02/10/2012

Suzuki se lance (enfin) dans le segment des maximotos d'"aventure"

2014-Suzuki-V-Strom-1000-concept-03-635x423.jpgCette moto a été présentée ce mardi 2 octobre sur le stand Suzuki au salon européen de la moto, du scooter et du vélo de Cologne, Intermot. Il s'agit clairement d'un engin polyvalent, doté d'un grand débattement de suspensions, d'une position de conduite typée enduro, mais avec des roues pour la route normale, et un moteur v-twin de grosse capacité. Et l'influence du bestseller BMW R 1200 GS est évidente. Encore un maxitrail adventure? Suzuki s'y met enfin? Rappelez-vous tout de même qu'il existait jusqu'il y a quelques années une Suzuki V-Strom 1000, dont le moteur était dérivé de la TL 1000 et qui a par la suite inspiré une petite soeur, la V-Strom 650, encore en vente aujourd'hui dans une version évoluée. Curieusement, la grand V-Strom n'a pas survécu. Il s'en vendait sans doute trop peu pour les comptables de la maison mère, à Hamamatsu. Et/ou ces mêmes comptables, devant les exigences européennes plus strictes en matière d'émission de polluants, et face à la crise mondiale, n'ont pas jugé bon de booster le développement technique du modèle. Suzuki s'est donc concentré sur la 650, moins chère et qui de ce fait se vendait relativement bien.

Le succès grandissant de BMW dans ce secteur, et celui non négligeable de Ducati, avec la Multistrada 1200, de Triumph avec la Tiger 800, puis 1200, de Honda avec la Crosstourer, et dans une moindre mesure l'arrivée de la Yamaha Super Ténéré 1200, de la Kawasaki Versys 1000 ainsi que la persistance de la KTM Adventure... ont fini par persuader les boss de Suzuki qu'il fallait tenter de reprendre une part de ce gâteau déjà bien entamé.

D'où cette V-Strom 1000 nouvelle génération, officiellement un concept à Cologne, mais qui, vu l'état d'avancement de ce soi-disant prototype, sera assurément un modèle 2014. Si pas plus tôt. Au passage, on entend à Intermot que le moteur est tout nouveau, que lamoto est équipée de l'ABS et d'un contrôle de traction - une première pour cette marque. Et qu'une version plus tout-terrain, avec des roues différentes, est envisageable.

Comme toujours chez Suzuki, le prix sera déterminant. Et puisqu'on y est, le bec de canard à l'avant, ce n'est pas une invention BMW, mais Suzuki, apparue sur le très gros mono, la DR 750!

22:19 Publié dans news | Lien permanent | Commentaires (1)

28/09/2012

Encore un scooter avec start and stop, chez Honda

HondaSH125flanduo.jpgC'est l'un des deux roues le splus vendus en Europe, tout spécialement en Italie, un peu moins en Suisse, où il trotte allègrement, tout de même, dans le top 20. Le Honda SH se refait une santé pour cette année, du moins sa version 125 centimètres cubes.

Pour résumer: il adopte l'Idling Stop, soit un système Start and Stop comme sur les voitures. Autrement dit, le moteur s'arrête après quelques secondes d'inactivité, pour repartir sans coup férir dès qu'on tourne la poignée des gaz. Et sans aucune vibration. Et presque sans aucun délai. C'est le même système que celui qui est fourni avec le frère de gamme, le Honda PCX 125. C'est en quelque sorte le deuxième deux roues au monde à bénéficier de cette technologie. Nous avions essayé le PCX, du moins la première version de ce modèle de scooter à prix très abordable, et il faut avouer que l'Idling Stop fonctionnait à la perfection. Il a sans doute encore été perfectionné dans cette nouvelle déclinaison.

Honda explique également que le moteur, comme celui du PCX, a été revu, afin d'être encore plus efficace. C'était déjà l'un des plus économes de sa catégorie, sans être insipide en accélération, du moins jusqu'à 100 km/h.

Et le design du SH a aussi changé avec ce nouveau modèle, notamment au niveau des phares avant. Enfin un gros défaut de ce scooter à roues hautes (16 pouces), sa faible capacité d'emport, semble avoir été corrigée. Le constructeur nous annonce un coffre sous la selle qui peut désormais accueillir un casque intégral! Plus un ABS de nouvelle génération, et tout ça, en Suisse, pour le même prix que le SH 125 2012. Bien joué!

26/09/2012

Le marché suisse des deux roues progresse en 2012

Ce ne sont que les chiffres correspondant aux nouvelles immatriculations en Suisse entre janvier et août 2012. Mais on sait que cette période correspond au gros de la saison de vente des scooters et motos. Quoiqu'il en soit, le marché suisse, contrairement à ce qui se passe en Italie, par exemple, est en progression. Plus 6,7% pour les motos, avec 20743 immatriculations, et plus 9,3% chez les scooters (17635 nouvelles unités).

