27/04/2012

Honda réinvente la moto pratique, mais fun

250809_2e477b43.jpg Pour 7410 francs, cette moto peut vous appartenir. Et c'est une 700! Honda l'a baptisée NC 700 S. C'est malheureusement peu évocateur. Elle a en fait beaucoup d'atouts, et pas seulement son prix, une première pour un fabricant de moto. Tout d'abord, son moteur consomme très peu, à peine 4 litres aux 100 kilomètres. Ensuite elle est facile, idéale pour ceux et celles qui entament leur carrière sur deux roues. Enfin, son freinage est très bon, même avec un seul disque à l'avant, et ses suspensions, bien que basiques, font très correctement leur travail, aidées par une répartition des masses idéale. La moto est aussi très agile, pas trop lourde (211 kilos avec les pleins), convenablement équipée, et dotée d'un accessoire inédit: un coffre porte-casque à l'avant, dans ce qui semble à première vue être un réservoir d'essence. On retrouve ces caractéristiques dans la NC 700 X, équipée du même moteur, mais plus haute et plus typée enduro, déjà présentée sur ce blog.

Revers de la médaille, cette machine, bien que joueuse, n'est pas très puissante et son moteur manque singulièrement de ce que l'on appelle l'allonge. On fait clairement appel, ici, à des gens qui sont prêts à vivre la moto d'une autre manière qu'en faisant hurler leurs moulins à tout bout de champ.

Lire la suite

16:52 Publié dans Tests | Tags : honda, nc 700 s, pas chère, coffre, dct | Lien permanent | Commentaires (0)

Un petit Streefighter parfait pour les routes normales

PM20095.jpg Vue comme ça, elle en jette, comme on dit. Autrement dit, elle est belle, même si c'est très subjectif. C'est une "petite" Ducati. Comprenez dotée d'un moteur de moins de 1000 centimètres cubes. Et c'est un - ou une, c'est selon - Streetfighter. Ce qu'on traduira en bon italien francophone par "moto de voyou des rues sombres" (ou combattant de rue, si vraiment vous insistez). Cette nouvelle moto est issue d'un concept bien précis: on prend une sportive, on lui enlève presque tout son carénage, on change un chouïa la position de conduite (plus relaxée) et on procède à quelques menus autres réglages qui sont censés la rendre plus facile et plus agile. Dans les années '70, ça se faisait de manière artisanale. Puis sont venues les déclinaisons industrielles, dont la moindre n'était pas la première Monster, de Ducati justement. Et voici cette Streetfighter 848, qui reprend moteur et châssis de sa soeur sportive de même marque, la 848. Le tout pour un peu moins de 16000 francs. L'engin est efficace sur toutes les routes, il freine bien, très bien même, il est léger, un peu spartiate, puissant mais pas trop, et il adopte un gadget intéressant, le contrôle de traction (on peut aussi dire plus simplement antipatinage de la roue arrière), paramétrable sur huit niveaux d'intervention.

Lire la suite

25/04/2012

Un pasteur en Harley

pasteur_harley_ok.JPGC'est un film documentaire qui passe prcohainement sur la RTS (télévision suisse de langue française). Produit par Félix Olivier, et centré sur un personnage américain comme on les aime, du nom de Ricky Del Rio. Comme on peut le voir ci-contre, il se déplace en Harley. Et c'est un pasteur itinérant dont la vie a semble-t-il changé un certain 11 septembre 2001.

D'origine portoricaine, ce missionnaire V-Twin est né et a grandi à Brooklyn, dans une famille pauvre et nombreuse. C'est ce qu'on pourrait appeler un voyou repenti, mi-croyant sincère et fou de Dieu, mi-manger avisé tout de même. Un peu comme le curé des motards au col valaisan du Simplon?

A voir le 13 mai sur RTS Un à 10h05 (sic) ou en rediff sur RTS Deux le 18 mai à 23h50 (resic).

108 scooters électriques achetés et inutilisés par une police italienne

polizia-locale-milano-6_jpg_630.jpgOn les connaît en Suisse dans une couleur jaune canari - les scooters électriques Oxygen, produits par une petite firme italienne, sont en effet près de 500 à servir dans la flotte de la Poste suisse. Il s'en est aussi vendu en Italiem bien sûr, et notamment à l'une des polices locales de la région milanaise. Or selon le site du magazine Motociclismo, il y aurait 108 unités, achetées par Milan pour ses "vigili urbani", qui dorment depuis 2003 ou presque en raison de problèmes de batteries. Le tout pour un prix d'achat de quelque 400000 euros, au dire d'un représentant syndical de l'endroit. Il s'étonnait que les nouveaux agents reçoivent des bicyclettes plutôt que les écoscooters (photo ci-contre) pour leurs déplacements.

