21/02/2012

Un M-Way pour véhicules électriques à Lausanne ce samedi

MWayLS4.jpgCeux qui n'aiment que les moteurs à explosion vont dire que je fais une fixette. Mais ce blog peut affirmer sans détour qu'un nouveau magasin M-way va ouvrir ses portes ce samedi à Lausanne, au 7 de la rue de Genève. Pas loin du garage deux roues FMC, ex-concessionnaire Ducati. Après le M-way qui a été installé à la rue de Lausanne à Genève, en décembre dernier, cela en fait deux en Suisse romande, autant qu'en Suisse allemande (Zurich et Saint-Gall). Très bien, me direz-vous, mais un M-way, c'est quoi!? un endroit où l'on peut acheter ou essayer (ou les deux) toute une gamme de véhicules électriques: vélos, scooters, motos, et même voitures (quelques-unes). Il y a aussi des accessoires, de toutes sortes. Et des services (assurances, certification pour avoir la garantie d'acheter du courant électrique produit écologiquement, etc.). En ce qui concerne les deux roues avec moteur, on y trouve notamment des maxiscooters Vectrix, et des motos Zero. L'emplacement est pas mal: bien centré, proche de la tour Bel-Air (photo), proche de nombreux transports publics (M2, M1, LEB, bus TL, futur tram Renens-Lausanne), et accessible en voiture (ou en véhicule motorisé). On n'en saura pas beaucoup plus pour l'instant. M-way veut faire une ouverture officielle le jeudi 15 mars prochain, avec fanfare et trompettes, donc dans l'immédiat, c'est profil bas. Sachez seulement qu'en règle générale, ce genre de shop compte une poignée d'employés.

Biker's Point a changé de patron

Entendu de source sûre: la concession Harley-Davidson de Morges, Biker's Point, aka Harley-Davidson Lausanne, a changé de main. Le sieur Pittet n'en est plus le patron. Et cette fois, c'est vrai. Une nouvelle direction, mais avec en partie le même personnel. Des travaux d'agrandissement à l'horizon, également, dès que le permis de construire sera approuvé. Plus d'infos bientôt.

19/02/2012

Ducati Lausanne, BMW et Inter-Motos, même histoire?

FMC2.jpgOn vous l'annonçait il y a deux jours: Ducati n'a plus de concessionnaire officiel dans le canton de Vaud. La nouvelle filiale Ducati Suisse a en effet dénoncé le contrat qui la liait au garage FMC à Lausanne (photo). Du côté des rouges, on explique que ce garagiste n'était pas ou plus assez motivé, qu'il avait trop d'autres marques, en particulier une qui faisait de l'ombre aux produits Ducati - oui, MV Agusta - et qu'il mettait plus en avant ces autres marques que les  motos de Borgo Panigale. Il est vrai que cette concession représentait aussi Moto Guzzi, Aprilia, Gilera, Suzuki, Peugeot, Husquarna et même Moto Morini. Mais Henri Straehler, le patron de l'enseigne FMC, rétorque que Ducati n'a pas su écouter ses doléances économiques et lui a fixé des objectifs "irréalistes" selon lui. "Ils nous ont demandé de commander pour 1 million de motos, en décrétant que nous devions en vendre 150 en 2012, contre 50 le maximum historique." Une histoire qui rappelle un peu ce qui s'est passé il y a deux ans entre Inter-Motos, au Mont-sur-Lausanne, et BMW. Par contre, pour FMC, ils n'ont plus non plus la concession MV Agusta. Il y avait peut-être tout de même un peu trop de marques. Précisons que FMC n'a pas fermé et continue avec ses autres marques. Pour que tout soit clair: Moto Guzzi, Aprilia, Peugeot, Gilera et Moto Morini...

Reste à savoir que faire quand on roule en Ducati dans le canton de Vaud, à part bien sûr se tourner vers les autres représentants à Carouge, Neyruz, Bevaix ou Chamoson... Chez FMC, on assure qu'il est encore possible de faire réviser ses desmodromiques soupapes dans leur officine; il sont les pièces, l'équipement et le savoir-faire. Quoique, pour une Panigale...