Dans le détail, Yamaha reste en tête, suivi par Honda (qui remonte fortement grâce à ses nombreux nouveaux modèles, dont certains très économiques), puis plus loin, dans l'ordre descendant, Harley-Davidson, Vespa (membre du groupe Piaggio), BMW, Kawasaki, Suzuki, Piaggio, Sym, Ducati, Aprilia, KTM, Triumph, Peugeot, Kymco, MV Agusta, Moto Guzzi et enfin Husqvarna.

Yamaha grimpe de 8%, Honda de 26% (!), Harley de 13%, Vespa de presque 20%, BMW de 7%, Aprilia enregistre plus 4%, Peugeot plus 10% et Kymco plus 13%. KTM progresse de manière spectaculaire avec plus 36%. De l'autre côté, celui qui baisse le plus est Piaggio (la marque, - 20%, pas le groupe). Kawasaki (-7%), Suzuki (-1%), Sym (-7%) et Triumph (-9%) limitent la casse. Enfin Ducati reste peu ou prou stable.

Si l'on différencie les immatriculations de motos de celles des scooters, le classement diffère quelque peu. Dans la première catégorie, c'est Harley-Davidson qui arrive en tête, suivi par Honda et seulement ensuite par Yamaha. Cette dernière marque a vu reculer les immatriculations de motos neuves de 13%, perte compensée par une hausse de 28% sur le segment des scooters. Et on voit aussi que les bons chiffres de BMW sont dûs en partie aux scooters. Ce qui n'est pas le cas de Suzuki, dans la situation inverse: les motos vont bien, les scooters pas vraiment.

Enfin voici le top 20 par modèle

Motos

1: BMW 1200 GS

2: Harley-Davidson Sportster 1200 48

3: Suzuki GSR 750

4: Yamaha FZ8

5: Yamaha XJ 6

6: BMW S 1000 RR - la première sportive

7: Honda NC 700 S

8: KTM Duke 690

9: Honda NC 700 X

10: Kawasaki ER-6n

11: Honda CB 1000 R

12: Honda Crosstourer

13: Kawasaki Z 750 R

14: Harley-Davidson Sportster 883 Iron

15: Harley-Davidson Dyna Fat Bob

16: BMW R 1200 R

17: Ducati Panigale

18: BMW R 1200 GS Adventure

19: Ducati Multistrada 1200

20: Honda Hornet 600

 

Et pour bien faire, la même chose avec les scooters

 

1: Yamaha Aerox 50

2: Honda PCX 125

3: Vespa LX 125

4: Honda Vision 110

5: Yamaha Vity 125

6: Vespa PX 125 (deux-temps)

7: Vespa GTS 300

8: Yamaha X-Max 250

9: Peugeot Speedfight 50

10: Yamaha XMAX 530

11: Yamaha Xenter 125

12: Sym Mio 100

13: Honda Integra

14: Vespa LX 50

15: Yamaha Cygnus X 125

16: Vespa GTS 125

17: Honda SH 125

18: Honda SH 300

14/09/2012

Une version tout-terrain de la Triumph Explorer pour le printemps 2013

MY13TigeExploreXC.jpg

 

Evidemment, une version XC de la Triumph Tiger Explorer n'allait pas tarder. XC voulant dire ici: capable de s'aventurer en dehors des routes asphaltées, voire même en dehors des pistes. Mais vu la taille et le poids du bestiau, ce genre d'exercice est de toute façon réservé aux motards et motardes expérimentées.

Donc, comme pour la Tiger 800 XC, la 1200 XC a droiteà des jantes à rayons, au lieu de bâtons sur l'Explorer standard. Qui plus est, ils sont ici tubeless, ce qui signifie qu'en cas de crevaison on peut réparer soi-même sans l'aide d'un attirail de démonteur de pneus. D'autres goodies sont offerts, comme des protège-mains, un sabot moteur solide et des tubes de protection du moteur de chaque côté, toujours en cas de chute ou de raclement... et pour couronner le tout, vous avez des phares anti-brouillards.

Comme pour sa soeur de route, l'Explorer XC conserve un ABS désactivable, un contrôle de traction lui aussi désactivable, le cruise control, et plein de bonnes choses. Comme un moteur fabuleux, un entretien économe, une bonne autonomie, un bon confort et des suspensions largement suffisantes pour 95% des utilisateurs. L'Explorer tout court coûte 17990 francs sans les frais de transport.

Elle sera disponible chez les concess en Suisse au printemps prochain. Le prix n'est pas encore dit. Il sera forcément un peu plus cher que la Tiger Explorer de base.

13/09/2012

Voici le Boguet GP des Alpes, ce samedi sur les cols suisses

Alpenbrevet, Redbull, vélomoteurs, boguet, Alpes, compétitionOn souhaite aux quelque 800 inscrits de 2012 une météo plus clémente ce samedi 15 septembre pour une nouvelle édition du Redbull Alpenbrevet. La photo a été l'an passé.

