13/07/2011

A venir, test d'une moto électrique

ZeroDS2011.jpgOn peut l'acheter depuis peu en Suisse, grâce aux shop M-way de Zürich ou de Saint-Gall. L'une des premières motos électriques disponibles en Suisse. Et utilisable sur route, avec des performances dignes d'une moto. La Zero débarque en effet dans notre pays. Le modèle d'entrée de gamme, la XU, coûte un peu moins de 10000 francs et l'on peut emporter la batterie au travail ou chez soi pour la recharger. Dans moins d'une semaine, vous trouverez un premier compte rendu sur ce blog.

Avec d'autres photos que celle du Golden Gate, promis!

07/07/2011

Une nouvelle Suzuki V-Strom

DL650AL2_P1_image_1.jpgSuzuki tente ces jours de rattraper le temps perdu. Ses chiffres de vente sont en chute un peu partout dans le monde. La faute notamment àun manque de nouveautés, à un approvisionnement un peu chiche des importateurs et à un effort réduit sur la promotion de ses motos et scooters. Tout ça à cause de la crise de l'an passé et du programme d'économies drastique entrepris par la firme japonaise. Mais, coup sur coup, ce sont les deux supersportives GSX-R (600 et 750) qui ont connu un belle cure de jeunesse, puis la GSR 750 qui a fait son apparition en tant que modèle tout neuf. Et enfin, dernièrement, le trail de moyenne cylindrée, la DL 650, surnommée V-Strom, a subi une évolution. Nous avons pu tester celle-ci en Suisse allemande, sur un parcours qui alternait les bouchons urbains, les tronçons d'autoroute et un col de moontagne. En peu de mots: l'esthétique est raffraîchie, et la moto reçoit quelques améliorations bienvenues, sans qu'on puisse parler de véritable transformation. De quoi rassurer les amateurs de ce genre de moto. Mais certains vont rester sur leur faim, en attendant une nouvelle DL de grosse cylindrée, 1000 ou 1200, peut-être pour l'année prochaine. Plus de détails tout prochainement.

Lire la suite

13:23 Publié dans Tests | Tags : suzuki, dl 650, v-strom, test | Lien permanent | Commentaires (1)

05/07/2011

La Suzuki GSR 1000, en exclusivité suisse!

IMG_0088.JPGIls l'ont fait! Alors que l'usine mère au Japon peine à produire de nouveaux modèles, en raison surtout de la crise économique et un peu moins du tsunami, les passionnés de Moto Vyrus ont concocté ce qui pourrait s'appeler GSR 1000, en partant d'une hypersportive GSX-R 1000.

Nous avons pu l'essayer brièvement lundi dernier entre Zurich et le col du Schellenberg (LU), lors d'une journée de tests organisée par l'importateur helvétique Frankonia. Selon Roland Müntener, patron de Frankonia, la Suisse pourrait en vendre une centaine. Mais pour l'heure il n'y en a que deux. Pour l'instant, officiellement, cette incroyable bécane n'a pas encore de nom. Et surtout pas GSR 1000, selon les responsables de Frankonia. Faudrait pas brusquer Suzuki, quand même. La "surtout pas GSR 1000" conserve le même moteur que l'hypersportive, et les mêmes suspensions. Rien que du bon, donc, avec des rapports de vitesse plutôt long et une puissance phénoménale qui fait lever la roue avant sur les trois premiers rapports, si l'on n'y prend garde. L'assise et les repose-pied sont eux aussi indentiques. Seuls changent le guidon, plus haut et plus large, l'optique de phare avant, greffé de la GSR 750, les écopes de radiateur, une création de Vyrus, le bloc du compte-tour.... et les pots d'échappement, de jolies unités signées Bodis, regroupées sur le côté droit et bien plus minces que les éléments d'origine. Le tout pour seulement 19900 francs. Cette moto est une véritable bombe, et c'est la naked de série (enfin presque) la plus puissante au monde. Il lui manque peut-être un contrôle de traction et un ABS. Mais là, on chipote. Et on se demande comment ils ont réussi à homologuer ces silencieux - qui portent mal leur nom. Chapeau les gars!