18/02/2012

Ducati Suisse baisse (un peu) ses prix et perd un concessionnaire vaudois

Panigale_S_Tricolore_blog.jpgIls sont là, officiels, approuvés du sceau du salon Swiss-Moto. La nouvelle filiale Ducati Suisse a publié les prix 2012 de ses modèles. Sans surprise, la fabuleuse nouvelle superbike Panigale n'est pas exactement bon marché: 24990 francs pour la version de base, 1000 de plus pour l'ABS, 30990 pour la S (ABS inclus, ainsi que les suspensions réglables électroniquement), et la bagatelle de 35990 francs pour la Tricolore (en photo, à la livrée italienne, et qui possède aussi quelques raffinements supplémentaires). Bon. C'est de bonne guerre, vue le concentré de technologie et surtout l'image de marque.

Mais la bonne nouvelle, c'est que les prix de plusieurs autres modèles ont baissé. Ainsi, une Multistrada 1200 ne coûte plus que 19990 francs, avec l'ABS! (23990 pour les versions S ou Touring). Le Diavel a lui aussi baissé. Pour faire court, ces prix sont ceux qui étaient en vigueur l'an dernier lorsque les motos Ducati étaient proposées avec le "bonus euro" (en moyenne moins 1000 francs). Ils sont juste devenus définitifs.

Encore une nouvelle glanée à Swiss-Moto: Ducati Suisse annonce ne plus avoir de concessionnaire dans le canton de Vaud. Le contrat avec FMC, à Lausanne, aurait été dénoncé. On ne sait pas si c'est d'un commun désaccord. Mais le patron de la concession, qui représentait aussi Aprilia, MV Agusta, Suzuki, Peugeot et, un temps, Moto Morini, se plaignait depuis plusieurs mois de ne pas pouvoir tourner avec le système imposé à la Suisse (et notamment les prix des motos Ducati). "Nous serions heureux de trouver un nouveau concessionnaire, mais nous ne le cherchons pas à tout prix, explique Vittorio Bozzoli, de Ducati Suisse. Il n'est pas si évident de trouver quelqu'un de suffisamment motivé, avec un bon emplacement. En attendant, les clients pourront aller à Carouge (Genève), Neyruz (FR), Bevaix ou Chamoson." Plus d'infos sur ce sujet bientôt.

Ah, et bien sûr, FMC n'est plus non plus concessionnaire MV Agusta. Mais cette denrière marque a un autre représentant vaudois à Aubonne.

 

14:18 Publié dans news | Tags : ducati, suisse, prix, 2012, mv agusta, vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

nouvel importateur Moto Guzzi pour la Suisse

15 V7 Racer.jpgDepuis le premier janvier, la marque italienne Moto Guzzi, membre du groupe Piaggio, a retrouvé un importateur pour la Suisse, en la personne de la société tessinoise Motomix. C'est la fin d'une absence de deux années, durant lesquelles l'usine envoyait ses machines directement chez les concessionnaires. Motomix a obtenu un contrat de plusieurs années, et son patron n'est pas un néophyte, puisqu'il a déjà importé en Suisse les marques Malaguti (disparue récemment), Moto Morini (qui vient d'être reprise et odnc la production va redémarrer très lentement), plus Hyosung et Daelim. L'an dernier, quelque 130 Guzzis neuves ont été immatriculées en Helvétie. En Europe, la croissance a été de 30% pour la marque la même année. Ce qui fait dire au nouvel importateur suisse qu'il peut tabler raisonnablement sur 220 machines pour 2012. Dont les nouvelles V7 nanties d'un moteur optimisé (ici la version Racer) On le lui souhaite.

14/02/2012

Tout pour la moto, le scooter et le quad à Zurich dès jeudi

aaaaaaaaaaapqvp.jpegDès jeudi et jusqu'à dimanche soir, les passionnés de deux roues et les curieux ont rendez-vous au centre de congrès et d'expositions de Zurich, la Messe, pour l'édition 2012 du salon Swiss-Moto (photo du stand Triumph l'an passé). Les dernières fois, plus de 65000 personnes ont franchi les portes, une fréquentation en hausse constante depuis quelques années. 2012 s'annonce plein de bonnes choses, avec 204 exposants, un record: démonstration de l'un des maîtres du stunt, Chris Pfeiffer, présence et autographes du coureur de Moto GP Dani Pedrosa, de son petit "frère" suisse et ex-champion du monde GP 125, Tom Lüthi, vendredi gratis pour les femmes, etc. Et le grand retour de Yamaha, par le biais de son importateur suisse Hostettler. La marque aux rois diapasons organisait depuis près de dix ans sa propre expo de début de saison à Sursee, siège de l'importateur. Pour son come-back, Yamaha a décidé de faire modeste: la taille du stand est raisonnable. Mais on pourra y admirer les toutes nouvelles déclinaisons de la sportive R1 et du maxi-scooter Yamaha, le Tmax 530.