Cet événement sportif autant qu'humoristique, sponsorisé par un fabricant de boissons énergisantes, met les nerfs et la patience des concurrents à rude épreuve.

Il s'agit ni plus ni moins de franchir l'un après l'autre les cols suisses du Grimsel, de la Furka et du Susten, soit 132 kilomètres de belles dénivellations, sur des vélomoteurs, toutes marques et années confondues. Durée maximale du trajet: 10 heures, au-delà desquelles intervient une voiture balai. Pas plus de 30 km/h, interdiction de dépasser les voitures, de boire en pilotant et d'éteindre son moteur à la descente. IL est par contre permis de dépasser dans un virage et le règlement ne proscrit pas expressément le fait de mettre un genou à terre au passage - si l'on arrive à garder le boguet en équilibre malgré la (faible) vitesse

Tout ça pour 25 francs, et ce n'est pas forcément le plus rapide qui gagne, il faut le faire avec du style... les inscriptions sont malheureusement closes, mais sait-on jamais, un des participants pourrait tomber malade.

Que du bonheur sur deux roues, sans l'angoisse du retrait de permis. Allez, encore une photo, et le site

Alpenbrevet, Redbull, vélomoteurs, boguet, Alpes, compétition

05/09/2012

Une petite Ninja 300, et une nouvelle Z chez Kawasaki

Le salon européen de kawasaki,z 750,z 800,ninja 250 r,ninja 300,start and stop,nouveauté 2013,intermotla moto et du deux roues Intermot s'approche, et déjà les annonces pleuvent. A ce jeu-là, Kawasaki fait fort, puisque les verts livrent coup sur coup deux bombes qui concernent leurs deux best-sellers. La "petite" Ninja 250 va changer de look, mais aussi de moteur, pour devenir la Ninja 300 R (photo constructeur), avec un rapport poids/performances qui va enfumer tout ce qui passe de comparable. Et même quelques raffinements techniques comme un anti-dribble permettant de rétrograder comme sur circuit, et un embrayage assisté également. Le look, lui, fait de l'oeil à fond aux grandes sportives de la marque, les ZX-6R et ZX-10R.

kawasaki,z 750,z 800,ninja 250 r,ninja 300,start and stop,nouveauté 2013,intermotPlus de couple et de puissance en adoptant une esthétique forte, c'était déjà un peu la philosophie de la naked Z 750, un succès européen indiscutable. Or on apprend rgâce à quelques indiscrétions qu'en 2013 elle va encore grandir en centimètres cubes, pour devenir la Z 800 (exactement 806 cc selon un communiqué de Kawasaki). Avec là aussi un nouveau visage, plus compact, dont on voit ici un teaser publié par Kawasaki. Pour le reste, rien d'autre que des rumeurs: elle serait plus légère que la 750, et surtout, elle adopterait un système start and stop. Une première absolue sur une moto, même si on le connaît déjà pour les scooters Honda PCX.

kawasaki,z 750,z 800,ninja 250 r,ninja 300,start and stop,nouveauté 2013,intermotEt voici la fuite, à gauche, qui vient du Siam RideClub.

04/09/2012

Suzuki entre sur le marché des quarts de litre avec l'Inazuma

Suzuki, 250, Inazuma, nouveauté 2012On l'a aperçue au dernier salon Swiss-Motos de Zurich en février, discrètement. Maintenant la voici en Suisse dès le mois de novembre. La Suzuki Inazuma débarque chez nous, et elle vient concurrencer les rares 250 centimètres cubes disponibles sur le marché, comme la Kawasaki Ninja 250R, ou la Honda CBR 250, toutes deux avec un carénage intégral de petites sportives. La plus basique Yamaha YBR 250 n'est plus vendue en Suisse.

L'Inazuma reprend es éléments stylistiques présents dans deu la GSR 600 et surtout dans la GSR 1300 B-King. La puissance maximale déclarée est de 24 chevaux à 8500 tr/min, pour un couple atteignant 22 Nm à 6500 tr/min.

 

Suzuki, 250, Inazuma, nouveauté 2012Avec encore un poids de 183 kilos tous pleins faits, un empattement de 1430 mm, six vitesses, un réservoir de 13,3 litres, un simple disque à l'avant, idem à l'arrière, et un moteur bicylindre à refroidissement liquide. Accessible bien sûr avec le "petit" permis, et disponible en noir ou rouge pour 4980 francs. Apparemment sans ABS. Un prix bien placé.

A comparer peut-être aux 6070 francs de la petite CBR, qui offre plus de protection et un freinage antiblocage combiné. La petite Ninja, sans ABS, elle aussi plus protectrice, coûte quant à elle 6490 francs, et est plus puissante. Mais cette dernière devrait avoir droit à une refonte complète pour 2013, sa cylindrée passant à 300 centimètres cubes, notamment (essai prochainement sur ce blog).