IMG_0114.JPGEt la même vue du côté gauche. Les (le) rétroviseur est un accessoire.

Le vectrix nouveau arrive en Suisse

scooterVectrix_03.jpgNouvel importateur en Suisse, et nouveaux modèles pour le scooter électrique Vectrix. La faillite de la maison mère aux USA s'étant terminé par un rachat en bonne et due forme, les affaires reprennent pour cette marque pionnière dans le domaine. Ce maxi-scooter, testé dans sa version Li+ qui offre la plus grande autonomie, est toujours un deux roues efficace et rapide. Ses accélérations sont loin d'être ridicules au vu de son poids: 210 kilos avec les batteries, et 6,3 secondes pour accélérer de zéro à 80 km/h! la vitesse de pointe est de 110 km/h, et il n'est pas utopique de parcourir 100 km avec un plein d'électrons. Ca commence à devenir intéressant. Les roues sont toujours petites, comme il sied à un scooter GT. Le confort est au rendez-vous, avec une selle bien dessinée et moëlleuse, de bonnes suspensions et une bonne tenue de route en général.

Lire la suite

24/06/2011

Une moto jeunes permis avec le look et la qualité KTM

KTM_08_DUKE_125.JPG4980 francs. Pour une KTM. Ok, c'est une 125. Mais les quelques modèles Cross ou Enduro de cette marque dans la même cylindrée coûtent presque deux fois plus cher. Avec cette Duke 125 (photos Patrick Martin), l'autrichien KTM frappe un grand coup. D'abord parce qu'elle s'adresse aux jeunes permis, ensuite parce qu'elle est abordable, et surtout parce que c'est une vraie KTM: look anguleux, équipements (freins, suspensions, etc.) au top. Bien sûr, son petit moteur quart de litre ne dépasse pas la limite légale de 15 chevaux. Mais il est vif et coupleux (12 Nm à 8000 trs/min).

Jérôme Ducret

Lire la suite

15:02 Publié dans Tests | Tags : ktm, essai, duke 125 | Lien permanent | Commentaires (1)

22/06/2011

Un marché du deux roues qui se reprend en Suisse

HArleySuperlow.jpgLes concessionnaires et les importateurs ont à nouveau le sourire. Les statistiques des quatre premiers mois de cette année sont en effet positives en Suisse en ce qui concerne les nouvelles immatriculations, selon motosuisse. Entre janvier et mai, 22835 motos ou scooters neufs ont ainsi été mis sur les routes, contre 20482 l'an passé durant la même époque. Dans le détail, on constate que le segment des scooters et celui des motos se retrouvent à peu près à égalité dans ce décompte, que la demande pour les scooters et pour les motos sportives (pas les supersportives) est toujours importante. Mais les enduros continuent elles aussi à drainer un large public.

Dans le palmarès des marques, Yamaha reste numéro un suisse, avec 3957 motos et scooters écoulés durant les quatre premiers mois de l'année. Un chiffre en progression (3553 de janvier à mai 2010), surtout en ce qui concerne les motos. Honda est toujours numéro deux avec 3025 véhicules immatriculés, et là aussi, on progresse par rapport à l'an dernier. Par contre le succès est surtout dû aux scooters chez le premier constructeur mondial, puisque, au classement des motos, Honda n'arrive que cinquième en Suisse, derrière Yamaha, Harley-Davidson, BMW et Kawasaki, dans cet ordre. Harley détient d'ailleurs le troisième rang dans l'absolu, une performance remarquable, en progression par rapport à 2010 (de 2071 à 3025). La marque américaine est celle qui a le plus gros différentiel entre 2010 et 2011, plus 499 motos. Les seuls à être en baisse, motos et scooters confondus, sont Piaggio (septième rang suisse), Suzuki (juste après), et Kymco.

Enfin, les scooters électriques se font gentiment leur place au soleil. Il s'en est immatriculé 511 cette année, contre 427 l'an passé (toujours sur les quatre premiers mois). Mais ce bon résultat est surtout attribuable à la commande par la Poste de plus de 200 scooters utilitaires Oxygen. Pour les autres marques, c'est nettement plus confidentiel - ainsi vectrix a placé 17 unités, contre 10 l'an passé à pareille date.