Il y aura aussi des nouveautés chez BMW, notamment les très attendus maxiscooters C 600 et C 650 GT. Et chez Kawasaki, avec les ER-6n et ER-6f revues de fond en comble, avec aussi la grande Versys, un maxi-trail routier polyvalent à prix placé. Les Anglais ne sont pas en reste, 2012 étant l'année de l'Explorer 1200, une concurrente premium à la célèbre BMW R 1200 GS, meilleure vente moto en Suisse l'an passé. Ducati fait parler la poudre avec sa 1199 Panigale, la sportive de tous les superlatifs- dont on attend le prix suisse avec impatience et un soupçon de crainte. Harley sort deux nouveautés de la manche de son perfecto, la Softail Slim et la Sportster 72. Peugeot présente un nouveau Satelis et son scooter électrique, l'eVivacity, Sym décline sa gamme, y compris le MaxSym 400, et Kymco se lance dans le gros scooter, avec le MyRoad 700 (!). Aprilia de même avec le SRV 850, qui reprend les bases du Gilera GP 800, mais avec une "gueule" de RSV 4 R. Honda lance pas moins de quatre nouveautés majeures, déjà amplement présentées sur ce blog. Enfin Piaggio réédite sa première mondiale du salon de Milan, soit des scooters équipés de l'antipatinage de la roue arrière (sur le Beverly 350 et sur le nouveau scooter GT X10). Et la marque italienne MV Agusta paradera avec ses incroyables F3 et Brutale 675. Suzuki sera là grâceà Frakonia - l'occasion de voir de près l'exclusivité suisse, la Suzuki Virus, une naked sur base de GSX-R 1000, ou la dernière version de cette même GSX-R. Les orange mèneront eux aussi le bal, avec les KTM 690 et Duke 200. Du côté des électriques, les nouvelles motos Zero californiennes seront là, tout comme le scooter Vectrix VX-3, à trois roues. Même Moto Guzzi, et des raretés comme Indian, Norton, Can-Am, ou Ural seront de la partie.

N'oubliez pas de rendre visite aux stands des accessoires (vestes, casques, pneus...) et surtout, tout en haut, au Swiss Performance Tuning Show.

 

 

Pour tout savoir (l'entrée coûte 22 francs), le site Swiss-Moto.

04/02/2012

La nouvelle Caponord dévoilée

ApriliaCapoNord1200.jpgLa photo est minuscule, mais on distingue clairement les éléments essentiels. Lors d'une rencontre avec les concessionnaires, Aprilia a montré à quoi allait ressembler sa version du gros trail polyvalent. Et cela confirme ce que l'on pressentait déjà. La CapoNord nouvelle version reprend manifestement le moteur de l'Aprilia Dorsoduro 1200, soit un twin en L de 1200 cc. On peut imaginer un ABS et un contrôle de traction.

ApriliaCapoNord1200.jpgMais tant l'échappement que la proue font immanquablement penser à la sportive RSV 4. Et les roues sont immanquablement celles d'une routière. On se trouve plutôt du côté d'une Triumph Tiger 1050, d'une Kawasaki Versys 1000, ou à la rigueur d'une Ducati Multistrada 1200, que d'une BMW R 1200 GS. Notez bien l'absence du bec de canard genre enduro.

Il est plus que probable que cette CapoNord sera officiellement présentée à Milan au mois de novembre. Et son prix devrait être intéressant.

03/02/2012

Harley dévoile deux nouveautés

72_low.jpgHarley-Davidson dévoile deux nouveautés cette année, après les annonces faites l'automne dernier. Cette fois, on continue dans la tendance "minimaliste", avec une nouvelle Sportster 1200, la 72 (photo ci-contre, on dit seventy-two), et avec un nouveau Softail, la "Slim" (photo en bas à droite, slim veut dire "mince").