 

 

 

 

 

Suzuki, 250, Inazuma, nouveauté 2012Et eencore une vue du côté gauche pour finir...

03/07/2012

Une petite Ducati Multistrada en test?

50911b4c471f2adb7e5313f3b680aaa8.jpgC'est l'une des photos "volées" parues sur différents blogs ces dernières 24 heures. Manifestement, Ducati est en phase de tests d'un nouveau modèle. Son moteur n'est pas refroidi par air. Et la moto utilisée pour ces tests semble être à première vue une Hypermotard. Mais le pot d'échappement ne se trouveplus sous la selle, et l'amortisseur arrière ressemble furieusement à celui qui équipe la Multistrada 1200.

Le pas logique suivant serait donc, non pas que Ducati va présenter à la fin de l'été un Hypermotard water-cooled, mais une "petite" Multistrada. En fait, comme cela était le cas lorsque la Multi était refroidie par air sous l'ère du designer Pierre Terblanche.

Et toujours logiquement, le moteur en question pourrait bien être celui qui a été développé d'abord pour la 848, puis plus récemment adapté dans le Streetfighter 848. A suivre, donc!

25/04/2012

108 scooters électriques achetés et inutilisés par une police italienne

polizia-locale-milano-6_jpg_630.jpgOn les connaît en Suisse dans une couleur jaune canari - les scooters électriques Oxygen, produits par une petite firme italienne, sont en effet près de 500 à servir dans la flotte de la Poste suisse. Il s'en est aussi vendu en Italiem bien sûr, et notamment à l'une des polices locales de la région milanaise. Or selon le site du magazine Motociclismo, il y aurait 108 unités, achetées par Milan pour ses "vigili urbani", qui dorment depuis 2003 ou presque en raison de problèmes de batteries. Le tout pour un prix d'achat de quelque 400000 euros, au dire d'un représentant syndical de l'endroit. Il s'étonnait que les nouveaux agents reçoivent des bicyclettes plutôt que les écoscooters (photo ci-contre) pour leurs déplacements.

Tout ce qu'on peut dire, c'est que ceux qui ont été vendus en Suisse n'ont pas ce problème, puisqu'ils circulent dans toutes les villes, quel que soit la météo, et notamment à Lausanne où ils sont appréciés des facteurs malgré leur poids conséquent. Entre autre parce qu'ils peuvent emporter un lourd chargement, qu'ils sont stables et qu'ils disposent d'une marche arrière fort utile au vu des pentes très importantes de la ville.  

22/03/2012

Un spa pour Harleys à Morges

BikersPoint-266.jpgOn vous annonçait un changement de propriétaire chez la concession Harley du canton de Vaud, avec l'arrivée de Philippe Meunier. Elle s'appelle toujours Biker's Point, et elle a aussi un nouveau gérant, Thomas Vanhove. On peut faire connaissance ce samedi-dimanche à l'occasion des journées Harley suisses, de 9h à 17h, avec musique aux environs de 15h. Mais les nouveaux patrons de ce garage situé dans la zone industrielle de Riond-Bosson vont carrément innover d'ici environ six à sept semaines (fin mai, quoi). Ils vont être les premiers du canton à proposer à leurs clients un tunnel de lavage et de séchage automatisé pour deux roues, en l'occurence des Harley. Baptisé Bike Spa, cet appareil a été inventé en Israël. Le lavage s'effectue en un temps record de 4 minutes. Beaucoup d'eau, bien sûr, mais il paraît qu'elle est recyclée à 80%.

120317_bikespa_lavageq04.jpgSignalons qu'il existe déjà un modèle de démonstration à Genève, route des Jeunes, près d'ungarage Honda, mais sans l'installation de séchage... (photo Magali Girardin, parue dans la Tribune Genève)

 Jérôme Ducret

 

 

 

Une p'tite vidéo, allez...

21/02/2012

Un M-Way pour véhicules électriques à Lausanne ce samedi

MWayLS4.jpgCeux qui n'aiment que les moteurs à explosion vont dire que je fais une fixette. Mais ce blog peut affirmer sans détour qu'un nouveau magasin M-way va ouvrir ses portes ce samedi à Lausanne, au 7 de la rue de Genève. Pas loin du garage deux roues FMC, ex-concessionnaire Ducati. Après le M-way qui a été installé à la rue de Lausanne à Genève, en décembre dernier, cela en fait deux en Suisse romande, autant qu'en Suisse allemande (Zurich et Saint-Gall). Très bien, me direz-vous, mais un M-way, c'est quoi!? un endroit où l'on peut acheter ou essayer (ou les deux) toute une gamme de véhicules électriques: vélos, scooters, motos, et même voitures (quelques-unes). Il y a aussi des accessoires, de toutes sortes. Et des services (assurances, certification pour avoir la garantie d'acheter du courant électrique produit écologiquement, etc.). En ce qui concerne les deux roues avec moteur, on y trouve notamment des maxiscooters Vectrix, et des motos Zero. L'emplacement est pas mal: bien centré, proche de la tour Bel-Air (photo), proche de nombreux transports publics (M2, M1, LEB, bus TL, futur tram Renens-Lausanne), et accessible en voiture (ou en véhicule motorisé). On n'en saura pas beaucoup plus pour l'instant. M-way veut faire une ouverture officielle le jeudi 15 mars prochain, avec fanfare et trompettes, donc dans l'immédiat, c'est profil bas. Sachez seulement qu'en règle générale, ce genre de shop compte une poignée d'employés.