10/06/2011

Mieux vaut une GSR 750 tard que jamais!

SUZUKI_GSR_14.JPGOn l'a attendue longtemps, très longtemps, même. Mais elle est là. La Suzuki GSR 750 (photo Vanessa Cardoso) a enfin déboulé sur le (petit) marché suisse, certes encore en petit nombre, tremblement de terre et crise économique, tout ça. Cela fait un certain temps que Kawasaki impose sa loi commerciale dans le secteur des roadster de moyenne cylindrée avec sa Z 750 (et plus récemment la même en version plus performante R). La recette est simple: on augmente la cylindrée pour nettement dépasser les habituels 600 centimètres cubes, on adopte une esthétique très moderne (un peu manga, faut bien l'avouer), et on fait un prix très concurrentiel: 11990 francs avec l'ABS. Devant le succès européen de ce modèle introduit en &&&, les autres constructeurs ont mis du temps à réagir. Les européens y sont allés de leur moto de plus de 600 cm cubes (Triumph Street Triple, la série des BMW F 800, les Ducati Monster et Hypermotard 749...). Mais les Japonais ont hésité avant de suivre les verts d'Akasahi. Depuis une année, Yamaha a dévoilé la FZ 8 (avec une version semi-carénée Fazer) qui visait un cran au-dessus de la Kawasaki (la normale, pas la R) en termes de finition et de performance de la partie-cycle. Mais pour 1000 francs de plus (toujours avec l'ABS). Honda a préféré s'en tenir à sa Hornet 600 - qui n'a que peu à envier aux 750 côté performances sur route, il est vrai. Suzuki, le seul constructeur à encore vendre une supersportive de cylindrée intermédiaire entre les 600 et les 1000, a pourtant été le dernier à se lancer sur ce créneau.

 

Lire la suite

01/06/2011

Un mafieux trahi par sa passion pour la moto

donato-fratto.jpg_530.jpgIl a donné son vrai nom en s'inscrivant à un rallye moto organisé en Sardaigne. Mal lui en a pris. Les forces de l'ordre italiennes l'ont arrêté à Gênes, alors qu'il s'apprêtait à prendre le bateau avec moto et épouse. Danilo Fratto, 54 ans, résidant en Suisse, est soupçonné d'être l'un des contacts en Suisse et en Allemagne de la mafia calabraise, la N'dranghetta. Il était considéré comme un fugitif depuis son arrestation ratée en mars dernier. La passion fait parfois faire des choses déraisonnables. Information trouvée sur le site de Motociclismo.

En photo, la Gold Wing du fugitif et criminel supposé, bloquée à Gênes.

24/05/2011

Piaggio MP3 Yurban, un trois roues agile pour la ville, mais pas seulement

PIAGGIO_03_YOURBAN_MP3.jpgIl est le fruit des amours réussis d'un Piaggio MP3 et d'un Piaggio Beverly. Au premier, il doit son train avant composé de deux roues qui s'inclinent de manière solidaire dans les virages. Et du second, il reprend le caractère urbain, plus léger et plus court. Voici donc le MP3 Yourban, disponible en Suisse seulement en version 300 (centimètres cubes). Il est aussi sûr que le MP3, grâce aux trois roues et au surplus de freinage et de stabilité qu'elles offrent. Ici, pas besoin d'ABS, a priori. Mais les roues sont plus hautes, le look est très différent, moins cossu pour tout dire. Le poids et la partie-cycle différente le rendent nettement plus agile que son frère MP3 (celui qui porte un costard trois pièces avec cravatte). Mais, revers de la médaille, on est moins protégé des intempéries (du vent) et le coffre de selle est bien plus modeste (deux casques jet au grand maximum).