La première est un nouvel exercice de style sur la base du Sportster, après la 48 (on dit forty-eight) et la Custom. C'est toujours assez épuré. Le réservoir demeure de petites dimensions, la selle est monoplace, et surtout, le guidon haut se rapproche du chopper, et la grande roue avant de 21 pouces est nantie de rayons. Seventy-two fait donc références aux Seventies, aux années '70 pour ceux qui sont imperméables à l'american-english. Et la peinture métallique brillante fait aussi partie de l'effet de style. Nul doute que le succès sera au rendez-vous, si l'on en croit les chiffres de vente suisses du 48 et du Custom (qui a aussi des jantes à rayons). Disponible dès le 11 février, à partir de 14600 francs. Pour la couleur "Hard Candy Big Red Flake" (rouge, quoi), y a un supplément et l'on atteint la somme rondelette de 15400 francs.

HDSoftailSlim.jpgQuant à la "Slim", c'est assez intéressant stylistiquement. Cette fois, on remonte aux années '50, et au style bobber. Elle va un peu plus loin dans l'épure que ses consoeurs de la gamme Softail. Son pneu avant de 16 pouces, avec jantes à rayons, garde-boues tronqués, ses roues minces, son guidon élargi avec rigidfieur transversal, pour mieux voir la route, l'espace laissé entre la selle (oui, elle est monoplace) et le réservoir, la finition discrète sur le moteur, la dose moindre de chrome, bref, vous voyez vers quoi l'on va. Une sorte de Blackline plu sbasse, moins élongée, C'est assez beau, il faut bien l'avouer. Elle coûte 25600, avec l'ABS, et est mue par la nouvelle version du moteur V-Twin, le 103. Disponible dès la même date que la Seventy-Two, en diverses teintes de noir et en rouge foncé. Et non, elle n'est pas disponible avec des flammes sur le réservoir.

 

30/01/2012

BMW a retrouvé un atelier dans le canton de Vaud

chuardcrissier.jpgL'inauguration officielle aura lieu en mars. Mais officieusement, c'est déjà fait. Le canton de Vaud a retrouvé un concessionnaire BMW, après une vacance de près de deux ans liée au départ d'INter-Motos. En effet, Chuard Motos a terminé ses travaux au chemin de Saugy (photo), à Crissier, tout près du centre commercial Coop Lémancentre. Depuis environ une année, des containers étaient déjà là, avec un service de vente. Mais pour les services et réparations, il fallait aller à Genève, ou, lorsque c'était possible, laisser sa bécane à Crissier, charge au concessionnaire de l'acheminer à Genève sur une remorque à ciel ouvert. Vous l'avez d'ailleurs peut-être rencontrée sur l'autoroute Lausanne-Genève. La faute à des travaux de transformation de l'ancien bâtiment Colorine qui n'en finissaient plus.

Mais maintenant, à Crissier, l'atelier est aussi prêt à l'usage. Bon, il semblerait que tout le personnel ne soit pas encore là sur place. Donc, pour les heures d'ouverture "normales", faudra attendre quelques jours. Et garder le sourire.

22/01/2012

En, 2013, une V-Strom 1000, une GSR 1000 (officielle), et une Yamaha 3 cylindres

La saison 2012 n'a pas encore dévoilé son ruban de bitume que déjà certains se prennent à songer à l'année motocycliste 2013... en particulier, le site moto-station et le journal français Motorevue annoncent des nouveautés intéressantes venant du Japon. Chez Suzuki, on s'attend à une maxinaked dans la lignée de la GSR 750, c'est-à-dire une GSR 1000. Signalons au passage qu'un garagiste suisse l'a déjà réalisée, en série limitée uniquement disponible en Suisse, c'est la Suzuki Virus. Pour 2013, il yaurait donc une version officielle. Et dans la foulée, côté trail polyvalent, on devrait aussi avoir une V-Strom 1000 qui referait son apparition en reprenant les codes esthétiques de la nouvelle V-Strom 650. Enfin il n'est pas exclu de voir débarquer une GSX 1000, une routière en fait, comme l'a fait Kawasaki à partir de sa Z 1000.

