13/01/2013

Et KTM a devancé (de peu) BMW en 2012

Les résultats annuels dévoilés par la marque autrichienne KTM sont extraordinaires à plus d'un titre. D'abord parce que ces chiffres (107142 motos vendues, plus 32%) représentent un record pour les orange de Mattighofen. Mais aussi parce que, pour la première fois, ils permettent à KTM de devancer un de ses rivaux archétypiques, l'allemand BMW. Celui-ci a écoulé 106358 motos l'an dernier (+2%), ce qui est aussi un record, mais est moindre que le concurrent orange. Il faut dire que BMW occupe la place leader du segment des deux roues de grosse cylindrée sur plusieurs marchés depuis quelques années. Mais KTM, connu pour ses modèles tout-terrain, a fait un véritable tabac avec ses routières, surtout depuis son association avec l'indien Bajaj et l'apparition de Duke de petites cylindrées aux prix abordables. C'est un peu la revanche des orange sur le péhnomène Charley Boorman et Ewan McGregor - qui avaient choisi des BMW pour leur épopée aventuresque en Afrique intitulée The Long Way Down. Les mauvaises langues affirment que leur premier choix étaient des KTM mais qu'un accord n'ayant pu être conclu, ils se sont rabattus sur des motos à l'hélice, des R 1150 GS.

Et ce qui est chouette, c'est que le combat va continuer cette année, avec une toute nouvelle BMW R 1200 GS, prélude à une gamme Boxer renouvelée, et d el'autre côté avec l'arrivée de la nouvelle KTM Adventure 1190, elle aussi bête d'exception. Peut-être BMW doit-elle trouver un allié sur le sous-continent indien ou au Brésil, pour faire plus de chiffre?

21:06 Publié dans news | Tags : ktm, bmw, 2012, ventes | Lien permanent | Commentaires (3)

11/01/2013

KTM n'a pas connu pas la crise en 2012

Duke390-3.jpgL'année 2012 aura été juteuse pour la maison KTM et son partenaire indien Bajaj. Les motos vendues sous le nom de la première ont en effet représenté des chiffres record pour la compagnie autirichienne, basée à Mattighofen. Pour dire les choses crûment, les ventes (107142 motos en tout) ont progressé de 32% par rapport à 2011. C'est dire. Et le chiffre d'affaire (KTM se garde bien de communiquer son bénéfice) s'est établi pour 2012 à 610 millions d'euros.

Dans le détail, on nous annonce une hausse de 9% des ventes en Europe. Et ce alors que le marché motocycliste européen a plongé de 12%. Aux USA, où ce même marché a gagné un petit 1,2%, les orang de Mattighofen ont fait plus 25%. Et enfin en Asie du Sud-Est, les ventes se sont multipliées par 10. Même si KTM a commencé là-bas à partir d'à peu près zéro, c'est un signe très clair. La Duke 200, par exemple (en photo, la toute nouvelle Duke 390), s'est vendue à plus de 800 exemplaires, rien que pour l'Inde. C'est peu comparé aux millions de deux roues de ce pays, mais il faut se rappeler que ces petites cylindrées, pour nous, sont considérées là-bas comme des motos haut de gamme.

08/12/2012

Prix 2013 en baisse chez Harley en Suisse

Harley-Davidson, suisse, prix, 2013, 2012, Road King, Fat Boy, Street Bob, SportsterC'est un peu un cadeau de Noël en forme de Twin. La filiale suisse de Harley-Davidson annonce une baisse de prix pour 2013. Elle va de à selon les modèles. Ainsi le Sportster 883 Iron s'achètera 100 francs de moins l'an prochain (de 11200 à 11100 francs). Mais plus on monte dans la gamme, plus le rabais est important! Pour un Sportster Forty-Eight, la moto la plus vendue cette année en Suisse, on pase de 14400 francs à 14300 francs. La Dyna Street Bob descend de 700 francs, pour atteindre 17600 francs. Le Softail Fat Boy se vendra 23600 francs, au lieu de 28100 en 2012. Et enfin la Road King Classic (photo) ne coûtera "plus" que 26500 francs, au lieu de 30800. L'enquête annoncée l'an dernier par la commission de la concurrence y est-elle pour quelque chose? Mais bon, faut surtout pas chipoter sur les bonnes nouvelles. Merry Christmas in Milwaukee.

