29/03/2011

Le Sym GTS, un scooter 125 bien équipé made in Taiwan

SCOOTER_SYM_497.jpgIl présente bien en noir mat, ses lignes sont agréables à suivre de l'oeil. Et tant son phare avant, avec sa double ligne de LED pour les feux de stationnement, que l'éclairage arrière sont assez réussis. Sym est l'un des deux constructeurs taïwanais présents sur le marché suisse. Désormais, la qualité des modèles proposés est équivalente à celle des constructeurs nippons. Et depuis cette année, l'importateur Motana propose le scooter GT de Sym en Suisse, nanti d'un moteur à injection, en deux cylindrées: 125 ou 300 cc. Le premier est disponible pour 4995 francs sans les frais de transport, tandis que le second vous attend pour 6795 francs (mêmes conditions).

Presque tous les autres scooters GT de 125 centimètres cubes sont plus chers. Entre 500 et 1500 francs. Seul le Peugeot Citystar a un prix inférieur d'un peu plus de 100 francs, sans offrir la même protection aérodynamique. Passé ce premier constat, le contact avec l'engin est d'emblée facile. Il a beau peser 162 kilos à vide, il est extrêmement facile à débéquiller. A manoeuvrer moteur éteint également. Le centre de gravité est placé bien bas, ceci expliquant cela. Dès qu'on s'assied (selle haute de 778 mm) on se sent à l'aise. C'est confortable, y a pas de doute. On est soutenu dans les lombaires, on peut mettre les pieds à plat ou en avant, et le guidon est facile à prendre en mains. Le rayon de braquage est très bon. Normal pour un scooter à petites roues. Et le tableau de bord est complet, sans être pléthorique, et lisible. On se dira juste que les boutons de réglage font un peu cheap et ne sont pas toujours faciles à actionner. Quant aux espaces de rangement, ils sont nombreux. Sous la selle, on peut mettre deux casques jets, ou un gros intégral. Ca n'est pas le sommet du spacieux, mais c'est éclairé et ça s'ouvre par un vérin. Bien pensé.

Il ne reste plus qu'à rouler. La transmission est souple, mais il faut donner des gaz pour la montée. N'espérez rien en dessous de 4000 tours par minute. Le temps de réaction à la poignée de gaz est peut-être un peu lent. La faute uniquement aux galets de transmission, qui ne sont pas conçus pour offrir une prise rapide sous un certain seuil de rotation du moteur. Par contre, une fois lancé, ce scooter a une bonne allonge pour un 125. On peut monter facilement jusqu'à 105 km/h. Mesurés au compteur.

Le duo est bienvenu, sauf sur des pentes très raides, où la machine avouera ses limites. Le moteur étant juste suffisant si le passager est de bonne taille, il faudra une poigne d'acier pour garder le cap et éviter les louvoiements du train avant. Mieux vaut dans ce cas viser le 300 cc!

En résumé, un GT bien équipé, pas cher, et d'aspect valorisant... dans peu de temps, Sym proposera aussi un maxi-scooter 400. A tester dès que possible.

22:02 Publié dans Tests | Tags : sym, scooter, test, gts, 125 | Lien permanent | Commentaires (7)