24/05/2014

Le trois roues fétiche de Piaggio continue sa révolution

MP3500Parissmall.jpg

Depuis son introduction en 2006, ce scooter révolutionnaire à trois roues inclinables a été produit à 150000 exemplaires, dont une bonne partie pour la France. Et ce alors que le marché des deux roues en Europe a connu des baisses significatives dans de nombreux pays durant la même période. Un petit rappel pour ceux qui ne seraient pas (encore) au courant: le Piaggio MP3 est un scooter qui circule avec un train avant double. Quand la roue gauche penche, la droite suit le mouvement, et vice-versa. Cette année, le fabriquant italien a fait évoluer son véhicule innovant et l'a doté, entre autres, d'un antipatinage et de l'ABS, le premier pour un engin de ce type. Nous avons pu tester la bête, dans sa version de 500 centimètres cubes, durant quelques heures dans les rues chaotiques de Paris (photos Piaggio/Marco Campelli).


MP3500Paris_2small.jpg

Par rapport au modèle 2013, la longueur de la selle, la position de conduite, l'efficacité du moteur, la douceur du variateur, ont été revus, de même qu'une foule d'autres détails. Au total, près de 80% des composants sont neufs. A basse vitesse, ce nouveau MP3 est moins brusque, plus civilisé, ce qui est parfait pour les trajets en ville. Le châssis est aussi plus rigide, et surtout, crucialement, les deux roues avant grandissent et passent de 12 pouces à 13. Ces dernïères modifications ont un effet un peu inattendu: l'engin se révèle plus agile que la version précédente, alors que des roues plus hautes impliqueraient en principe plus de stabilité. C'est en fait le pilotage qui est devenu plus précis et plus rapide.

En Suisse, et depuis 2013, le MP3 n'est plus vendu que dans sa version "légère" le Yourban 300, qui est moins GT. Avec ce nouveau 500, on retrouve un trois roues haut de gamme apte à tous les trajets, avec une capacité d'emport conséquente (deux casques intégraux sous la selle), et une excellente protection contre les éléments (le pare-brise est même devenu plus grand).

On apprend au passage des techniciens Piaggio que le bloc propulseur est plus économe de 15% et que le niveau sonore a été quasi réduit de moitié. L'ABS, lui, est bienvenu et ajoute encore à la déjà grande efficacité du freinage sur trois roues. Et l'antipatinage Piaggio, baptisé ASR, fonctionne bien sur les pavés et permet même de garder la ligne en virage lorsque l'adhérence de la route est moindre.

Enfin ce véhicule entre dans la famille des scooters Piaggio connectables à un smartphone sous iOS ou Android. Avec un simple câble USB et une app à télécharger, on obtient un deuxïème tableau de bord sur le smartphone, tableau de bord personnalisable et bine plus complet que celui d'origime. On peut même lire l'angle d'inclnaison des roues en direct! ou l'utiliser comme navigateur, ou avoir accès au manuel d'utilisation, ou demander au système d'indiquer sur une carte où se trouve le MP3 qu'on a parqué mais qu'on a perdu de vue...   Alors, parfait, le nouveau MP3? n'exagérons pas. Si le prix est correct pour un 500 cc, on regrette l'absence de plate-forme plate et traversante pour les pieds, une caractéristique présente chez l'un des rares concurrents, le Peugeot Metropolis 400i. Et ce trois roues ne peut pas complètement rivaliser avec un deux roues pour se faufiler entre les voitures.

Dispo dès la fin du mois de mai, pour 10595 francs, en blanc ou noir, dans la seule version Business pour l'instant en Suisse


08:30 Publié dans Tests | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.