06/12/2012

Kawasaki annonce ses prix 2013 en Suisse

Fibag SA, l'importateur suisse de la marque japonaise Kawasaki, a officialisé sa liste de prix 2013, dont certains sont déjà valables. On constate que la nouvelle Ninja 300 vaut 6990 francs. En gros 500 de plus que la Ninja 250 R qu'elle doit remplacer. Et qui était déjà relativement chère pour son segment. Mais les performances (pour ce genre de petite moto), les finitions et l'équipement peuvent le justifier.

Quant à la nouvelle ZX-6R 636, elle demeure au même prix que la ZX-6R modèle 2012 de plus petite cylindrée, malgré l'adjonction de l'ABS, du contrôle de traction et de l'antidribble. Comptez 14990 francs. Et du coup, la 600 classique, rebaptisée racing, est 1000 francs de moins.

Reste encore l'ER-6n, qui sera 400 francs moins chère et dont le prix baissera donc à 8990 francs, avec ABS bien sûr. Il y a une bonne affaire en vue avec la Versys en couleurs noir-jaune de 2012, qui s'affiche à 9990 francs.Z800.jpg

Et puis pour finir: la toute nouvelle Z 800 (ABS, à l'image) vaudra 11690 francs. C'est plus ou moins le prix de l'actuelle Z 750 en version premium R, la Z 750 de base étant à 10500 francs. Enfin il faudra verser 10490 francs pour la version bridable, moins puissante et moins bien équipée, la e Z 800.

04/12/2012

Harley et Honda au sommet des ventes de motos en Suisse, Yamaha et Vespa pour les scooters

Ce sont les chiffres des nouvelles immatriculations pour les dix premiers mois de l'année 2012 sur le marché suisse. Comme d'habitude, ils n'équivalent pas exactement aux ventes, mais s'en rapprochent. Et comme d'habitude, les deux derniers mois de l'année ne vont pas changer fondamentalement les choses. Les tendances des dernières années se confirment pour ce qui est des marques. Harley-Davidson est numéro un chez les motos (3513 unités, plus 7,3% par rapport à la même période l'an dernier), avec en deuxième position Honda (3393, plus 28,47%!). BMW arrive bon troisième avec 2800 motos (-2,78%). Si on ne considère que les scooters, le duo gagnant est dans l'ordre Yamaha (4296, +19,8%, mais -15,7% pour les motos) puis Vespa (3630, +14,58%). Et Le troisième est cette fois Honda, avec 3596 unités (y compris l'Integra), soit plus 12,41%. On voit qu ele premier constructeur mondial de deux roues (le big H) a confirmé son spectaculaire redressement. Et la Motorcompany de Milwaukee continue de surfer sur son succès européen, en se permettant d'ailleurs d'annoncer pour 2013 une baisse de prix.

Kawasaki voit baisser ses immattriculations de presque 12%, tout comme Triumph, alors que Ducati se maintient (-1,71%), et Suzuki également (-0,88%, alors que les scooters de cette marque continuent leur descente). Aprilia est aussi à la baisse (-6,96%). A titre de bonne surprise, parmi les petits poucets, MV Agusta cartonne: 288 motos, plus 115%, et Moto Guzzi fait bien aussi: 213, plus 76%.

 

Pour les curieux, en cumulant les deux segments, motos et scooters, le classement est:

Yamaha, Honda, vespa, H-D, BMW, Kawasaki, Sym, Piaggio, Suzuki, Aprilia, Ducati, Triumph, KTM, Peugeot puis Kymco.

