22/03/2012

Un spa pour Harleys à Morges

BikersPoint-266.jpgOn vous annonçait un changement de propriétaire chez la concession Harley du canton de Vaud, avec l'arrivée de Philippe Meunier. Elle s'appelle toujours Biker's Point, et elle a aussi un nouveau gérant, Thomas Vanhove. On peut faire connaissance ce samedi-dimanche à l'occasion des journées Harley suisses, de 9h à 17h, avec musique aux environs de 15h. Mais les nouveaux patrons de ce garage situé dans la zone industrielle de Riond-Bosson vont carrément innover d'ici environ six à sept semaines (fin mai, quoi). Ils vont être les premiers du canton à proposer à leurs clients un tunnel de lavage et de séchage automatisé pour deux roues, en l'occurence des Harley. Baptisé Bike Spa, cet appareil a été inventé en Israël. Le lavage s'effectue en un temps record de 4 minutes. Beaucoup d'eau, bien sûr, mais il paraît qu'elle est recyclée à 80%.

120317_bikespa_lavageq04.jpgSignalons qu'il existe déjà un modèle de démonstration à Genève, route des Jeunes, près d'ungarage Honda, mais sans l'installation de séchage... (photo Magali Girardin, parue dans la Tribune Genève)

 Jérôme Ducret

 

 

 

Une p'tite vidéo, allez...

17/03/2012

Le TMAX nouveau affine ses armes pour faire face à la concurrence

MAC_0216.JPG

Au premier abord, il est plus anguleux, presque plus imposant que le modèle 2011. Le nouveau Yamaha TMAX, affublé désormais du sigle 530 pour indiquer que son moteur a "gagné" un peu plus de 30 centimètres cubes, a subi une cure de relookage qui lui donne une petite touche d'aggressivité visuelle que n'avaient pas ses devanciers dans la lignée TMAX. On reconnaît d'ailleurs la signature des motos sportives Yamaha, surtout à l'arrière.

Une journée de test au Tessin et au nord de l'Italie, sur petites et grandes routes, avec un peu de ville, permet de jauger les qualités et les défauts de cette nouvelle version du roi des maxiscooters sportifs. Le verdict est bon: les accélérations sont toujours aussi franches, voire même un peu plus qu'avant. On sent les 4 kilos perdus, le travail sur le moteur et la transmission. Le châssis est toujours irréprochable, à basse comme à haute vitesse. Le freinage est bon, peut-être un peu trop puissant à l'arrière si l'on n'y prend garde. Le confort est toujours au rendez-vous, la position soigneusement étudiée et il n'y a presque plus de turbulences derrière le pare-brise. Seuls bémols: les rétroviseurs, bien qu'efficaces, sont placés un peu trop loin du poste de pilotage pour que l'on puisse les régler en marche, et ils sont de plus au mauvais endroit quand on remonte les files. Enfin le coffre sous la selle est juste correct. Mais l'essentiel n'est il est vrai pas là.

Lire la suite

14/03/2012

BMW fait aussi des (bons) scooters

_27F3193.JPGOn les attendait avec beaucoup de curiosité, les maxiscooters BMW. Et on a pu les essayer dan sla région de Madrid, en Espagne, aussi bien dans le trafic spasmodique du centre-ville que sur autoroute ou dans les lacets de petites routes de montagne. Verdict? tant le C 600 Sport (photo à gauche) que le C 650 GT (photo en bas à droite) sont des véhicules bien bâtis, au châssis performant, au moteur - c'est le même pour les deux scooters, malgré des noms trompeurs - puissant et au confort bien étudié. De sérieux concurrents au roi du segment, le Yamaha TMAX, même dans sa nouvelle déclinaison 2012 (essai suivra sur ce blog). 

Pour vous y retrouver, le C 660 Sport est plus fin, son pot d'échappement plus petit est relevé façon moto, sa roue arrière et le monobras sont du coup bien visibles, le soptiques avant sont plus aiguisés, la protection contre le vent et les intempéries est moins royale que sur le C 650 GT, le coffre semble moins grand. Mais on verra que les apparences sont elles aussi trompeuses. Et la position de conduite est plus sur l'avant, avec une selle un poil moins fine. Ah, et la couleur bleue n'est disponible que pour le modèle sport.

 _27F3581.JPG

En face, le C 650 GT offre un pare-brise que l'on règle électriquement grâce à un bouton sur le comodo gauche, son carénage est bien plus enveloppant, ses phares avant sont plus luxueux, les clignotants sont intégrés aux rétroviseurs, la selle est plus confortable, plus basse, les poignées de guidon placés plus en arrière... bref, c'est un GT, dont le poids est aussi plus conséquent - environ 260 kilos. Et le prix un peu plus salé: presque 12500 francs, contre 12000 pour le Sport.

Les deux versions partagent la même motorisation, la même transmission, la même partie cycle, le même châssis, la même électronique, les mêmes roues. mais, durant notre essai, pas les mêmes pneux - Pirelli Diablo Scooter d'un côté, Metzeler Feelfree de l'autre.

 

Lire la suite