18/02/2012

Ducati Suisse baisse (un peu) ses prix et perd un concessionnaire vaudois

Panigale_S_Tricolore_blog.jpgIls sont là, officiels, approuvés du sceau du salon Swiss-Moto. La nouvelle filiale Ducati Suisse a publié les prix 2012 de ses modèles. Sans surprise, la fabuleuse nouvelle superbike Panigale n'est pas exactement bon marché: 24990 francs pour la version de base, 1000 de plus pour l'ABS, 30990 pour la S (ABS inclus, ainsi que les suspensions réglables électroniquement), et la bagatelle de 35990 francs pour la Tricolore (en photo, à la livrée italienne, et qui possède aussi quelques raffinements supplémentaires). Bon. C'est de bonne guerre, vue le concentré de technologie et surtout l'image de marque.

Mais la bonne nouvelle, c'est que les prix de plusieurs autres modèles ont baissé. Ainsi, une Multistrada 1200 ne coûte plus que 19990 francs, avec l'ABS! (23990 pour les versions S ou Touring). Le Diavel a lui aussi baissé. Pour faire court, ces prix sont ceux qui étaient en vigueur l'an dernier lorsque les motos Ducati étaient proposées avec le "bonus euro" (en moyenne moins 1000 francs). Ils sont juste devenus définitifs.

Encore une nouvelle glanée à Swiss-Moto: Ducati Suisse annonce ne plus avoir de concessionnaire dans le canton de Vaud. Le contrat avec FMC, à Lausanne, aurait été dénoncé. On ne sait pas si c'est d'un commun désaccord. Mais le patron de la concession, qui représentait aussi Aprilia, MV Agusta, Suzuki, Peugeot et, un temps, Moto Morini, se plaignait depuis plusieurs mois de ne pas pouvoir tourner avec le système imposé à la Suisse (et notamment les prix des motos Ducati). "Nous serions heureux de trouver un nouveau concessionnaire, mais nous ne le cherchons pas à tout prix, explique Vittorio Bozzoli, de Ducati Suisse. Il n'est pas si évident de trouver quelqu'un de suffisamment motivé, avec un bon emplacement. En attendant, les clients pourront aller à Carouge (Genève), Neyruz (FR), Bevaix ou Chamoson." Plus d'infos sur ce sujet bientôt.

Ah, et bien sûr, FMC n'est plus non plus concessionnaire MV Agusta. Mais cette denrière marque a un autre représentant vaudois à Aubonne.

 

14:18 Publié dans news | Tags : ducati, suisse, prix, 2012, mv agusta, vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

14/02/2012

Tout pour la moto, le scooter et le quad à Zurich dès jeudi

aaaaaaaaaaapqvp.jpegDès jeudi et jusqu'à dimanche soir, les passionnés de deux roues et les curieux ont rendez-vous au centre de congrès et d'expositions de Zurich, la Messe, pour l'édition 2012 du salon Swiss-Moto (photo du stand Triumph l'an passé). Les dernières fois, plus de 65000 personnes ont franchi les portes, une fréquentation en hausse constante depuis quelques années. 2012 s'annonce plein de bonnes choses, avec 204 exposants, un record: démonstration de l'un des maîtres du stunt, Chris Pfeiffer, présence et autographes du coureur de Moto GP Dani Pedrosa, de son petit "frère" suisse et ex-champion du monde GP 125, Tom Lüthi, vendredi gratis pour les femmes, etc. Et le grand retour de Yamaha, par le biais de son importateur suisse Hostettler. La marque aux rois diapasons organisait depuis près de dix ans sa propre expo de début de saison à Sursee, siège de l'importateur. Pour son come-back, Yamaha a décidé de faire modeste: la taille du stand est raisonnable. Mais on pourra y admirer les toutes nouvelles déclinaisons de la sportive R1 et du maxi-scooter Yamaha, le Tmax 530.