 

Lire la suite

20/05/2011

BMW Motos à l 'offensive dans le segment du tourisme haut de gamme

MOTO_01_BMW_K_1600_GT.jpgMême en gris-blanc, elle ne passe pas inaperçue. D'abord par sa taille. Cette nouvelle BMW pès plus de 300 kilos tous pleins faits et sa longueur dépasse les deux mètres. Par le son de so moteur ensuite, un six-cylindres qui sait se faire rageur à l 'accélération pour peu qu'on le chatouille. Et visuellement, BMW livre une machine pleine de personnalité, sa première moto à six-cylindres en ligne, qui se situe non seulement clairement dans le secteur des véhicules de tourisme de luxe, mais aussi dans celui des motos sportives. Malgré ses six pistons parallèles et une cylindrée respectable de 1600 centimètres cubes, le propulseur est à peine plus large qu'un quatre-cylindres. Sauf quand le moteur est éteint, cette moto possède de plus une agilité de lutteur de Sumo, toute prête qu'elle est à virevolter d'un virage à l'autre. Si cela vous paraît contradictoire, allez regarder un combat entre Sumotoris - vous serez surpris, ce sont de vrais chats.

Pour un peu plus de 27000 francs, la K 1600 GT est la version plus sportive. Sa soeur K 1600 GTL (29500 francs) est un peu plus lourde, un peu moins agressive, et un peu plus confortable encore.

Lire la suite

16:35 Publié dans Tests | Tags : bmw, k 1600 gt, test, tourisme | Lien permanent | Commentaires (1)

19/05/2011

Rencontrez Jorge Lorenzo à Sursee le 28 mai

Y-Day_Lorenzo_Portrait.jpgFans de MotoGP, prêts à faire la fête ? Le samedi 28 mai le mot d’ordre est : tous à Sursee pour le Yamaha Day. Tout un chacun pourra y côtoyer des stars comme le champion du monde de MotoGP en titre Jorge Lorenzo, les cracks de Moto2 suisses Tom Lüthi et Randy Krummenacher ou le roi de la lutte suisse 2010 en titre Kilian Wenger lors de la séance d’autographes de la plus grande fête de la moto de Suisse centrale de 09h à 16h.

Lire la suite

09:10 Publié dans news | Tags : yamaha, lorge lorenzo | Lien permanent | Commentaires (0)

11/05/2011

Pour moins de 7000 francs, la Honda CBR 250 R est une vraie petite sportive

HONDA_CBR_250_R_07_MOTO.jpgDe loin, elle ressemble à une VFR, le nouveau vaisseau amiral Honda dans le segment du sport-touring, avec son moteur V4 de 1200 centimètres cubes. De près, on se rend compte qu'il s'agit d'une petite moto à l'allure sportive. Vendue en Suisse au tarif de 6490 francs, la CBR 250 R offre cependant beaucoup de substance. Elle offre un caérnage de sportive, des suspensions et une agilité de sportive, et, au vu de son poids contenu (162 kilos à vide) un freinage de sportive.

En Asie, hors Japon, ce genre de véhicule est considéré comme haut de gamme. Pas en Europe, où il s'adresse à un public jeune qui fait ses premiers pas dans l'univers motocycliste, tout en ayant envie d'un peu plus de punch que ce que peut fournir une 125. La CBR 250 est fabriquée en Thaïlande. Cela explique une bonne partie de son prix très raisonnable, à peine 2000 francs de plus que la CBR 125 R modèle 2011.

Le fait de n'avoir qu'un seul disque de freinage à l'avant et un bouchon de réservoir sans charnière participe aussi, modestement, à baisser les coûts de fabrication. Mais pour le reste, tout est fait comme si cette moto valait bien plus. D'abord par son look, mais aussi par ses capacités.

Lire la suite

18:34 Publié dans Tests | Tags : honda, cbr 250 r, vtr 250, test, suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

02/05/2011

47 places disparaissent au centre de Lausanne

pepinet_parking_motos_057.jpgCette vue appartient au passé. En effet, les 47 places deux roues de la place Pépinet, au centre de Lausanne, ont disparu (news parue dans 24 heures). Les patrons de l'enseigne Nature et Découverte, dont l'entrée se trouve juste à côté de feu ce parking, ont obtenu gain de cause auprès de la ville de Lausanne. Ils trouvaient que les motos et scooters empêchaien tles clients d'accéder normalement à leur magasin. La Municipalité a décidé de rendre entièrement la place aux piétons et aux livreurs. Et aux cyclistes aussi, puisqu'un rack à vélo demeure sous les arbres. Grâce à un recours ou à cause d'un recours, il a fallu attendre près de deux ans pour que ce projet puisse se concrétiser.

