09/01/2013

Tout le monde, même Triumph, se met aux "petites" motos pour conquérir l'Asie

Il y a bien sûr les constructeurs japonais, Kawasaki (Ninja 250 R) et Honda (série des CB 500, CBR 250 R, CRF 250 L) en tête, qui produisent des motos de cylindrée petite à moyenne (200 à 500 cc) suffisamment sophistiquées mais avec des prix pas trop hauts, pour séduire les marchés indien, indonésien, thailandais, voire chinois, non sans proposer aussi ces menues machines vendues à des prix contenus au reste du monde, dont l'Europe. Et KTM n'est pas en reste (Duke 200 et 390), grâce à son alliance avec l'indien Bajaj. Des indiscrétions font penser que Yamaha et Harley-Davidson sont eux aussi en train de s'y mettre. Le premier avec une sportive de 250 cc, le second avec un cruiser de 500 cc, probablement pour 2014. Et voici qu'une citation du distributeur indonésien de la marque anglaise Triumph laisse penser que cette dernière est aussi en train de lancer un nouveau modèle dans ce segment, pour l'an prochain.

triindia.jpg_630.jpgLa nouvelle vient de paraître avec un croquis (ci-contre) sur le site de notre confrère italien Motociclismo, qui la reprend de sites asiatiques. Il s'agira selon toute vraisemblance d'une mini Street Triple, nantie d'un moteur bicylindre en ligne de 250 centimètres cubes. On précise Et au passage que la position, plus basse que sur une Street, sera mieux adaptée aux pilotes indonésiens, et que le prix devrait se situer de manière compétitive face à la Ninja 250 R et à la CBR 250 R. Enfin ce moteur pourrait se retrouver sous d'autres déclinaisons, notamment avec de hauts débattements de suspensions, pour en faire une enduro routière.

20/12/2012

Les nouvelles Harley-Davidson que vous ne verrez qu'en Inde

harley-davidson-india-paint-635x450.jpgHarley-Davidson a beau remonter dans les chiffres de vente après la crise des subprimes (plus 5,1%), et très bien se porter en Suisse, les temps ne sont pas au beau fixe pour la Motor Company en Europe, et surtout aux Etats-Unis. Il suffit de jeter un coup d'oeil sur leurs chiffres avant cette crise.

Aussi la nouvelle brandie par le site auto indien zigwheels semble montrer où la marque américaine veut rebondir. Il semblerait en effet qu'elle se prépare à lancer sur le marché asiatique, indient en particulier, une moto bien plus petite que son plus petit Sportster (le 883). Elle cuberait entre 400 et 500 cc, serait propulsée par un twin, of course. Et arriverait sur le marché en 2014, produite en Inde. Plus, on ne sait pas, comme dirait Yoda. Voici (photo) ce qu'en font nos confrères du site américain asphaltandrubber... plutôt rigolo, non?

Et pendant que nous y sommes, sachez aussi, de sources bien informées, que Yamaha s'apprête à vendre une R 250, soit une grande soeur pour sa YZF R 125. Avec là aussi l'Asie en ligne de mire, et l'objectif de concurrencer tant Honda que Kawasaki et KTM.

08/12/2012

Prix 2013 en baisse chez Harley en Suisse

Harley-Davidson, suisse, prix, 2013, 2012, Road King, Fat Boy, Street Bob, SportsterC'est un peu un cadeau de Noël en forme de Twin. La filiale suisse de Harley-Davidson annonce une baisse de prix pour 2013. Elle va de à selon les modèles. Ainsi le Sportster 883 Iron s'achètera 100 francs de moins l'an prochain (de 11200 à 11100 francs). Mais plus on monte dans la gamme, plus le rabais est important! Pour un Sportster Forty-Eight, la moto la plus vendue cette année en Suisse, on pase de 14400 francs à 14300 francs. La Dyna Street Bob descend de 700 francs, pour atteindre 17600 francs. Le Softail Fat Boy se vendra 23600 francs, au lieu de 28100 en 2012. Et enfin la Road King Classic (photo) ne coûtera "plus" que 26500 francs, au lieu de 30800. L'enquête annoncée l'an dernier par la commission de la concurrence y est-elle pour quelque chose? Mais bon, faut surtout pas chipoter sur les bonnes nouvelles. Merry Christmas in Milwaukee.

25/06/2012

Victory, l'anti-Harley, débarque en Suisse

VictoryJackpot10.jpg Non, ce n'est pas une Harley-Davidson. On le voit en zieutant son phare avant qui n'a rien de rond. Et on le remarque aussi en examinant de près le gros moteur bicylindre en V de 10 cubic inches (1731 centimètres cubes en français métrique dans le texte). Non, c'est une Victory, également une moto américaine, une marque qui fait partie du porte-feuille du géant ricain Polaris - plus connu pour ses quads et ses motos des neiges que pour ses cruisers du bitume munis de deux roues.