Il y aura aussi des nouveautés chez BMW, notamment les très attendus maxiscooters C 600 et C 650 GT. Et chez Kawasaki, avec les ER-6n et ER-6f revues de fond en comble, avec aussi la grande Versys, un maxi-trail routier polyvalent à prix placé. Les Anglais ne sont pas en reste, 2012 étant l'année de l'Explorer 1200, une concurrente premium à la célèbre BMW R 1200 GS, meilleure vente moto en Suisse l'an passé. Ducati fait parler la poudre avec sa 1199 Panigale, la sportive de tous les superlatifs- dont on attend le prix suisse avec impatience et un soupçon de crainte. Harley sort deux nouveautés de la manche de son perfecto, la Softail Slim et la Sportster 72. Peugeot présente un nouveau Satelis et son scooter électrique, l'eVivacity, Sym décline sa gamme, y compris le MaxSym 400, et Kymco se lance dans le gros scooter, avec le MyRoad 700 (!). Aprilia de même avec le SRV 850, qui reprend les bases du Gilera GP 800, mais avec une "gueule" de RSV 4 R. Honda lance pas moins de quatre nouveautés majeures, déjà amplement présentées sur ce blog. Enfin Piaggio réédite sa première mondiale du salon de Milan, soit des scooters équipés de l'antipatinage de la roue arrière (sur le Beverly 350 et sur le nouveau scooter GT X10). Et la marque italienne MV Agusta paradera avec ses incroyables F3 et Brutale 675. Suzuki sera là grâceà Frakonia - l'occasion de voir de près l'exclusivité suisse, la Suzuki Virus, une naked sur base de GSX-R 1000, ou la dernière version de cette même GSX-R. Les orange mèneront eux aussi le bal, avec les KTM 690 et Duke 200. Du côté des électriques, les nouvelles motos Zero californiennes seront là, tout comme le scooter Vectrix VX-3, à trois roues. Même Moto Guzzi, et des raretés comme Indian, Norton, Can-Am, ou Ural seront de la partie.

N'oubliez pas de rendre visite aux stands des accessoires (vestes, casques, pneus...) et surtout, tout en haut, au Swiss Performance Tuning Show.

 

 

Pour tout savoir (l'entrée coûte 22 francs), le site Swiss-Moto.

04/02/2012

La nouvelle Caponord dévoilée

ApriliaCapoNord1200.jpgLa photo est minuscule, mais on distingue clairement les éléments essentiels. Lors d'une rencontre avec les concessionnaires, Aprilia a montré à quoi allait ressembler sa version du gros trail polyvalent. Et cela confirme ce que l'on pressentait déjà. La CapoNord nouvelle version reprend manifestement le moteur de l'Aprilia Dorsoduro 1200, soit un twin en L de 1200 cc. On peut imaginer un ABS et un contrôle de traction.

ApriliaCapoNord1200.jpgMais tant l'échappement que la proue font immanquablement penser à la sportive RSV 4. Et les roues sont immanquablement celles d'une routière. On se trouve plutôt du côté d'une Triumph Tiger 1050, d'une Kawasaki Versys 1000, ou à la rigueur d'une Ducati Multistrada 1200, que d'une BMW R 1200 GS. Notez bien l'absence du bec de canard genre enduro.

Il est plus que probable que cette CapoNord sera officiellement présentée à Milan au mois de novembre. Et son prix devrait être intéressant.

03/02/2012

Harley dévoile deux nouveautés

72_low.jpgHarley-Davidson dévoile deux nouveautés cette année, après les annonces faites l'automne dernier. Cette fois, on continue dans la tendance "minimaliste", avec une nouvelle Sportster 1200, la 72 (photo ci-contre, on dit seventy-two), et avec un nouveau Softail, la "Slim" (photo en bas à droite, slim veut dire "mince").

La première est un nouvel exercice de style sur la base du Sportster, après la 48 (on dit forty-eight) et la Custom. C'est toujours assez épuré. Le réservoir demeure de petites dimensions, la selle est monoplace, et surtout, le guidon haut se rapproche du chopper, et la grande roue avant de 21 pouces est nantie de rayons. Seventy-two fait donc références aux Seventies, aux années '70 pour ceux qui sont imperméables à l'american-english. Et la peinture métallique brillante fait aussi partie de l'effet de style. Nul doute que le succès sera au rendez-vous, si l'on en croit les chiffres de vente suisses du 48 et du Custom (qui a aussi des jantes à rayons). Disponible dès le 11 février, à partir de 14600 francs. Pour la couleur "Hard Candy Big Red Flake" (rouge, quoi), y a un supplément et l'on atteint la somme rondelette de 15400 francs.

HDSoftailSlim.jpgQuant à la "Slim", c'est assez intéressant stylistiquement. Cette fois, on remonte aux années '50, et au style bobber. Elle va un peu plus loin dans l'épure que ses consoeurs de la gamme Softail. Son pneu avant de 16 pouces, avec jantes à rayons, garde-boues tronqués, ses roues minces, son guidon élargi avec rigidfieur transversal, pour mieux voir la route, l'espace laissé entre la selle (oui, elle est monoplace) et le réservoir, la finition discrète sur le moteur, la dose moindre de chrome, bref, vous voyez vers quoi l'on va. Une sorte de Blackline plu sbasse, moins élongée, C'est assez beau, il faut bien l'avouer. Elle coûte 25600, avec l'ABS, et est mue par la nouvelle version du moteur V-Twin, le 103. Disponible dès la même date que la Seventy-Two, en diverses teintes de noir et en rouge foncé. Et non, elle n'est pas disponible avec des flammes sur le réservoir.