Et si l'on regarde les immatriculations non plus en termes de marque, mais de modèle, on voit que l'indétrônable BMW R 1200 GS (549 unités, - 14,35%)s'est fait devancer cette année par un sportster, la Harley-Davidson 42 (557, +5,69%). Viennent ensuite

La Suzuki GSR 750 (+71,26%!)
La Yamaha FZ8 (-14,38%)
La Honda NC 700 S (nouveau modèle)
La BMW S 1000 RR (première sportive, +47,46%)
La Yamaha XJ 6 N (-25,5%)
La KTM Duke 690 (+196,33%!!!)
La Honda CB 1000 R (inoxydable, +7,72%)
La Honda NC 700 X (nouveau modèle)
La Kawasaki ER-6n (+31,44%, elle "repique")
La Honda Crosstourer (nouveau modèle)
La Kawasaki Z 750 R (+39,13%)
La Harley Sporster Iron 883 (+53,8%)
La Harley Dyna Fat Bob (+4,33%)
La BMW R 1200 R (-26,7%)
La Ducati Multistrada 1200 (-14,19%)
La Harley Sportster 1200 Custom (+54,97%)
La BMW R 1200 GS Adventure (+14,93%)
et la Ducati Panigale (20e, nouveau modèle)

Comme on peut le voir, la Suisse privilégie les "grosses" motos, mais ne dédaigne pas les engins en même temps économiques (bon score des deux NC 700, des XJ 6 N et ER-6n). Si l'on cumulait les R 1200 GS et R 1200 GS Adventure, le modèle BMW serait en tête. On ne peut que s'émerveiller devant le succès croissant des modèles Harley, qui n'évoluent pourtant presque pas. A rapprocher certainement du succès des Vespa.

Justement, les modèles de scooters, dans l'ordre

Yamaha Aerox 50 (1169, +28,46%)
Honda PCX 125 (1123, +1,54%)
Vespa LX 125 (1103, +17,09%)
Honda Vision 110 (+261,71%)
Yamaha Vity 125 (+13,7%)
Vespa PX 125 (+20,03%)
Vespa GTS 300 (+23,21%)
Yamaha X-Max 250 (+2,69%)
Peugeot Speedfight 50 (+2,52%)
Yamaha Xenter 125 (484, nouveau modèle)
Yamaha TMAX 530 (481, nouveau modèle, plus ou moins)
Piaggio Fly 125 (-24,88%)
Sym Mio 100 (-11,05%)
Yamaha Cygnus X 125 (-21,6%)
Vespa LX 50 (+10,74%)
Honda SH 125 (+0,52%)
Honda Integra 700 (374, nouveau modèle)
Honda GST 125 (+22,51%)
Honda SH 300 (-19,79%)
Aprilia SR 50 (+2,41%)

Là, ce sont plutôt, très logiquement, les petites cylindrées qui l'emportent. Mais les trois vrais maxiscooters du lot se défendent très bien. Et la Vespa 125, avec la version GST, arrive en tête.

 

 

26/09/2012

Le marché suisse des deux roues progresse en 2012

Ce ne sont que les chiffres correspondant aux nouvelles immatriculations en Suisse entre janvier et août 2012. Mais on sait que cette période correspond au gros de la saison de vente des scooters et motos. Quoiqu'il en soit, le marché suisse, contrairement à ce qui se passe en Italie, par exemple, est en progression. Plus 6,7% pour les motos, avec 20743 immatriculations, et plus 9,3% chez les scooters (17635 nouvelles unités).

Dans le détail, Yamaha reste en tête, suivi par Honda (qui remonte fortement grâce à ses nombreux nouveaux modèles, dont certains très économiques), puis plus loin, dans l'ordre descendant, Harley-Davidson, Vespa (membre du groupe Piaggio), BMW, Kawasaki, Suzuki, Piaggio, Sym, Ducati, Aprilia, KTM, Triumph, Peugeot, Kymco, MV Agusta, Moto Guzzi et enfin Husqvarna.