Grâce à la collaboration d'Eric Kalchofner, patron de Classic Motor's Bike à Carouge (GE), nous avons pu essayer une Victory Vegas Jackpot, c'est-à-dire avec une roue de 21 pouces à l'avant au bout d'un guidon façon chopper, et un pneu de 250 (!) à l'arrière. Autant dire, un géant, d'autant plus que la distance entre les axes des deux roues est établie à un respectable 1684 mm...

On salue l'esthétique de cette moto, faite sans compromis, et dont la finition est soignée. Plus que les standards Harley, en fait. On salue aussi son (relatif) confort, l'amortisseur arrière digérant bien les bosses malgré sa courte taille.

Et le moteur est suffisamment puissant (96 CV), tout en offrant un couple de gros camion dès qu'on tourne la poignée des gaz (140 Nm!). Inutile de vouloir faire grimper ce moulin dans les tours: passés les 5000 tours, il vibre, proteste et s'essoufle. C'est normal, c'est le style d'engin qui veut ça, exactement comme sur une Harley. Par contre, la sonorité est nettement moins jouissive. C'est assez feutré, en fait. Heureusement, il y a déjà des pots alternatifs dans le catalogue des accessoires.

Lire la suite

22/03/2012

Un spa pour Harleys à Morges

BikersPoint-266.jpgOn vous annonçait un changement de propriétaire chez la concession Harley du canton de Vaud, avec l'arrivée de Philippe Meunier. Elle s'appelle toujours Biker's Point, et elle a aussi un nouveau gérant, Thomas Vanhove. On peut faire connaissance ce samedi-dimanche à l'occasion des journées Harley suisses, de 9h à 17h, avec musique aux environs de 15h. Mais les nouveaux patrons de ce garage situé dans la zone industrielle de Riond-Bosson vont carrément innover d'ici environ six à sept semaines (fin mai, quoi). Ils vont être les premiers du canton à proposer à leurs clients un tunnel de lavage et de séchage automatisé pour deux roues, en l'occurence des Harley. Baptisé Bike Spa, cet appareil a été inventé en Israël. Le lavage s'effectue en un temps record de 4 minutes. Beaucoup d'eau, bien sûr, mais il paraît qu'elle est recyclée à 80%.

120317_bikespa_lavageq04.jpgSignalons qu'il existe déjà un modèle de démonstration à Genève, route des Jeunes, près d'ungarage Honda, mais sans l'installation de séchage... (photo Magali Girardin, parue dans la Tribune Genève)

 Jérôme Ducret

 

 

 

Une p'tite vidéo, allez...

03/02/2012

Harley dévoile deux nouveautés

72_low.jpgHarley-Davidson dévoile deux nouveautés cette année, après les annonces faites l'automne dernier. Cette fois, on continue dans la tendance "minimaliste", avec une nouvelle Sportster 1200, la 72 (photo ci-contre, on dit seventy-two), et avec un nouveau Softail, la "Slim" (photo en bas à droite, slim veut dire "mince").

La première est un nouvel exercice de style sur la base du Sportster, après la 48 (on dit forty-eight) et la Custom. C'est toujours assez épuré. Le réservoir demeure de petites dimensions, la selle est monoplace, et surtout, le guidon haut se rapproche du chopper, et la grande roue avant de 21 pouces est nantie de rayons. Seventy-two fait donc références aux Seventies, aux années '70 pour ceux qui sont imperméables à l'american-english. Et la peinture métallique brillante fait aussi partie de l'effet de style. Nul doute que le succès sera au rendez-vous, si l'on en croit les chiffres de vente suisses du 48 et du Custom (qui a aussi des jantes à rayons). Disponible dès le 11 février, à partir de 14600 francs. Pour la couleur "Hard Candy Big Red Flake" (rouge, quoi), y a un supplément et l'on atteint la somme rondelette de 15400 francs.

HDSoftailSlim.jpgQuant à la "Slim", c'est assez intéressant stylistiquement. Cette fois, on remonte aux années '50, et au style bobber. Elle va un peu plus loin dans l'épure que ses consoeurs de la gamme Softail. Son pneu avant de 16 pouces, avec jantes à rayons, garde-boues tronqués, ses roues minces, son guidon élargi avec rigidfieur transversal, pour mieux voir la route, l'espace laissé entre la selle (oui, elle est monoplace) et le réservoir, la finition discrète sur le moteur, la dose moindre de chrome, bref, vous voyez vers quoi l'on va. Une sorte de Blackline plu sbasse, moins élongée, C'est assez beau, il faut bien l'avouer. Elle coûte 25600, avec l'ABS, et est mue par la nouvelle version du moteur V-Twin, le 103. Disponible dès la même date que la Seventy-Two, en diverses teintes de noir et en rouge foncé. Et non, elle n'est pas disponible avec des flammes sur le réservoir.