Mais le plus intéressant est sans doute l'arrivée probable d'une Yamaha utilisant l'architecture moteur propre aux anglaises de chez Triumph, à savoir un trois-cylindres, qui figurerait dans la lignée des roadsters FZ. Une tentative pour donner plus de caractère au moteur, sans sacrifier sa souplesse ni son allonge. A suivre de très près.

17/01/2012

Les motos et scooters que vous êtes allés acheter à l'étranger

Vespa PX2.jpgLes statistiques sont une belle invention. Dans la présentation faite récemment aux médias par l'importateur helvétique de Yamaha, on découvre un certain nombre de données sur ce qu'on appelle les "importations parallèles" de deux-roues en Suisse en 2011. Comprenez, les modèles de scooter ou de moto que vous - les acheteurs du marché suisse - êtes allés vous procurer en France, Allemagne ou Italie, à prix d'ami, pour mieux les rapatrier en Suisse. Et en profitant du coup de la différence induite par le cours du change entre franc suisse et euro, d'une part, et par les marges diverses qu'ajoutent en Suisse les importateurs ou les constructeurs - mais pas les garagistes, en principe.

Certes, sur plus de 20000 deux roues immatriculés pour la première fois l'an dernier en Suisse, les quelque 1600 motos et 800 scooters ainsi importés ne sont qu'une goutte. Mais elle n'est pas anodine, car elle donne une indication assez fiable sur les modèles qui à priori sont trop chers en Suisse. Voyons cela.

Les scooters Vespa (photo) se retrouvent en tête de ces statistiques: 409 unités importées, suivies par Harley (216), puis par Kawasaki, Yamaha, Ducati, Triumph et BMW (pas plus de 160-170 importations). Vespa étant importé par Ofrag, il faut préciser que le groupe Piaggio vend déjà très cher à la base les engins de cette marque, et qu'en plus il impose à Ofrag de les acheter en euros... encaissant ainsi pour lui le différentiel dû au change. Quant à Harley, on sait qu'il y a un problème, sur lequel est d'ailleurs en train de se pencher la Commission suisse de la concurrence. A l'inverse, ceux qui sont les moins touchés sont Suzuki, Royal Enfield, Aprilia, Peugeot, et Sym. Il faut sans doute y ajouter kymco, bien que nous ne disposions d'aucune donnée sur cette marque.

Quant aux modèles, ce sont les Vespa LX 125 (121 importées, sur 1004 immatriculées l'an dernier), PCX 125 (95 unités importées, sur 644 immatriculées en tout en 2011) et GTS 300 (79 unités, sur 568 immatriculées) qui tiennent le haut du pavé.

Sans autre commentaire. 

La GS toujours en tête des ventes moto en Suisse

color_r1200gs_01_thumbnail.jpgLes chiffres sont tombés. Les deux premiers de classes des immatriculations de deux roues en Suisse l'an dernier sont le scooter Honda PCX 125, respectivement la moto BMW R 1200 GS (solide leader depuis plusieurs années, cf photo). Il s'est immatriculé 1152 PCX l'an dernier, contre 669 GS. En confondant les deux segments, voici le classement. Seuls sont notés les 15 premiers de chacune des deux catégories. En d'autres termes, à partir du SH 300, il n'y a plus de scooter dans cette liste.

Honda PCX 125 - 1152. Vespa LX 125 - 1004. Yamaha Aerox 50 - 997. Yamaha Vity 125 - 803. Yamaha YMAX 250 - 689. BMW R 1200 GS 669. Piaggio Fly 125 - 665. Vespa PX 125 644. Oxygen électrique (en service à La Poste) - 628. Vespa GTS 300 - 568. Harley-Davidson 48 - 549. Yamaha Cygnus X - 558. Peugeot Speedfight 50 - 554. Sym Mio 100 - 543. Yamaha FZ8 - 479. Yamaha XJ6 - 458. Honda SH 125 - 421. Piaggio Liberty 50 - 418. Honda SH 300 - 407. BMW R 1200 R - 363. Honda Hornet 320. Ducati Diavel 302. Ducati Multistrada 1200 - 300. Kawasaki Ninja 250 - 296. Honda CB 1000 R - 286. Triumph Tiger 800 - 279. Harley-Davidson Fat Bob - 268. Triumph Speed triple - 265. Honda CBR 125 R - 264. kawasaki Z 1000 - 262.