Yamaha grimpe de 8%, Honda de 26% (!), Harley de 13%, Vespa de presque 20%, BMW de 7%, Aprilia enregistre plus 4%, Peugeot plus 10% et Kymco plus 13%. KTM progresse de manière spectaculaire avec plus 36%. De l'autre côté, celui qui baisse le plus est Piaggio (la marque, - 20%, pas le groupe). Kawasaki (-7%), Suzuki (-1%), Sym (-7%) et Triumph (-9%) limitent la casse. Enfin Ducati reste peu ou prou stable.

Si l'on différencie les immatriculations de motos de celles des scooters, le classement diffère quelque peu. Dans la première catégorie, c'est Harley-Davidson qui arrive en tête, suivi par Honda et seulement ensuite par Yamaha. Cette dernière marque a vu reculer les immatriculations de motos neuves de 13%, perte compensée par une hausse de 28% sur le segment des scooters. Et on voit aussi que les bons chiffres de BMW sont dûs en partie aux scooters. Ce qui n'est pas le cas de Suzuki, dans la situation inverse: les motos vont bien, les scooters pas vraiment.

Enfin voici le top 20 par modèle

Motos

1: BMW 1200 GS

2: Harley-Davidson Sportster 1200 48

3: Suzuki GSR 750

4: Yamaha FZ8

5: Yamaha XJ 6

6: BMW S 1000 RR - la première sportive

7: Honda NC 700 S

8: KTM Duke 690

9: Honda NC 700 X

10: Kawasaki ER-6n

11: Honda CB 1000 R

12: Honda Crosstourer

13: Kawasaki Z 750 R

14: Harley-Davidson Sportster 883 Iron

15: Harley-Davidson Dyna Fat Bob

16: BMW R 1200 R

17: Ducati Panigale

18: BMW R 1200 GS Adventure

19: Ducati Multistrada 1200

20: Honda Hornet 600

 

Et pour bien faire, la même chose avec les scooters

 

1: Yamaha Aerox 50

2: Honda PCX 125

3: Vespa LX 125

4: Honda Vision 110

5: Yamaha Vity 125

6: Vespa PX 125 (deux-temps)

7: Vespa GTS 300

8: Yamaha X-Max 250

9: Peugeot Speedfight 50

10: Yamaha XMAX 530

11: Yamaha Xenter 125

12: Sym Mio 100

13: Honda Integra

14: Vespa LX 50

15: Yamaha Cygnus X 125

16: Vespa GTS 125

17: Honda SH 125

18: Honda SH 300

10/07/2012

Moto Guzzi Stelvio, une GS à l'italienne

_FC05777.jpg

Un grand moteur à deux cylindres refroidi par air et huile, un cardan pour entraîner la roue arrière, et une position de conduite typée enduro, avec notamment des roues à rayons. Non, il ne s'agit pas de l'omniprésente BMW R 1200 GS, mais d'une version, disons italienne de celle-ci. Signée Moto Guzzi. Le nom du modèle est Stelvio (photos Florian Cella/24 heures), comme le très célèbre col alpin du nord de l'Italie. Et comme pour la BMW, il existe deux versions: la Stelvio de base, orientée route, et la Stelvio NTX (comme la BMW Adventure), avec une série d'accessoires qui font vraiment voyage au long cours: protège-mains imposants, porte-bagage, feux additionnels sur chaque côté, prises de courant incluses sur la moto, protections de moteur et de châssis, etc.

Le tout dans un style assez latin, avec une belle dose de charme, et en plus un antipatinage de série, tout comme l'ABS et des suspensions réglables (manuellement) dans tous les sens. A 16990 francs (18990 pour la NTX), c'est assez compétitif. La GS se situe à 19900 francs, avec l'ABS, l'antipatinage et le contrôle électronique de la pression des pneus - 22400 pour l'Adventure.