 

14/01/2012

La commission suisse de la concurrence enquête sur le haut prix des Harley en Suisse

Nouvelle resprise du site internet de 24heures, sous l'onglet Economie, et signée ATS/Newsnet. La Commission de la concurrence (COMCO) a engagé une enquête préalable contre l’importateur suisse du fabricant de motos Harley-Davidson. Il lui est reproché de ne pas avoir fait bénéficirt les clients de la marque américaine des taux de change avantageux, et d’avoir empêché des importations parallèles.

De nombreux consommateurs se sont plaints auprès de la COMCO que ces deux-roues légendaires étaient beaucoup trop chers en Suisse, a déclaré le directeur suppléant de la COMCO Patrik Ducrey récemment sur les ondes de la radio alémanique DRS. Les clients ont alors voulu directement passer commande à l’étranger, mais le fabricant leur à répondu qu’il n’avait pas le droit de livrer ces véhicules en Suisse.

Le profiteur serait en fait l’importateur, avec qui la COMCO cherche actuellement à rentrer en contact. Si les soupçons se confirment, la COMCO pourrait engager une enquête.

Harley Davidson Suisse n’a pas voulu prendre position puisqu’il s’agit d’une procédure en cours.

12/01/2012

Marché suisse de la moto en progression, scooters qui stagnent

2011 a somme toutes été une bonne année pour les fabriquants de motos et de scooters présents sur le marché suisse. Cela saute aux yeux quand on analyse les statistiques d'immatriculations entre janvier et décembre derniers. Le total de nouvelles immatriculations s'est établi à 45533 unités l'an passé, contre 41590 en 2012, soit une hausse de 9,48%. L'augmentation atteint même 16,23% si l'on ne considère que les motos (23088 immatriculations nouvelles en 2011).

Dans ce paysage plutôt réjouissant, Yamaha reste leader, devant Honda, Harley, Vespa et BMW. Ces cinq marques progressent de 8,6%, respectivement 15,98%, 20,71% et 39,15%. Dans l'ordre décroissant, on a ensuite: Piaggio, Kawasaki, Sym, Suzuki, Triumph, Aprilia (au coude-à-coude avec Ducati), et, un peu plus loin, Peugeot, Kymco et KTM. Sur le terrain exclusif des motos, c'est Harley qui prend la tête, avec cette fois-ci Yamaha en numéro deux, BMW en troisième position, Honda quatrième et Kawasaki cinquième.

Les seuls à reculer sont Piaggio (moins 25,36%!), Suzuki (moins 17,12%), Kymco (-15,43%) et, dans une moindre mesure, Peugeot (-5,8%) et Sym (-2,73%).

Les listes par modèles ne sont pas encore disponibles. Mais on voit assez rapidement que les marques qui ont une image forte et cohérente et/ou qui n'ont pas peu d'innover s'en tirent mieux que les autres, et ce malgré des prix parfois élevés. C'est le cas de Harley, BMW et Vespa, bien sûr, mais aussi de Ducati ou KTM.

Aprilia a bien remonté la pente, grâce à des produits à fort contenu technologique et dégageant pour certains une aura de performance à prix raisonnable. Kawasaki a continué à jouer la carte de l'originalité, du style affirmé et de prix placés, Yamaha a joué sur son image de constructeur complet, proposant un style adapté au marché européen, et de marque "top", mais avec des prix en conséquence, explicables en partie par les problèmes de taux de change avec le yen. Honda a pour sa part fait un bond en avant l'an dernier, en jouant aussi bien la carte des prix contenus que celle des nouveautés, mais avec des résultats contrastés par modèles. Autrement dit, le PCX a fait un carton, alors que la VFR 1200 a eu beaucoup de peine à décoller. Enfin Triumph continue à faire fort, les nouveautés trouvant régulièrement leur public, avec là aussi une image de marque forte et des prix raisonnables. Cela dit, les marques non japonaises bénéficient depuis quelques années d'un dynamisme efficace et ne cessent d'étendre leur rayon d'action.

