mais quand on la parque pour aller boire un Pepsi juste avant l'entrée d'autoroute, le long d'une rangée de magasins d'alimentation quelque part au sud de l'Espagne, il ne faut que deux minutes avant que l'heureux possesseur d'une moto sportive (et même hypersportive) ne vienne la dévorer des yeux. Chapeau bas à Kawasaki: le coup de crayon des designers est pile dans la cible. Le constructeur japonais a convoqué une belle brochette de journalistes de toute l'Europe à venir essayer son nouveau modèle, la Z 1000 SX. Le test a lieu en Andalousie, près de Malaga: petites ou grandes routes de montagne, avec ou sans un revêtement lisse pour la chaussée, autoroute, un peu de ville... comme d'habitude.

Cette Z 1000 SX tire son origine... de la Z 1000. On le comprend en lisant le nom. Mais pas en regardant la bête. Ou alors seulement de très près. Le moteur est identique: c'est le même gros engin de 1043 centimètres cubes que sur le gros roadster, avec la même propension a accélérer un peu partout dans la plage de régimes. Il n'y a que lorsque l'on passe de la cinquième à la sixième vitesse que c'est un peu plus calme. Les ingénieurs ont modifié ce point de détail, et quelques autres, pour assurer des petits plus lors de longs voyages, notamment sur l'autoroute. Le régime de rotation du moteur est alors moins élevé, ce qui stresse moins le moteur, produit moins de vibrations, et économise un peu de carburant.


 

Lire la suite

13/10/2010

La moisson d'automne des nouveautés moto et scooter à Cologne

125-duke-72.jpgIntermot, à Cologne, c'est traditionnellement le premier des deux salons internationaux où l'on apprend chaque année ce que les constructeurs de motos et de scooters vont amener sur le marché l'année qui suit. L'édition 2010 vient de se terminer, et elle apporte une belle moisson de nouveaux modèles. Dans le désordre, on note une KTM routière et urbaine de petite cylindrée, la Duke 125 (photo), qui cible les nouveaux permis amateurs d'esthétique forte et de suspensions performantes. La puissance maximale se situe à la limite de ce que permet légalement ce genre de permis. Le look fait un gros clin d'oeil à la grande soeur Duke 690. Le défi industriel est de taille, puisqu'il s'agit d'une bécane produite en très grande série avec des marges faibles, produite d'ailleurs en Inde par le nouveau partenaire de KTM, le géant Bajaj.

 

 

A l'extrême inverse, Inertmot a dévoilé les deux nouveaux vaisseaux amiraux de BMW, la K1600 GT et la K1600 GTL.BMWK1600GTL.jpg Rien de moins qu'un méga-moteur de six cylindres en ligne (face à la route) cubant la bagatelle de 1649 centimètres cubes et offrant des valeurs de puissance (160 chevaux!) et de couple monumentales. Tout cela dans un gabarit relativement compact pour une pareille cylindrée. C'est plus petit qu'une Goldwing, par exemple. Et c'est bourré (en standard ou en option) de technologie, connue chez BMW comme l'antipatinage, l'ABS, le contrôle électronique de la pression des pneus, celui des suspensions, tout aussi électronique, la selle et les poignées chauffantes... ou carrément nouvelles: l'écran tactile comme tableau de bord, ou, comme dans le monde automobile, les phares mobiles dont le faisceau lumineux suit la courbure de la route! La GT est plus "dénudée", un poil plus sportive dans sa position de conduite, la GTL est plus luxueuse et plus relaxée. Reste le prix, pas encore connu pour la Suisse, mais qui devrait atteindre des sommets.

Et entre ces deux pôles, il y en a pour tout le monde.

ZX10R2011.jpg

 

 

Kawasaki remet à niveau son hypersportive, la ZX-10R. Elle dépasse désormais les 200 chevaux au vilebrequin, tout comme la référence actuelle de ce segment, la BMW S1000RR. Et tout comme la BMW, elle arrive avec (en option) une foultitude d'aides éelctroniques au pilotage: antipatinage, modes de conduite avec courbes de puissance et de couple paramétrables, ABS sportif... Elle gagne aussi 10 kilos par rapport au modèle 2010.

 

 

 

Dans la catégorie des gros roadsters, on citera encore la Speed Triple (Triumph) 2011Speed Triple Crystal White.jpg

Les performances s'accroissent (nouveau cadre, moteur amélioré) et surtout dont le look change de manière importante. Les deux phares avant ronds, chers à l'image de marque de cette moto depuis 1997, ont laissé la place à (toujours) deux optiques genre yeux d'insecte, biseautés et minimalistes. Certains puristes vont détester. D'autres vont adorer.

10/10/2010

GSR 750: la nouveauté Suzuki de cet automne

GSR750L1_JSP_E21_R_fender.jpgC'est l'une des vedettes 2010 du salon international Intermot, en Allemagne, consacré chaque année au monde de la moto et du scooter. Il s'agit d'un nouveau modèle de chez Suzuki, disponible l'an prochain. Elle s'appelle GSR 750 (grande photo à gauche). GSR en référence à un autre modèle du même constructeur, la GSR 600 (petite photo à gauche), qui reste au catalogue et qui se place dans la même niche du marché moto: les engins sans carénage, prévus pour le fun surtout, sans renier les performances des sportives.GSR600AK9.jpg

Entre 600 et 750, la première différence est le moteur. Dans la première, il est dérivé de celui de la sportive GSX-R 600, alors que la 750 reprend le moulin... de la GSX-R 750. Dans les deux cas, avec de petites modifications qui permettent plus d'agrément bas dans les tours et moins de vitesse de pointe. Les parties cycles sont par contre moins étudiées que pour les sportives. Normal aussi, faut rester dans le budget plus serré de l'amateur de naked.

Enfin le style des deux motos est différent. La 600 singe le look du super-roadster Suzuki, la B-King, avec une tête un peu massive, et des pots sous la selle. La 750 est plus fine, son échappement est en position basse. On voit une certaine parenté avec une Yamaha FZ8 (petite photo à droite), dont le tête de fourche, l'emplacement du pot d'échappement...

FZ8__yamaha.jpg

Et on ne peut nier une certaine ressemblance avec la Kawasaki Z 750 (en bas à gauche)

 

Z750.gifIl faudra donc juger sur une foule de petits détails: esthétique de la ligne d'échappement (meilleure sur la Suzuki et la Kawasaki), qualité des suspensions (pas terrible sur la Z 750, pas extraordinaire sur la FZ8), sur la pêche du moteur et sur le poids de ces motos comparées l'une à l'autre... sans oublier le prix. En attendant de connaître l'addition pour la GSR 750, la Kawa (avec ABS de série) bat tout le monde sur ce dernier créneau.

15:28 Publié dans news | Tags : suzuki, nouveauté, gsr 750 | Lien permanent | Commentaires (2)