Mais la ville a tout de même tenté de compenser cette perte en créant une place plus loin 31 cases de stationnement, et encore une dizaine quelques centaines de mètres plus haut, à Montbenon.

15/04/2011

Pour les amateurs de circuit, les 7 et 8 mai prochains, Honda vous convie à Magny-Cours

pistegp1.jpgHonda propose aux amateurs de piste d'aller faire des tours sur le circuit français de Magny-Cours, les 7 et 8 mai prochains, au prix alléchant de 510 francs par personne (460 si l'on est membre du Redwing Club Honda). Toutes les marques sont les bienvenues. Il faut juste respecter la limite sonore de 102 décibels, et l'inscription se fait en ligne par le site ci-dessous:

http://www.hondamoto.ch/moto/fr/fr-fr/index.cfm?page=/moto/home/events&action=event_detail&lngeventid=E5C5DFE4-19BB-2384-932C9DB9B1440A9F

 

Les participants seront coachés, durant les deux jours que dure cette manifestation. Ils devront se déplacer jusqu'à Magny-Cours par leurs propres moyens.

12/04/2011

Une sportive pour tous les jours, signée Honda

HONDA_03_CBR_600.jpgDe loin, on pourrait la prendre pour une hypersport de la marque. Honda, donc. La CBR 600 F, très fourbement, reprend d'ailleurs une dénomination qui faisait référence chez ce constructeur à une sous-version de la 600 hypersport. Sous-version équipée d'une selle confortable et de petits plus pour la vie de tous les jours, du genre des "boutons" d'arrimage des sandows pour voyager loin avec un semblant de bagage. Aujourd'hui, la nouvelle CBR 600 F est née du constat suivant: il existe un groupe de motards et de motardes qui veulent concilier la sportivité et la praticité et qui n'ont pas besoin à tout prix des tous derniers développements en terme de performance pure et de look racing. Donc qui ne veulent pas acheter, disons, la CBR 600 RR présente dans la gamme Honda - ou son équivalent chez Suzuki, Yamaha, Kawsaki, Triumph, Ducati...

Fourbement, les ingénieurs ont donc pris comme point de départ le "frelon", soit la Hornet 600. Ca permet d'éviter de tout démarrer depuis rien et ça économise des coûts de développement non négligeables. Bon, attention, n'oublions tout de même pas que le moteur et la partie-cycle de la Hornet dérivent quand même, tout à la base, de la CBR 600 R. Si vous vous êtes perdus dans les R et el F, c'est normal. L'essentiel est ailleurs.

Il se trouve dans l'agilité remarquable dont fait preuve cette moto. Elle est plus lourde d'une dizaine de kilos qu'une vraie supersport. Mais ses masses sont placées de manière judicieuse. Du coup, on peut la balloter d'un virage à l'autre en toute sérénité. Et son freinage, combiné et doté de l'antiblocage, est excellent. Il ne faudrait peut-être pas lui imposer une manche de Moto GP. Mais pour vous et moi, c'est largement suffisant.

HONDA_02_CBR_600.jpgQuant au moteur, il est équivalent à celui de la Hornet 2010. Prêt à prendre des tours, beaucoup de tours, avec une poignée des gaz très réactive et un son rauque plus ou moins aigu pas désagréable. En balade, il est parfait. Avec à peine plus de 100 chevaux à disposition et un couple correct pour une 600, on peut se faire plaisir. Il faut juste ne pas hésiter à descendre un rappport à l'occasion. La boîte de vitesse et l'embrayage se font vite oublier, ce qui est bon signe.