Lire la suite

28/06/2012

Une V7 Special (presque) comme dans le temps

PM27335.jpgLe test d'une moto vintage avec du caractère, mais dont le moteur et la partie cycle ont été adaptés aux exigences du monde moderne. Surtout dans cette déclinaison "Special", la V7 modèle 2012 attire le regard. C'était le but recherché par Moto Guzzi,marque historique faisant partie depuis quelques années du groupe italien Piaggio.

Pour 2012, techniciens, designers et ingénieurs ont modifié le moteur de cette "petite" moto afin de donner une meilleure réponse à l'accélération, et d'ajouter au passage quelques chevaux (on arrive à 51 canassons). Ce n'est pas énorme pour une 750 cc, mais c'est suffisant pour s'amuser et le couple est présent dès les premiers tours de roue, un peu comme un gros mono.

Les suspensions et la géométrie sont aussi revues. C'est plus confortable, pas moins rigoureux. Bon, si on force vraiment le rythme, ça bougeotte. Et le seul disque de frein avant doit être pressé sans aucune retenue pour vraiment stopper dans une situation d'urgence. Pas le frein arrière, qui a tendance à se bloquer un peu facilement. Mais de toutes façons, cette moto est légère, son poids est bien réparti. Et elle est plutôt confortable. Pour un prix acceptable de 11290 francs.

Lire la suite

18/02/2012

Ducati Suisse baisse (un peu) ses prix et perd un concessionnaire vaudois

Panigale_S_Tricolore_blog.jpgIls sont là, officiels, approuvés du sceau du salon Swiss-Moto. La nouvelle filiale Ducati Suisse a publié les prix 2012 de ses modèles. Sans surprise, la fabuleuse nouvelle superbike Panigale n'est pas exactement bon marché: 24990 francs pour la version de base, 1000 de plus pour l'ABS, 30990 pour la S (ABS inclus, ainsi que les suspensions réglables électroniquement), et la bagatelle de 35990 francs pour la Tricolore (en photo, à la livrée italienne, et qui possède aussi quelques raffinements supplémentaires). Bon. C'est de bonne guerre, vue le concentré de technologie et surtout l'image de marque.

Mais la bonne nouvelle, c'est que les prix de plusieurs autres modèles ont baissé. Ainsi, une Multistrada 1200 ne coûte plus que 19990 francs, avec l'ABS! (23990 pour les versions S ou Touring). Le Diavel a lui aussi baissé. Pour faire court, ces prix sont ceux qui étaient en vigueur l'an dernier lorsque les motos Ducati étaient proposées avec le "bonus euro" (en moyenne moins 1000 francs). Ils sont juste devenus définitifs.

Encore une nouvelle glanée à Swiss-Moto: Ducati Suisse annonce ne plus avoir de concessionnaire dans le canton de Vaud. Le contrat avec FMC, à Lausanne, aurait été dénoncé. On ne sait pas si c'est d'un commun désaccord. Mais le patron de la concession, qui représentait aussi Aprilia, MV Agusta, Suzuki, Peugeot et, un temps, Moto Morini, se plaignait depuis plusieurs mois de ne pas pouvoir tourner avec le système imposé à la Suisse (et notamment les prix des motos Ducati). "Nous serions heureux de trouver un nouveau concessionnaire, mais nous ne le cherchons pas à tout prix, explique Vittorio Bozzoli, de Ducati Suisse. Il n'est pas si évident de trouver quelqu'un de suffisamment motivé, avec un bon emplacement. En attendant, les clients pourront aller à Carouge (Genève), Neyruz (FR), Bevaix ou Chamoson." Plus d'infos sur ce sujet bientôt.