Etonnamment, aucune trace de la Street Triple, ni des motos sportives de plus de 125 cc. Ces chiffres proviennent d'une présentation faite le 12 janvier dernier par l'importateur suisse de Yamaha. Ils sont peut-être à nuancer. Affaire à suivre, donc.

 

16/01/2012

Prix suisse des nouveautés moto, bis

Encore des prix qui se précisent pour les nouveautés moto en Suisse, après les modèles Kawasaki

 

Chez Honda

034_HONDA_NC700X_SIDE_STAT.JPGNC 700 X (photo): 8570 francs - une aubaine, pas plus chère qu'une Kawasaki ER-6n (9390 francs). Copmter encore environ 1000 francs de plus pour le double embrayage semi-automatique. La NC 700 S, soit la version naked, s'arrache à 7970 francs

Crosstourer: 17590 francs - un prix assez compétitif, si l'on compare à la BMW R 1200 GS, à la Triumph Tiger Explorer 1200 et, un peu moins, à la Kawasaki Versys 1000 (15490 francs!)

Et Fireblade 2012=18990 francs - pas mal pour une sportive de ce calibre! La BMW S 1000 RR, bardée de toutes ses assistances électroniques, coûte 21900 francs, la Kawasaki ZX-10R, équipée de manière similaire à la BMW, est fixée à 20590 francs, la Yamaha R1 avec Traction Control, à 20460 francs (voir ci-dessous). Seule la Suzuki GSX-R 1000 2012, dépourvue elle aussi de toute assistance électronique, est moin schère, à 18800 francs.

Quant au superscooter-moto, l'Integra, il est vendu à 10320 francs - un bon prix si on le compare, par exemple, au TMAX 530 (ci-dessous).

Tiger Explorer with Accessories.jpgChez Triumph

Tiger Explorer 1200 (photo): 17990 francs, là aussi, prix bien placé par rapport à la BMW (18250 francs avec ABS et antipatinage, comme la Tiger, et aussi le contrôle électronique de la pression des pneus).

Speed Triple R: 19890 francs, ça a l'air coûteux, mais c'est une affaire si l'on prend en compte ne serait-ce que le prix des suspensions améliorées par rapport à la Speed Triple "normale"

 

 

 

Yamaha TMAX ABS m.y. 2012 (10).jpgEnfin chez Yamaha, on sait désormais que le nouveau TMAX 530 (photo) vaut 13980 francs, et la nouvelle R1 (avec Traction Control) 20460 francs - 21920 si on la veut dans sa livrée anniversaire des 50 ans de Yamaha en Moto GP.

 

 

 

 

 

 

Toujours rien en revanche pour les nouvelles Ducati (Streetfghter 848 et 1199 Panigale), sans même parler des maxiscooters BMW. Faudra patienter jusqu'à Swiss-Moto, du 16 au 19 février.

14/01/2012

La commission suisse de la concurrence enquête sur le haut prix des Harley en Suisse

Nouvelle resprise du site internet de 24heures, sous l'onglet Economie, et signée ATS/Newsnet. La Commission de la concurrence (COMCO) a engagé une enquête préalable contre l’importateur suisse du fabricant de motos Harley-Davidson. Il lui est reproché de ne pas avoir fait bénéficirt les clients de la marque américaine des taux de change avantageux, et d’avoir empêché des importations parallèles.

De nombreux consommateurs se sont plaints auprès de la COMCO que ces deux-roues légendaires étaient beaucoup trop chers en Suisse, a déclaré le directeur suppléant de la COMCO Patrik Ducrey récemment sur les ondes de la radio alémanique DRS. Les clients ont alors voulu directement passer commande à l’étranger, mais le fabricant leur à répondu qu’il n’avait pas le droit de livrer ces véhicules en Suisse.

Le profiteur serait en fait l’importateur, avec qui la COMCO cherche actuellement à rentrer en contact. Si les soupçons se confirment, la COMCO pourrait engager une enquête.

Harley Davidson Suisse n’a pas voulu prendre position puisqu’il s’agit d’une procédure en cours.