Tout ce qu'on peut dire, c'est que ceux qui ont été vendus en Suisse n'ont pas ce problème, puisqu'ils circulent dans toutes les villes, quel que soit la météo, et notamment à Lausanne où ils sont appréciés des facteurs malgré leur poids conséquent. Entre autre parce qu'ils peuvent emporter un lourd chargement, qu'ils sont stables et qu'ils disposent d'une marche arrière fort utile au vu des pentes très importantes de la ville.  

11/04/2012

Honda Crosstourer, le maxi-trail nouvelle génération

sidefrontpotstop.jpgC'est un anti-BMW R 1200 GS. Mais c'est aussi bien plus que cela. La nouvelle Honda Crosstourer est un hybride qui allie une position de conduite et des suspensions type enduro avec des aptitudes routières et même sportives. Dans la première de ces deux cases, on rangera notamment le petit "bec" ajouré placé sou sle phare avant. Et aussi les roues (19 pouces à l'avant, d'aillleurs) à rayons, sur des jantes tubeless - excusez du peu. Sans oublier une selle qui culmine à 850 mm, un guidon plat, une fourche à grand débattement et une agilité étonnante pour un engin de 280 kilos tous pleins faits. Pour ce qui est de la deuxième case (routière-sportive), placez-y sans rechigner l'assise plus que confortable, les égards dus et faits au passager ou à la passagère, un système de freinage performant, une grande stabilité en toutes circonstances... et un moteur qui décoiffe. C'est un V4. Honda connaît bien. Il a une belle sonorité, rauque à souhait. Il tire fort - très fort - avec un couple imposant qui atteint 126 Nm à quelque chose comme 6000 tours par minute. C'est le même moulin que celui de la VFR 1200, mais il est optimisé pour des régimes plus bas, et un peu moins puissant - 126 CV tout de même. On a tout de suite un frisson pour son permis de conduire.

 

Pas de doute, Honda a fait du bon boulot. On a oublié de signaler encore que cette moto est bien plus fine que so gabarit le laisse penser. Et son centre de gravité, bien que pas aussi bas que la BMW, n'est pas haut non plus. Enfin la Crosstourer - tout comme la VFR 1200 2012 - offre un équipement que l'on n'a vu que très rarement sur une Honda: un antipatinage, ou contrôle de traction. Tout ça pour 18590 francs.

Lire la suite

06/04/2012

Testé le premier antipatinage pour scooter sur les bandes blanches lausannoises

dynam1.JPGMine de rien, c'est une première mondiale! Piaggio a introduit sur un de ses modèles de scooters un dispositif jusqu'ici réservé aux motos, et plutôt à de grosses motos (sportives, maxi-trails, tourers). Le nouveau Beverly 350 peut en effet être équipé d'un antipatinage. Il l'est même de série en Suisse. Des capteurs, les mêmes que ceux qui déclenchent l'ABS sur ce modèle, détectent des différences de vitesse trop importantes entre la rue avant et la roue arrière. Quand cela se produit, l'électronique coupe les gaz, littéralement, ce qui relâche la pression et élimine le patinage de la roue motrice, à l'arrière. Il n'y a pas de capteurs monitorant l'angle d'inclinaison, mais selon les techniciens Piaggio, la réponse est différente dès que l'on penche le scooter plus qu'un certain seuil. Parfait. Il n'y a plus qu'à essayer. Quelques centaines de kilomètres plus tard, sur des routes malheureusement sèches (eh oui), on se rend compte que l'ASR (c'est le petit nom de l'antipatinage made in Piaggio) n'entre en action qu'en ville lorsque l'on roule sur un rail (littéralement) glissant, ou que l'on démarre en trombe au feu avec le pneu arrière sur une bande blanche bien détériorée. L'ASR coupe effectivement les gaz, mais durant très peu de temps, juste de quoi retrouver la traction. Et un témoin lumineux le signale clairement sur le tableau de bord. On suppose que c'est tout aussi efficace quand il pleut. Et ce qui est bien, c'est que c'est déconnectable.

Par ailleurs, ce nouveau Beverly a plein d'autres arguments. Son moteur est puissant (32 chevaux) pour un 350, et son poids est très raisonnable, pour un 350 (191 kilos à vide). Autrement dit, la puissance d'un 400 pour les dimensions et le poids d'un 250. En langage automobile, on appelerait ça du downsizing, et là aussi, c'est un peu une première dans le monde des deux roues.

Lire la suite