Ah, et bien sûr, FMC n'est plus non plus concessionnaire MV Agusta. Mais cette denrière marque a un autre représentant vaudois à Aubonne.

 

14:18 Publié dans news | Tags : ducati, suisse, prix, 2012, mv agusta, vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

03/02/2012

Harley dévoile deux nouveautés

72_low.jpgHarley-Davidson dévoile deux nouveautés cette année, après les annonces faites l'automne dernier. Cette fois, on continue dans la tendance "minimaliste", avec une nouvelle Sportster 1200, la 72 (photo ci-contre, on dit seventy-two), et avec un nouveau Softail, la "Slim" (photo en bas à droite, slim veut dire "mince").

La première est un nouvel exercice de style sur la base du Sportster, après la 48 (on dit forty-eight) et la Custom. C'est toujours assez épuré. Le réservoir demeure de petites dimensions, la selle est monoplace, et surtout, le guidon haut se rapproche du chopper, et la grande roue avant de 21 pouces est nantie de rayons. Seventy-two fait donc références aux Seventies, aux années '70 pour ceux qui sont imperméables à l'american-english. Et la peinture métallique brillante fait aussi partie de l'effet de style. Nul doute que le succès sera au rendez-vous, si l'on en croit les chiffres de vente suisses du 48 et du Custom (qui a aussi des jantes à rayons). Disponible dès le 11 février, à partir de 14600 francs. Pour la couleur "Hard Candy Big Red Flake" (rouge, quoi), y a un supplément et l'on atteint la somme rondelette de 15400 francs.

HDSoftailSlim.jpgQuant à la "Slim", c'est assez intéressant stylistiquement. Cette fois, on remonte aux années '50, et au style bobber. Elle va un peu plus loin dans l'épure que ses consoeurs de la gamme Softail. Son pneu avant de 16 pouces, avec jantes à rayons, garde-boues tronqués, ses roues minces, son guidon élargi avec rigidfieur transversal, pour mieux voir la route, l'espace laissé entre la selle (oui, elle est monoplace) et le réservoir, la finition discrète sur le moteur, la dose moindre de chrome, bref, vous voyez vers quoi l'on va. Une sorte de Blackline plu sbasse, moins élongée, C'est assez beau, il faut bien l'avouer. Elle coûte 25600, avec l'ABS, et est mue par la nouvelle version du moteur V-Twin, le 103. Disponible dès la même date que la Seventy-Two, en diverses teintes de noir et en rouge foncé. Et non, elle n'est pas disponible avec des flammes sur le réservoir.

 

31/10/2011

Des kilos en moins, de la pêche en plus, la nouvelle Suzuki GSX-R 1000

GSX-R1000L2_P11_Image_2.jpgUn regard distrait n'y verra que du feu. Oui, c'est une GSX-R. Ah bon, elle est nouvelle? Pourtant elle ressemble à toutes les déclinaisons précédentes, non? Oui et non. Tout d'abord, pour le millésime 2012 de sa supersportive 1000, Suzuki renoue avecle pot d'échappement unique. Faut toujours regarder le pot, sur une GSX-R, c'est le plus sûr moyen de distinguer les sexes... pardon, les années et les versions. Ensuite les étriers de frein ont l'air plus luxueux et plus gros. Normal, ce sont des Brembo haut de gamme, monoblocs.

Mais bien sûr, la politique de la marque japonaise étant de conserver l'image de ses sportives au fil des ans, l'essentiel de la nouveauté est caché. Cette nouvelle GSX-R est plus légère, de 2 kilos, paraît-il, que le modèle actuel. Le nouvel échappement doit y être pour beaucoup. La machine est donc logiquement plus agile. Le confort de suspensions est amélioré, nous dit Suzuki, grâce à une fourche avant aux réglages différents. Et le moteur, s'il ne gagne ni en couple ni en chevaux (185)  maximaux, distillerait de plus franches accélérations à bas et mi-régimes. Déjà que cette moto figurait parmi les meilleures dans ce secteur... Suzuki a donc effectué une remise à niveau de sa sportive. Mais, tout comme Honda, elle n'est toujours pas dotée de contrôle de traction (ou antipatinage pour les moins branchés d'entre nous). Pas très utile ailleurs que sur la piste, d'accord, mais tout de même. Disponible dès le début de l'année prochaine. Et pour le prix, en francs suisses, faudra attendre encore un poil.