Sur autoroute, c'est du tout bon aussi, sauf qu'on ne se rend pas toujours compte de la vitesse criminelle que l'on est en train d'atteindre. Par contre, on sent que l'aérodynamisme a été étudié. Malgré le petit pare-brise, on fend l'air en causant peu de turbulences, dès lors qu'on rentre un peu le casque. La selle est tout simplement confortable et suffisamment grande pour autoriser plein de mouvements. En ville, c'est bien aussi, à un détail près: dès qu'on passe la troisième vitesse, mais que l'on garde le moteur bas dans les tours, on perçoit des à coups dûs au frein moteur qui ne sont pas très cools. Il faut croire que les ingénieurs, encore eux, avaient décidé qu'on ne devait rouler dans la cité qu'en première ou en deuxième.

HONDA_06_CBR_600.jpgEncore quelques mots pour parler des suspensions, joliment construites et réglables, des rétroviseurs, corrects mais qu'il faut bien régler pour voir quelque chose, de la position de conduite, finalement assez relax et qu'on peut varier de plus à moins sportive, et du tableau de bord, complet mais pas superlisible lorsque le soleil darde ses reflets sur l'avant de la moto. Il y manque cependant un indicateur de rapport engagé (de vitese choisie, si vous préférez), qui serait utile au vu de la nature pointue du moteur.

Le réservoir de 17,5 litres permet une bonne autonomie, sans rien d'exceptionnel. Ca dépend de l'usage qu'on fait de l'accélérateur. Les repose-pied sont fins et offrent de quoi s'appuyer quand on augmente la cadence ou qu'on freine comme une brute.

Il est même possible d'emmener un passager. Mais là, même si la position est bonne et la selle aussi, la praticité a tout de même cédé le pas au look sur un détail. Pour éviter de déparer l'arrière de la bécane avec des poignées protubérantes, Honda a logé sous la selle (en fait, sous les flancs de carénage arrière) des espèces de cavités que l'on peut aggriper avec plus ou moins de sûreté dans sa prise. Les mêmes que sur les vraies sportives de la marque. Et qui ne sont pas très efficaces.

Et comme les coûts de développement ont été réduits au minimum, le prix est aussi abordable: 12890 francs avec ABS et freinage combiné. Ca, c'est bien.

 

18:43 Publié dans Tests | Tags : cbr 600 f, honda, test, sportive, hornet | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2011

La plus bestiale des Monster reçoit un filet de sécurité et un petit lifting

_TIM9996.JPGC'était déjà l'une des nakeds les plus captivantes et les plus réussies. La Ducati Monster 1100 a droit à quelques ajustements pour 2011. Du coup, elle devient plus sûre à piloter, et plus fun encore. Ducati a convié la presse à un test rapide sur les routes sinueuses du volcan sicilien Etna (photos Milagro). Le ciel était dégagé, la route aussi. Tout était donc réuni pour laisser s'exprimer le gros "monstre" à plein régime. Les modifications de ce modèle EVO (pour évolution) sont notamment visuelles, pour différencier le "gros" monstre de ses frères plus modestes (Monster 696 et 796). Il reprend en particulier les tubes d'échappement placés uniquement sur le côté droit, en un clin d'oeil appuyé au nouveau Ducati Diavel. Et les deux tubes, assez courts, et d'aspect "canon", se trouvent cette fois placés relativement bas. C'est joli. Et ça épargne le postérieur au niveau chaleur, sans empêcher des angles de malade. Jusqu'à 48 degrés, pour être précis.

 

Lire la suite

23:14 Publié dans Tests | Tags : ducati, monster, 1100, evo, test, dtc, abs | Lien permanent | Commentaires (1)

04/04/2011

Une Vespa avec les vitesses au guidon

FRV_2808.JPGQuand on est puriste, on l'est jusqu'au bout, évidemment. En 2007, les responsables de la marque Vespa, membre du groupe Piaggio, ont cessé de produire la "vieille" Vespa avec moteur deux temps et vitesses au guidon. Mal leur en a pris. Les amateurs nostalgiques se sont tournés vers les copies indiennes. Devant un tel amour pour le rétro, les pontes de Pontedera (siège de Piaggio) ont fait marche arrière. Depuis cette année, la PX est à nouveau au catalogue! Et elle est fidèle à l'original, jusqu'à la roue de secours que l'on peut mettre dans la partie gauche du carénage arrière.