 

22/01/2012

En, 2013, une V-Strom 1000, une GSR 1000 (officielle), et une Yamaha 3 cylindres

La saison 2012 n'a pas encore dévoilé son ruban de bitume que déjà certains se prennent à songer à l'année motocycliste 2013... en particulier, le site moto-station et le journal français Motorevue annoncent des nouveautés intéressantes venant du Japon. Chez Suzuki, on s'attend à une maxinaked dans la lignée de la GSR 750, c'est-à-dire une GSR 1000. Signalons au passage qu'un garagiste suisse l'a déjà réalisée, en série limitée uniquement disponible en Suisse, c'est la Suzuki Virus. Pour 2013, il yaurait donc une version officielle. Et dans la foulée, côté trail polyvalent, on devrait aussi avoir une V-Strom 1000 qui referait son apparition en reprenant les codes esthétiques de la nouvelle V-Strom 650. Enfin il n'est pas exclu de voir débarquer une GSX 1000, une routière en fait, comme l'a fait Kawasaki à partir de sa Z 1000.

Mais le plus intéressant est sans doute l'arrivée probable d'une Yamaha utilisant l'architecture moteur propre aux anglaises de chez Triumph, à savoir un trois-cylindres, qui figurerait dans la lignée des roadsters FZ. Une tentative pour donner plus de caractère au moteur, sans sacrifier sa souplesse ni son allonge. A suivre de très près.

17/01/2012

Les motos et scooters que vous êtes allés acheter à l'étranger

Vespa PX2.jpgLes statistiques sont une belle invention. Dans la présentation faite récemment aux médias par l'importateur helvétique de Yamaha, on découvre un certain nombre de données sur ce qu'on appelle les "importations parallèles" de deux-roues en Suisse en 2011. Comprenez, les modèles de scooter ou de moto que vous - les acheteurs du marché suisse - êtes allés vous procurer en France, Allemagne ou Italie, à prix d'ami, pour mieux les rapatrier en Suisse. Et en profitant du coup de la différence induite par le cours du change entre franc suisse et euro, d'une part, et par les marges diverses qu'ajoutent en Suisse les importateurs ou les constructeurs - mais pas les garagistes, en principe.

Certes, sur plus de 20000 deux roues immatriculés pour la première fois l'an dernier en Suisse, les quelque 1600 motos et 800 scooters ainsi importés ne sont qu'une goutte. Mais elle n'est pas anodine, car elle donne une indication assez fiable sur les modèles qui à priori sont trop chers en Suisse. Voyons cela.

Les scooters Vespa (photo) se retrouvent en tête de ces statistiques: 409 unités importées, suivies par Harley (216), puis par Kawasaki, Yamaha, Ducati, Triumph et BMW (pas plus de 160-170 importations). Vespa étant importé par Ofrag, il faut préciser que le groupe Piaggio vend déjà très cher à la base les engins de cette marque, et qu'en plus il impose à Ofrag de les acheter en euros... encaissant ainsi pour lui le différentiel dû au change. Quant à Harley, on sait qu'il y a un problème, sur lequel est d'ailleurs en train de se pencher la Commission suisse de la concurrence. A l'inverse, ceux qui sont les moins touchés sont Suzuki, Royal Enfield, Aprilia, Peugeot, et Sym. Il faut sans doute y ajouter kymco, bien que nous ne disposions d'aucune donnée sur cette marque.

Quant aux modèles, ce sont les Vespa LX 125 (121 importées, sur 1004 immatriculées l'an dernier), PCX 125 (95 unités importées, sur 644 immatriculées en tout en 2011) et GTS 300 (79 unités, sur 568 immatriculées) qui tiennent le haut du pavé.

Sans autre commentaire. 

La GS toujours en tête des ventes moto en Suisse

color_r1200gs_01_thumbnail.jpgLes chiffres sont tombés. Les deux premiers de classes des immatriculations de deux roues en Suisse l'an dernier sont le scooter Honda PCX 125, respectivement la moto BMW R 1200 GS (solide leader depuis plusieurs années, cf photo). Il s'est immatriculé 1152 PCX l'an dernier, contre 669 GS. En confondant les deux segments, voici le classement. Seuls sont notés les 15 premiers de chacune des deux catégories. En d'autres termes, à partir du SH 300, il n'y a plus de scooter dans cette liste.

