14/05/2012

Comparaisons stupides

VMax_EC2.JPGLors d’une récente présentation de la gamme Yamaha 2012, nous avons mis côte-à-côte les deux extrêmes du catalogue pour un jeu des comparaisons stupides entre la monstrueuse VMax et l'électrique EC-03.

A ma gauche, l'imposante VMax, son quatre-cylindres en V de 1670 cm3 développant 200 chevaux et 167 Nm de couple, ses 310 kg sur la balance et son tarif de 29'620 francs. A ma droite, le minuscule EC-03, premier deux-roues électrique de la gamme, motorisée par un moteur synchrone à aimant permanent. Le moustique développe 2 petits chevaux et 9,6 Nm de couple pour un poids de 56 kg. Mais il coûte 2990 francs ; le prix de l’écologie.

On constate donc d’emblée que la VMax est 5,5 x plus lourde, 10 x plus chère et 100 x plus puissante. Au jeu du rapport poids-puissance, la VMax dispose de 0,64 cheval par kg, contre 0,04 pour le EC-03, qui est donc 16x moins performant. Enfin, le prix du cheval (chez le concessionnaire, pas chez le boucher…) revient à 146 fr l’unité pour la VMax contre 1495 fr le cheval pour l’EC-03, soit dix fois plus cher. Conclusion ? Rien du tout, mais l’exercice était rigolo à effectuer.

Pour en savoir plus: http://www.yamaha-motor.eu/ch/fr/index.aspx

Sylvain Muller

 

16:45 Publié dans Humour | Tags : yamaha, vmax, ec-03 | Lien permanent | Commentaires (3)

Honda Integra, la moto déguisée en scoot

LE1011351.jpgJetez-lui un regard distrait et vous vous direz: encore un scooter, et il est même plutôt gros. A y regarder de plus près, si le carénage et la position de conduite font indubitablement partie du monde scootéristique, d'autres caractéristiques de ce Honda Integra inciteraient à le classer fermement dans la grande famille des motos. Notez qu'on avait eu la même hésitation quand Honda avait présenté son DN-01, un hybride genre cruiser, doté d'un double embrayage automatique, d'une chaîne, de roues et de suspensions typées motocycliste. Comme disait à l'époque Michel Pernet, de Michel Moto à Lausanne, tant que le moteur ne fait pas partie des masses suspendues, c'est une moto!

L'Integra (photos Patrick Martin, 24 heures) est donc une moto. Déguisée en maxiscooter, s'entend, avec un confort royal sur une selle de sénateur et une bonne protection contre les intempéries. Un peu moins contre les turbulences dès qu'on dépasse 125 km/h. Mais le moteur bicylindre de 670 cc très peu vorace en essence, la transmission finale par chaîne, les roues de 17 pouces, les suspensions basiques mais efficaces et le freinage ABS et combiné signé Honda sont les mêmes que ce qui équipe les deux motos NC 700 dans la gamme du premier constructeur mondial. Le prix? 10320 francs, ce qui est raisonnable au vu des performances de l'Integra. L'engin est agile, pas trop lourd ni trop encombrant, il offre une petite dose de fun bienvenue malgré une sonorité très discrète.

LE1011281.jpgLa plage d'utilisation du moteur est réduite: de 2000 à 6500 tours/minute. Mais ce détail est pris en charge par l'embrayage semi-automatique, le DCT (Dual Clutch Transmission). C'est la machine qui change de vitesses, aussi bien en montant qu'en descendant. On peut choisir un mode D, plus économe, où l'on passe le rapport supérieur plus tôt que dans le mode S (pour Sport). On peut aussi le faire soi-même au comode gauche, grâce à deux palettes + et -. Ca fonctionne à la perfection, surtout après quelques dizaines de kilomètres avec le même conducteur au guidon. Le système électronique adapte en effet les paramètres d'injection et d'embrayage au style de pilotage de l'humain! La consommation de sans plomb est descendue à 3,8 litres aux 100 km en mode D, sans avaoir jamais manqué de pêche pour dépasser ou accélérer.

On peut aussi avoir les motos de la gamme NC 700 avec ce dispositif DCT, tout comme la VFR 1200 ou le Crosstourer.

LE1011304.jpgEncore un mot sur les capacités de chargement de l'Integra. Il n'y a rien à redire pour ce qui est d'emmener un ou une passagère. Mais l'espace sous la selle est maigre. On peut tout juste caser une casque sans mentonnière. Bon point par contre pour le vérin qui garde la selle en position haute après l'ouverture. Le seul vide-poche, à gauche, est lui aussi rikiki. Il n'y en a pas à droite car  la place est occupée par le frain à main. Fort utile au feu en pente. Honda serait bien inspiré de proposer d'office un top-case.

Jérôme Ducret