12/01/2012

Marché suisse de la moto en progression, scooters qui stagnent

2011 a somme toutes été une bonne année pour les fabriquants de motos et de scooters présents sur le marché suisse. Cela saute aux yeux quand on analyse les statistiques d'immatriculations entre janvier et décembre derniers. Le total de nouvelles immatriculations s'est établi à 45533 unités l'an passé, contre 41590 en 2012, soit une hausse de 9,48%. L'augmentation atteint même 16,23% si l'on ne considère que les motos (23088 immatriculations nouvelles en 2011).

Dans ce paysage plutôt réjouissant, Yamaha reste leader, devant Honda, Harley, Vespa et BMW. Ces cinq marques progressent de 8,6%, respectivement 15,98%, 20,71% et 39,15%. Dans l'ordre décroissant, on a ensuite: Piaggio, Kawasaki, Sym, Suzuki, Triumph, Aprilia (au coude-à-coude avec Ducati), et, un peu plus loin, Peugeot, Kymco et KTM. Sur le terrain exclusif des motos, c'est Harley qui prend la tête, avec cette fois-ci Yamaha en numéro deux, BMW en troisième position, Honda quatrième et Kawasaki cinquième.

Les seuls à reculer sont Piaggio (moins 25,36%!), Suzuki (moins 17,12%), Kymco (-15,43%) et, dans une moindre mesure, Peugeot (-5,8%) et Sym (-2,73%).

Les listes par modèles ne sont pas encore disponibles. Mais on voit assez rapidement que les marques qui ont une image forte et cohérente et/ou qui n'ont pas peu d'innover s'en tirent mieux que les autres, et ce malgré des prix parfois élevés. C'est le cas de Harley, BMW et Vespa, bien sûr, mais aussi de Ducati ou KTM.

Aprilia a bien remonté la pente, grâce à des produits à fort contenu technologique et dégageant pour certains une aura de performance à prix raisonnable. Kawasaki a continué à jouer la carte de l'originalité, du style affirmé et de prix placés, Yamaha a joué sur son image de constructeur complet, proposant un style adapté au marché européen, et de marque "top", mais avec des prix en conséquence, explicables en partie par les problèmes de taux de change avec le yen. Honda a pour sa part fait un bond en avant l'an dernier, en jouant aussi bien la carte des prix contenus que celle des nouveautés, mais avec des résultats contrastés par modèles. Autrement dit, le PCX a fait un carton, alors que la VFR 1200 a eu beaucoup de peine à décoller. Enfin Triumph continue à faire fort, les nouveautés trouvant régulièrement leur public, avec là aussi une image de marque forte et des prix raisonnables. Cela dit, les marques non japonaises bénéficient depuis quelques années d'un dynamisme efficace et ne cessent d'étendre leur rayon d'action.

Les choses sont plus compliquées pour ceux qui misent surtout sur le rapport qualité-prix, sans vouloir ou pouvoir s'affirmer de manière originale. Kymco, malgré ses excellents produits, en est l'illustration malheureuse. Et l'importateur de Suzuki, en dépit de deux nouveautés arrivées un peu tardivement, paie probablement les problèmes de taux de change et de manque d'investissement promotionnel en Suisse.

Le segment des

 

23/12/2011

Les prix 2012 moto et scooter en Suisse

KawasakiVersyssalon4.JPG15490 francs pour une Versys 1000 (photo), 20190 pour la nouvelle ZZR 1400 hyper-rapide, 9390 et respectivement 9990 pour une ER-6n et une ER-6f modèles 2012. Les tarifs Kawasaki des nouveaux modèles ont été fixés pour la Suisse par l'importateur, la maison Fibag. Ils sont placés sur ce marché, surtout pour les ER-6 et pour la nouvelle grande Versys. Mais aussi 10590 francs pour la "petite" Versys 650, la même chose pour la Z 750 de base, et 11590 pour la version R (toujours avec ABS). Il semble bien que Fibag ait tenu parole et baissé le prix de pas mal de motos pour 2012. Le plus gros écart par rapport au prix en euros n'est que de 1000 francs environ, sur l'un des modèles les moins onéreux (l'ER-6n).

