31/10/2011

Des kilos en moins, de la pêche en plus, la nouvelle Suzuki GSX-R 1000

GSX-R1000L2_P11_Image_2.jpgUn regard distrait n'y verra que du feu. Oui, c'est une GSX-R. Ah bon, elle est nouvelle? Pourtant elle ressemble à toutes les déclinaisons précédentes, non? Oui et non. Tout d'abord, pour le millésime 2012 de sa supersportive 1000, Suzuki renoue avecle pot d'échappement unique. Faut toujours regarder le pot, sur une GSX-R, c'est le plus sûr moyen de distinguer les sexes... pardon, les années et les versions. Ensuite les étriers de frein ont l'air plus luxueux et plus gros. Normal, ce sont des Brembo haut de gamme, monoblocs.

Mais bien sûr, la politique de la marque japonaise étant de conserver l'image de ses sportives au fil des ans, l'essentiel de la nouveauté est caché. Cette nouvelle GSX-R est plus légère, de 2 kilos, paraît-il, que le modèle actuel. Le nouvel échappement doit y être pour beaucoup. La machine est donc logiquement plus agile. Le confort de suspensions est amélioré, nous dit Suzuki, grâce à une fourche avant aux réglages différents. Et le moteur, s'il ne gagne ni en couple ni en chevaux (185)  maximaux, distillerait de plus franches accélérations à bas et mi-régimes. Déjà que cette moto figurait parmi les meilleures dans ce secteur... Suzuki a donc effectué une remise à niveau de sa sportive. Mais, tout comme Honda, elle n'est toujours pas dotée de contrôle de traction (ou antipatinage pour les moins branchés d'entre nous). Pas très utile ailleurs que sur la piste, d'accord, mais tout de même. Disponible dès le début de l'année prochaine. Et pour le prix, en francs suisses, faudra attendre encore un poil.

05/07/2011

La Suzuki GSR 1000, en exclusivité suisse!

IMG_0088.JPGIls l'ont fait! Alors que l'usine mère au Japon peine à produire de nouveaux modèles, en raison surtout de la crise économique et un peu moins du tsunami, les passionnés de Moto Vyrus ont concocté ce qui pourrait s'appeler GSR 1000, en partant d'une hypersportive GSX-R 1000.

Nous avons pu l'essayer brièvement lundi dernier entre Zurich et le col du Schellenberg (LU), lors d'une journée de tests organisée par l'importateur helvétique Frankonia. Selon Roland Müntener, patron de Frankonia, la Suisse pourrait en vendre une centaine. Mais pour l'heure il n'y en a que deux. Pour l'instant, officiellement, cette incroyable bécane n'a pas encore de nom. Et surtout pas GSR 1000, selon les responsables de Frankonia. Faudrait pas brusquer Suzuki, quand même. La "surtout pas GSR 1000" conserve le même moteur que l'hypersportive, et les mêmes suspensions. Rien que du bon, donc, avec des rapports de vitesse plutôt long et une puissance phénoménale qui fait lever la roue avant sur les trois premiers rapports, si l'on n'y prend garde. L'assise et les repose-pied sont eux aussi indentiques. Seuls changent le guidon, plus haut et plus large, l'optique de phare avant, greffé de la GSR 750, les écopes de radiateur, une création de Vyrus, le bloc du compte-tour.... et les pots d'échappement, de jolies unités signées Bodis, regroupées sur le côté droit et bien plus minces que les éléments d'origine. Le tout pour seulement 19900 francs. Cette moto est une véritable bombe, et c'est la naked de série (enfin presque) la plus puissante au monde. Il lui manque peut-être un contrôle de traction et un ABS. Mais là, on chipote. Et on se demande comment ils ont réussi à homologuer ces silencieux - qui portent mal leur nom. Chapeau les gars!

IMG_0114.JPGEt la même vue du côté gauche. Les (le) rétroviseur est un accessoire.