Vespa a invité la presse à tester ce modèle vieux-nouveau (et d'autres) à Rome. Petit clin d'oeil à un film que certains n'ont pas oublié, avec Audrey Hepburn et Gregory Peck. Bon d'accord, cette fois c'était sans Audrey Hepburn, mais avec les petits espressi, les murs du Colisée et le chaos routier propre à la capitale italienne. Sans oublier les pavés complètement cabossés.

Au premier abord, cette "guêpe" a l'air à côté de la plaque en comparaison avec un scooter moderne. Vous me direz que là n'est pas le propos. C'est juste, mais meme ainsi, il faut reconnaître que la PX a de solides arguments pour s'enfiler entre les voitures et flâner en ville. Elle est légère, agile, freine relativement bien et accélère de même, une fois que l'on a intégré le maniement de la manette des vitesses et le frein arrière au pied droite. On le savait, un moteur deux temps peut se révéler bien plus efficace en termes de puissance qu'un quatre temps. On peut juste regretter la perte de quelques chevaux par rapport au modèle original, du fait du travail accompli pour rendre ce véhicule conforme aux lois limitant les émissions polluantes, ou que le frein arrière soit un peu mal placé et que les vibrations rendent illusoire l'emploi des rétroviseurs. Ou que la capacité d'emport soit limitée à quasi rien (pas de coffre sous la selle). Mais là, on chipote.

La PX coûte 4995 francs, pèse 120 kilos à vide (puissance maximale d'un peu plus de 6 chevaux) et sa vitesse de pointe affleure les 90 km/h. Pour plus de détails, voir en Suisse Ofrag.

11:07 Publié dans Tests | Tags : vespa, px, essai, rome, 125, deux temps | Lien permanent | Commentaires (0)

01/04/2011

Des Superbike à Lignières !

Voici le communiqué que nous avons reçu de Honda Suisse ce matin, vendredi 1er avril...

"La Suisse aura sa course World SBK dès 2012

Bonne nouvelle pour les fans de compétition Superbike. Suite à la levée de l’interdiction des courses motorisées sur circuit en Suisse sur recommandation de la Commission des transports du Conseil national (CTT-CN) le 31 mars, la Fédération Motocycliste Internationale (FIM) a d’ores et déjà manifesté son intention d’organiser une étape suisse à l’occasion du Championnat du monde Superbike 2012.

Récemment rénové, le circuit de Lignières (NE) qui sert actuellement de piste d’entraînement au TCS, devra faire l’objet de quelques aménagements supplémentaires afin de répondre aux normes émises par la FIM. Sa longueur et sa largeur devront être multipliées par deux d’ici fin novembre 2011. Le site devra en outre disposer de tribunes à même d’accueillir un public de 100'000 spectateurs, ainsi que d’accès routiers et de places de stationnement en nombre suffisant.

 

Face à cette opportunité historique, Roland Frischherz, directeur des ventes de Honda (Suisse) S.A. ne cache pas sa joie. « C’est une nouvelle ère qui commence pour le sport motorisé en Suisse, et nous souhaitons marquer le coup en mettant une CBR1000R Racing Edition ainsi qu’un équipement de sécurité complet à disposition d’un pilote suisse pour la saison 2012 ». Les pilotes suisses intéressés par cette offre de sponsoring sont priés d’envoyer leur CV par e-mail à pr@honda-eu.com en prenant soin de spécifier leur expérience sur circuit."

Avec un lien vers le site suivant: http://www.hondamoto.ch/moto/fr/fr-fr/index.cfm?contentid...