Honda PCX 125 - 1152. Vespa LX 125 - 1004. Yamaha Aerox 50 - 997. Yamaha Vity 125 - 803. Yamaha YMAX 250 - 689. BMW R 1200 GS 669. Piaggio Fly 125 - 665. Vespa PX 125 644. Oxygen électrique (en service à La Poste) - 628. Vespa GTS 300 - 568. Harley-Davidson 48 - 549. Yamaha Cygnus X - 558. Peugeot Speedfight 50 - 554. Sym Mio 100 - 543. Yamaha FZ8 - 479. Yamaha XJ6 - 458. Honda SH 125 - 421. Piaggio Liberty 50 - 418. Honda SH 300 - 407. BMW R 1200 R - 363. Honda Hornet 320. Ducati Diavel 302. Ducati Multistrada 1200 - 300. Kawasaki Ninja 250 - 296. Honda CB 1000 R - 286. Triumph Tiger 800 - 279. Harley-Davidson Fat Bob - 268. Triumph Speed triple - 265. Honda CBR 125 R - 264. kawasaki Z 1000 - 262.

Etonnamment, aucune trace de la Street Triple, ni des motos sportives de plus de 125 cc. Ces chiffres proviennent d'une présentation faite le 12 janvier dernier par l'importateur suisse de Yamaha. Ils sont peut-être à nuancer. Affaire à suivre, donc.

 

16/01/2012

Prix suisse des nouveautés moto, bis

Encore des prix qui se précisent pour les nouveautés moto en Suisse, après les modèles Kawasaki

 

Chez Honda

034_HONDA_NC700X_SIDE_STAT.JPGNC 700 X (photo): 8570 francs - une aubaine, pas plus chère qu'une Kawasaki ER-6n (9390 francs). Copmter encore environ 1000 francs de plus pour le double embrayage semi-automatique. La NC 700 S, soit la version naked, s'arrache à 7970 francs

Crosstourer: 17590 francs - un prix assez compétitif, si l'on compare à la BMW R 1200 GS, à la Triumph Tiger Explorer 1200 et, un peu moins, à la Kawasaki Versys 1000 (15490 francs!)

Et Fireblade 2012=18990 francs - pas mal pour une sportive de ce calibre! La BMW S 1000 RR, bardée de toutes ses assistances électroniques, coûte 21900 francs, la Kawasaki ZX-10R, équipée de manière similaire à la BMW, est fixée à 20590 francs, la Yamaha R1 avec Traction Control, à 20460 francs (voir ci-dessous). Seule la Suzuki GSX-R 1000 2012, dépourvue elle aussi de toute assistance électronique, est moin schère, à 18800 francs.

Quant au superscooter-moto, l'Integra, il est vendu à 10320 francs - un bon prix si on le compare, par exemple, au TMAX 530 (ci-dessous).

Tiger Explorer with Accessories.jpgChez Triumph

Tiger Explorer 1200 (photo): 17990 francs, là aussi, prix bien placé par rapport à la BMW (18250 francs avec ABS et antipatinage, comme la Tiger, et aussi le contrôle électronique de la pression des pneus).

Speed Triple R: 19890 francs, ça a l'air coûteux, mais c'est une affaire si l'on prend en compte ne serait-ce que le prix des suspensions améliorées par rapport à la Speed Triple "normale"

 

 

 

Yamaha TMAX ABS m.y. 2012 (10).jpgEnfin chez Yamaha, on sait désormais que le nouveau TMAX 530 (photo) vaut 13980 francs, et la nouvelle R1 (avec Traction Control) 20460 francs - 21920 si on la veut dans sa livrée anniversaire des 50 ans de Yamaha en Moto GP.

 

 

 

 

 

 

Toujours rien en revanche pour les nouvelles Ducati (Streetfghter 848 et 1199 Panigale), sans même parler des maxiscooters BMW. Faudra patienter jusqu'à Swiss-Moto, du 16 au 19 février.

14/01/2012

La commission suisse de la concurrence enquête sur le haut prix des Harley en Suisse

Nouvelle resprise du site internet de 24heures, sous l'onglet Economie, et signée ATS/Newsnet. La Commission de la concurrence (COMCO) a engagé une enquête préalable contre l’importateur suisse du fabricant de motos Harley-Davidson. Il lui est reproché de ne pas avoir fait bénéficirt les clients de la marque américaine des taux de change avantageux, et d’avoir empêché des importations parallèles.

De nombreux consommateurs se sont plaints auprès de la COMCO que ces deux-roues légendaires étaient beaucoup trop chers en Suisse, a déclaré le directeur suppléant de la COMCO Patrik Ducrey récemment sur les ondes de la radio alémanique DRS. Les clients ont alors voulu directement passer commande à l’étranger, mais le fabricant leur à répondu qu’il n’avait pas le droit de livrer ces véhicules en Suisse.

Le profiteur serait en fait l’importateur, avec qui la COMCO cherche actuellement à rentrer en contact. Si les soupçons se confirment, la COMCO pourrait engager une enquête.

Harley Davidson Suisse n’a pas voulu prendre position puisqu’il s’agit d’une procédure en cours.