23/10/2011

L'ER-6n 2012 toujours craquante et pas chère, mais plus facile encore

Web1villegauche.JPG

C'est sa deuxième cure de jeunesse. La Kawasaki ER-6n a été lancée en 2006. Depuis ce temps-là, elle a connu l'amour des foules de motards et de motardes, attirés par son style bine particulier, son caractère joueur, sa facilité et son prix contenu - moins de 10000 francs en Suisse. En Europe, il s'en est vendu plus de 60000 durant ces cinq années. Et la dernière évolution date de 2009. Chez Kawasaki, on se dit convaincu que l'ER-6n est la meilleure de son segment, et on s'est posé sérieusement la question de savoir s'il fallait retoucher cette moto emblématique. Deuxième des ventes cumulées de la marque en Suisse derrière la petite sportive Ninja 250 R. Mais justement, elle commençait à peiner un peu. Les verts ont donc voulu garder à leur naked de moyenne cylindrée son look aguicheur, un rien manga, tout en révisant ses composantes une par une pour les améliorer. Et ce, toujours en dessous de 10000 francs, si l'on en croit l'importateur helvétique Fibag.

 

Lire la suite

12/10/2011

Kawasaki 2012, du record d'accélération à la moto pour tous

12MY_ZZR1400_BLK.jpgLa première salve de nouveautés est lancée chez les verts. Kawasaki a dévoilé l'évolution subie par trois de ses motos pour 2012. L'hypersportive ZZR 1400 continue sa course en avant vers plus de puissance, plus d'accélération, moins de poids, plus de contrôle... celle qui était déjà l'un des missiles les plus performants dans l'univers moto de série va atteindre les 200 chevaux (sans prendre en compte l'effet d'induction d'air, qui rajouterait 10 chevaux), tout en perdant quelques grammes. Son couple atteindrait déjà la bagatelle de 95 Nm à 2000 tours/minutes, pour grimper jusqu'à un sommet de 162 Nm à 7500 tours... Selon Kawasaki, elle offrirait tout simplement la plus grande capacité accélérative au niveau mondial pour une moto de série et de route. Pour une vitesse de pointe de 300 km/h.

Et surtout, elle se voit dotée, outre un ABS amélioré, de modes de gestion du moteur, normal ou plus soft, d'un limiteur de couple à l'embrayage et d'un système d'antipatinage paramétrable selon trois modes qui permettent plus ou moins de dérapages de la roue arrière. Au vu de la cavalerie disponible, ce ne sera sans doute pas un luxe. Prix encore inconnu. Elle sera peinte en noir (photo) ou vert et noir Kawa. Et aux States, elle devient la Ninja ZX-14R (avec un R final tout nouveau).

 

12ZX1400F_40AGRNDLB00D_C.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En parallèle, les deux modèles routiers de milieu de gamme, les ER-6n et ER-6f ont droit à une cure de jouvence: nouveaux carénages, pot d'échappement redessiné, suspensions affinées, cadre et bras oscillant construits différemment pour assurer plus d'agilité et un look plus original et soigné, selle améliorée, moteur revu pour plus de couple et de puissance à mi-régime... etc. Essai pour bientôt sur ce blog.12MY_ER-6n_static.jpg12ER650F_44SWHTFSAC00D_C.jpg

Avec en prime le détail du nouveau bras oscillant à l'arrière, avec ses deux tubes en acier et sa forme de quasi banane - ici sans les caches et sans la selle. L'amortisseur unique est toujours placé de côté, mais un peu moins visible. Et l'aspect général est plus ramassé, plus compact, plus dynamique.

