27/04/2012

Honda réinvente la moto pratique, mais fun

250809_2e477b43.jpg Pour 7410 francs, cette moto peut vous appartenir. Et c'est une 700! Honda l'a baptisée NC 700 S. C'est malheureusement peu évocateur. Elle a en fait beaucoup d'atouts, et pas seulement son prix, une première pour un fabricant de moto. Tout d'abord, son moteur consomme très peu, à peine 4 litres aux 100 kilomètres. Ensuite elle est facile, idéale pour ceux et celles qui entament leur carrière sur deux roues. Enfin, son freinage est très bon, même avec un seul disque à l'avant, et ses suspensions, bien que basiques, font très correctement leur travail, aidées par une répartition des masses idéale. La moto est aussi très agile, pas trop lourde (211 kilos avec les pleins), convenablement équipée, et dotée d'un accessoire inédit: un coffre porte-casque à l'avant, dans ce qui semble à première vue être un réservoir d'essence. On retrouve ces caractéristiques dans la NC 700 X, équipée du même moteur, mais plus haute et plus typée enduro, déjà présentée sur ce blog.

Revers de la médaille, cette machine, bien que joueuse, n'est pas très puissante et son moteur manque singulièrement de ce que l'on appelle l'allonge. On fait clairement appel, ici, à des gens qui sont prêts à vivre la moto d'une autre manière qu'en faisant hurler leurs moulins à tout bout de champ.


250809_cd408352.jpg Une vue presque aérienne (à gauche) permet de comprendre comment Honda a pu caser un coffre àl'aavnt de sa moto. Le vrai réservoir d'essence (14,1 litres) se trouve sous la partie arrière de la selle. Et la disposition très basse du moteur a libéré elle aussi de la place. On peut loger dans ce coffre un casque intégral de taille normale et quelques autres objets. Et on peut fermer à clé, contrairement à ce que proposait BMW avec son Scarver et Aprilia avec sa Mana.

 On vous le disait, ce moteur n'est pas un foudre de guerre. Il accélère avec vigueur de en gros 3000 tours/minute à 6000 tours/minute, puis le rupteur coupe brutalement son élan. Sa plage utile n'est pas sans rappeler une Harley, toutes proportions gardées. Mais contrairement à un gros Twin américain, il faut ici régulièrement changer de rapport si l'on veut des dépassements efficaces. On aime ou on déteste. En tout cas, le petit bycilindre parallèle est plutôt sympathique et il offre des vibrations juste ce qu'il faut pour que ça ne soit pas dérangeant, tout en restant (trop) discret du point de vue sonore.

 

250810_49a9f679.jpgTout le reste est fonctionnel, et même confortable, des rétros à la selle en passant par la béquille, les phares et le tableau de bord.  Parmi les tout petits défauts, on note l'absence de béquille centrale, en option. Et un indicateur de rapport de vitesse engagé aurait juste été utile. Pour l'avoir, il faut débourser environ 1000 francs de plus et opter pour la version DCT de la moto. C'est-à-dire pour un embrayage semi-automatique qui permet de faire passer les vitesses de manière automatique, ou de manière volontaire, mais sans devoir débrayer. Il suffit de pousser les gâchettes présentes sur le commodo gauche. C'est bien plus intuitif et pratique que ce que l'on pourrait penser, et c'est génial en ville.

En tout cas, le succès est là. En Suisse, Honda ne peut déjà plus livrer la NC 700 S, la demande étant nettement plus forte que ce que la filiale helvétique avait estimé lors des commandes à l'usine mère. Et c'est la même chose ou presque pour la NC 700 X, vendue 8010 francs sans le DCT.

 

signofilNC700.jpgIl reste tout de même une question philosophique à débattre, et elle concerne TOUS les nouveaux modèles Honda. Est-il correct de placer les commandes des signofils en BAS du comodo gauche, plutôt qu'au milieu ou qu'au tiers de sa hauteur (depuis le bas), comme sur PRESQUE TOUTES les autres motos? Jugez plutôt (photo). Au premier abord, ça surprend un peu. On se met à klaxoner involontairement à tout bout de champ. Et puis on s'y fait. Selon les responsables du développement des nouveaux modèles chez Honda, ce petit changement fait suite à une analyse statistique et posturelle rondement menée: cette position convient à une majorité de conducteurs et conductrices, et ce sont les autres marques qui ont tout faux (je laisse de côté Harley et BMW, des cas partiuculiers). Certes, mais quand on remonte sur une moto d'une autre marque, ou sur une Honda à peine ancienne, on reprend très vite la vieille habitude, tout de même... rien de tel qu'un bon débat philosophique, non?

 

16:52 Publié dans Tests | Tags : honda, nc 700 s, pas chère, coffre, dct | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.