S.MR

09:47 Publié dans news | Tags : superbike, suisse, lignières | Lien permanent | Commentaires (2)

31/03/2011

Un nouveau club, pour motards "intelligents"

"Ne roule pas plus vite que la vitesse à laquelle ton ange gardien peut voler" pourrait être le slogan d'un nouveau club qui vient de se créer sur sol vaudois. Le MC Les BuZes (voir www.mc-les-buzes.ch) a été fondé il y a quelques jours par une équipe de copains désirant se retrouver pour faire des virées et partager leur expérience de la conduite sur route. Ouvert à toutes et tous, ce club se veut convivial, mais réservé aux personnes sachant se comporter correctement. Burns, wheelings et autres dépassements téméraires seront donc synonyme d'exclusion, au contraire des récits teintés de mauvaise fois, apéros offerts (Henniez ou Coca au choix) ou commentaires moqueurs sur les brêles des copains, synonymes, eux, d'admission accélérée. Les membres fondateurs souhaitent aussi pouvoir encadrer des débutant(e)s et le club accepte les membres sympathisants.

S.MR

11:21 Publié dans Associations | Tags : club, buzes | Lien permanent | Commentaires (1)

29/03/2011

Le Sym GTS, un scooter 125 bien équipé made in Taiwan

SCOOTER_SYM_497.jpgIl présente bien en noir mat, ses lignes sont agréables à suivre de l'oeil. Et tant son phare avant, avec sa double ligne de LED pour les feux de stationnement, que l'éclairage arrière sont assez réussis. Sym est l'un des deux constructeurs taïwanais présents sur le marché suisse. Désormais, la qualité des modèles proposés est équivalente à celle des constructeurs nippons. Et depuis cette année, l'importateur Motana propose le scooter GT de Sym en Suisse, nanti d'un moteur à injection, en deux cylindrées: 125 ou 300 cc. Le premier est disponible pour 4995 francs sans les frais de transport, tandis que le second vous attend pour 6795 francs (mêmes conditions).

Presque tous les autres scooters GT de 125 centimètres cubes sont plus chers. Entre 500 et 1500 francs. Seul le Peugeot Citystar a un prix inférieur d'un peu plus de 100 francs, sans offrir la même protection aérodynamique. Passé ce premier constat, le contact avec l'engin est d'emblée facile. Il a beau peser 162 kilos à vide, il est extrêmement facile à débéquiller. A manoeuvrer moteur éteint également. Le centre de gravité est placé bien bas, ceci expliquant cela. Dès qu'on s'assied (selle haute de 778 mm) on se sent à l'aise. C'est confortable, y a pas de doute. On est soutenu dans les lombaires, on peut mettre les pieds à plat ou en avant, et le guidon est facile à prendre en mains. Le rayon de braquage est très bon. Normal pour un scooter à petites roues. Et le tableau de bord est complet, sans être pléthorique, et lisible. On se dira juste que les boutons de réglage font un peu cheap et ne sont pas toujours faciles à actionner. Quant aux espaces de rangement, ils sont nombreux. Sous la selle, on peut mettre deux casques jets, ou un gros intégral. Ca n'est pas le sommet du spacieux, mais c'est éclairé et ça s'ouvre par un vérin. Bien pensé.

Il ne reste plus qu'à rouler. La transmission est souple, mais il faut donner des gaz pour la montée. N'espérez rien en dessous de 4000 tours par minute. Le temps de réaction à la poignée de gaz est peut-être un peu lent. La faute uniquement aux galets de transmission, qui ne sont pas conçus pour offrir une prise rapide sous un certain seuil de rotation du moteur. Par contre, une fois lancé, ce scooter a une bonne allonge pour un 125. On peut monter facilement jusqu'à 105 km/h. Mesurés au compteur.

Le duo est bienvenu, sauf sur des pentes très raides, où la machine avouera ses limites. Le moteur étant juste suffisant si le passager est de bonne taille, il faudra une poigne d'acier pour garder le cap et éviter les louvoiements du train avant. Mieux vaut dans ce cas viser le 300 cc!

En résumé, un GT bien équipé, pas cher, et d'aspect valorisant... dans peu de temps, Sym proposera aussi un maxi-scooter 400. A tester dès que possible.

22:02 Publié dans Tests | Tags : sym, scooter, test, gts, 125 | Lien permanent | Commentaires (7)