21/09/2011

La Yamaha R1 sera équipée de l'antipatinage en 2012

2012_YAM_YZF1000R1_EU_MNM3_ACT_003.jpgL'une des seules nouveautés Yamaha pour 2012, à l 'heure actuelle, concerne la supersport R1 (998 cm cubes). Outre des améliorations de détail à la gestion du moteur, à son aérodynamisme et à son look, elle sera surtout équipée d'un antipatinage de série, ou contrôle de traction, TCS dans le lingo Yamaha. Il sera désactivable, et paramétrable sur 6 niveaux. Il semblerait que le nombre de niveaux soit de 7 aux Etats-Unis - à confirmer. De 1, le moins invasif, à 6, le plus. Il sera déclenché grâce aux signaux de capteurs placés su rles roues avant et arrière, détectant les différences dans les régimes de rotation.

Yamaha suit ainsi les traces de Ducati, BMW, MV Agusta et Kawasaki. Honda ne devrait pas suivre de sitôt, mais Suzuki pourrait annoncer ce pas lors du prochain salon de la moto de Milan, début novembre. Rappelons par ailleurs que les autres nouveautés 2012 dans le monde supersport seront une nouvelle superbike Ducati, qui sera appelée 1199 Panigale, et une nouvelle Honda Fireblade, revue surtout dans son look.

19/08/2011

Nouvelle Honda Fireblade en 2012

fireblade2012.jpgCette image est apparue quelques heures sur la page Facebook de Honda à Hong-Kong. Elle a filtré sur le site MCN (Motorcyclenews). Il semblerait qu'il s'agisse de la nouvelle superbike de la marque japonaise, la Fireblade version 2012. Le look est plus consensuel que le modèle actuel, qui est tout en rondeurs. Pas gros changement en vue, sauf la fourche qui adopte la technologie BPF (Big Pistons Fork), déjà vue chez Suzuki et Kawasaki, et qui devrait rendre encore plus intuitive et efficace cette machine. Les roues ont l'air allégées, aussi. Mais en scrutant à la loupe, toujours pas de petit bouton spécial sur les comodos du guidon, donc probablement pas de gimmick électronique (contrôle de traction, etc.). Et pas non plus d eroue phonique su rle disque de frein, ce qui veut dire que l'ABS électronique reste une option et que, si on le choisit, on ne peut sans doute pas le déconnecter.

A voir sans doute au prochain salon de Milan, en novembre. Et dès à présent sur le site américain d'Asphalt and rubber.

26/07/2011

Dyna Switchback: Harley réinvente la moto "convertible"

fld-18.jpgIl restait un petit trou à combler dans l'ample gamme Harley. C'est fait pour 2012. Le constructeur américain annonce l'arrivée de la Dyna Switchback, qui sera disponible en Suisse à partir de 23500 francs. Elle sera la première Dyna équipée du nouveau moteur Twin Cam 103 (le nombre de "cubic inches"), ce qui correspond à 1690 centimètres cubes, contre  1584 jusqu'à présent. Il n'est pas seulement plus gros, il a reçu quelques subtiles modifications. Le couple est plus majestueux encore et atteint sur ce modèle un maximum de 126 Nm à 3500 tours/minute. D'autres petits détails changent, dont l'échappement. Mais surtout, cette moto issue de la famille Dyna, la plus abordable après celle des Sportsters, offre deux visage. Dyna routière légère (tout est relatif, elle pèse 320 kilos à sec) d'un côté, Dyna moto de touring bien équipée de l'autre, avec un ample pare-brise amovibl et des sacoches en dur à l'arrière, elles aussi amovibles. C'est bien pensé. L'ABS est de série. On pourra obtenir la Switchback en noir ou en rouge (photo), avec encore une version argentée.