Par contre les prix des grosses nouveautés Honda (NC 700 X et S, Integra, Crosstourer, Fireblade) n'est toujours pas fixé officiellement pour la Suisse. Et il en est de même pour les Ducati (du moins pour la Panigale) et les Triumph (Explorer, Speed Triple R). Et l'on ne sait toujours pas combien coûteront les nouveaux maxiscooters BMW, ni le nouveau Tmax, ni la nouvelle R1... il faut croire que la question des prix suisses est toujours et encore un domaine sensible.

21/12/2011

Après l'Airbag moto, la Sphère

C'est un prototype, et ça ne résoud peut-être pas tous les problèmes de sécurité des motards, mais l'idée est intéressante. La sphère se gonfle en 5 centièmes de secondes. Elle a été mise au point par un certain Rejean Neron. La couleur orange est peut-être mal choisie, surtout sur une R6 noire et rouge. Et il pourrait être utile de porter tout de même des gants en roulant!

20/12/2011

1199 et Troy en vidéo

 

...Et histoire de rêver un peu en attendant l'arrivée de la 1199 (au printemps prochain), voici une vidéo pleine de renseignements sur son développement, dont la phase finale a justement été menée avec l'aide de Troy Bayliss:

 



 

...Largement de quoi réchauffer l'atmosphère...

 

 

14:02 Publié dans news | Tags : ducati, 1199, panigale, bayliss | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2011

Apprendre à piloter avec Troy Bayliss et la Ducati Panigale!

attachment.ashx.jpgLes inscriptions sont ouvertes depui sle 15 décembre et les places vont partir très vite. Comme en 2011, Ducati organise des stages de pilotage en Italie l'année prochaine. Ils ont lieu les 18, 19, 20 avril sur circuit d'Adria, les 29-30 mai sur le circuit du Mugello, les 18-19 juillet sur le circuit d'Imola, les 4-5 septembre sur le circuit de Misano, et les 18-19 septembre à Monza.

 

Cours proposés:

basique, pour débutants, sur Monster 796

intermédiaire, sur Hypermotard 796, Monster 1100 ABS et Mulstistrada 1200

racing 1 et 2, sur 848 EVO

Master racing sur 1199 Panigale S

Troy Bayliss Academy, sur 1199 Panigale S

Comme l'indique l'intitulé de ce dernier cours, ils ont lieu sous la supervision du triple champion mondial Superbike Troy Bayliss, qui a réussi à gagner avec trois générations de superbikes Ducati, la 996, la 999 et la 1098R. Cette fois-ci, il emmène ses "élèves" au guidon de la dernière née de Bologne, la 1199 Panigale, dans sa version S avec suspensions électroniques et enregistrement de données de courses faisant appel à la technologie GPS. Pas plus de 5 personnes par jour pourront suivre le maître, et elles devront être en possession d'une licence.

 

Sont fournis: la moto, le carburant, des pneus de rechange si nécessaire, l'instructeur, le repas de midi et un "welcome kit". Les prix varient de 250 à 2100 euros (300 à 2500 francs) selon le degré. Il faut amener ses vêtements, ou indiquer qu'on les loue lorsqu'on réserve en ligne.

 

Pour plus d'infos, dre.ducati.com ou dre2012@ducati.com

 

11/12/2011

Marc Ristori, le film à Genève et Lausanne

MarcRistoriaffichfilm.jpgIl est visible encore demain lundi et mardi à Lausanne et Genève. Il raconte l'histoire bouleversante de Marc Ristori, multiple champion suisse de motocross, devenu paraplégique à la suite d'un accident survenu le 30 novembre 2007. Le film Benjamin Tobler, "Marc Ristori - d'une seconde à l'autre", expose son combat et l'espoir qu'il suscite.

Lundi 12 décembre

Lausanne, Galeries 8, 12h25, 17h10 et 19h25

Genève, Scala 1, 14h30,et 19h, Pathé Balexert 9, 15h15 et 17h30, Pathé Balexert 1 à 20h

 

Mardi 13 décembre

Lausanne, Galeries 8, 12h25, 17h10 et 19h25

Genève, Scala 1, 14h30,et 19h, Pathé Balexert 9, 15h15 et 17h30, Pathé Balexert 1 à 20h

Voir aussi le site du film