Les choses sont plus compliquées pour ceux qui misent surtout sur le rapport qualité-prix, sans vouloir ou pouvoir s'affirmer de manière originale. Kymco, malgré ses excellents produits, en est l'illustration malheureuse. Et l'importateur de Suzuki, en dépit de deux nouveautés arrivées un peu tardivement, paie probablement les problèmes de taux de change et de manque d'investissement promotionnel en Suisse.

Le segment des

 

06/10/2011

Dyna Switchback, la BMW de chez Harley!

HARLEY_DAVIDSON_011_DYNA_SWITCHBACK.jpgC'est une Harley polyvalente. Un peu comme une BMW, quoi. Bon, pas pour le look, bien sûr, mais pour sa capacité à s'adapter à son environnement. A part le hors-piste, on peut faire beaucoup de choses avec la nouvelle Dyna Switchback. Cette moto est confortable, elle reçoit d'origine un pare-brise respectable et des valises rigides, tous deux amovibles en un clin d'oeil, elle freine plutôt bien (avec l'ABS, de série lui aussi) et elle est raisonnablement agile. Comme toutes les Harley, sa selle est basse. Mais sa position de conduite est moins typée que d'autres classiques de la gamme. Et c'est la première routière H-D, en dehors de la série touring (Road King, Electra, etc.) à bénéficier du nouveau moteur 103. Pour 103 "cubic inches", soit la bagatelle de 1691 centimètres cubes, au lieu du Twin Cam 96, qui cubait 1584 cc. Il est plus coupleux, et très souple, ce qui permet de dépasser très facilement le reste du trafic routier, de se promener sur un filet de vibrations, de cruiser sur l'autoroute en regardant les nuages défiler en miroir sur l'optique avant reprise du Road King, de faire un excès de vitesse condamnable aussi bien aux USA qu'en Suisse - mais ça vibre de partout - ou d'enchaîner les petits virages de manière décontractée. Le tout pour 22300 francs.

Lire la suite

26/07/2011

Dyna Switchback: Harley réinvente la moto "convertible"

fld-18.jpgIl restait un petit trou à combler dans l'ample gamme Harley. C'est fait pour 2012. Le constructeur américain annonce l'arrivée de la Dyna Switchback, qui sera disponible en Suisse à partir de 23500 francs. Elle sera la première Dyna équipée du nouveau moteur Twin Cam 103 (le nombre de "cubic inches"), ce qui correspond à 1690 centimètres cubes, contre  1584 jusqu'à présent. Il n'est pas seulement plus gros, il a reçu quelques subtiles modifications. Le couple est plus majestueux encore et atteint sur ce modèle un maximum de 126 Nm à 3500 tours/minute. D'autres petits détails changent, dont l'échappement. Mais surtout, cette moto issue de la famille Dyna, la plus abordable après celle des Sportsters, offre deux visage. Dyna routière légère (tout est relatif, elle pèse 320 kilos à sec) d'un côté, Dyna moto de touring bien équipée de l'autre, avec un ample pare-brise amovibl et des sacoches en dur à l'arrière, elles aussi amovibles. C'est bien pensé. L'ABS est de série. On pourra obtenir la Switchback en noir ou en rouge (photo), avec encore une version argentée.

02/12/2009

Harley subventionné par les USA

Harley-Davidson riders.jpgIl n'y a pas que les banques qui vont mal aux Etats-Unis, la moto made in Milwaukee aussi. On vient d'apprendre que le gouvernement américain va injecter des sous chez Harley pour les aider à faire fuir le specte de la faillite. Ca va se faire par le biais de la Federal Reserve, c'et-à-dire la banque centrale des USA. L'opération devrait libérer plus de 500 millions de Dollars. Ce quiest intéressant - inquiétant, au choix - c'est que le problème vient en grande partie des motards qui ont pris une harley avec un crédit ou en leasing, et qui ne peuvent plus honorer leurs traites. Pour l'instant, officiellement, Harley se porte encore bien en Europe et en Suisse. Mais on n'a pas les chiffres les plus récents.

10:32 Publié dans news | Tags : harley-davidson | Lien permanent | Commentaires (1)

30/11/2009

Un backflip en Harley

Le motocross freestyle n'en fini pas de nous surprendre. Samedi soir (28.11) à Prague lors des Galdiator games, le pilote américain Chuck Carothers a passé un backflip au guidon... d'une Harley-Davidson XR 1200 !!!

Les images sont ici http://www.youtube.com/watch?v=sqxtsNUJq8c

 

10:01 Publié dans sport | Tags : harley-davidson, backflip | Lien permanent | Commentaires (0)

19/10/2009

Buell sacrifié à cause des soucis de Harley

Buell5.jpgCela fait maintenant cinq jours que Harley-Davidson l'a annoncé. Le géant américain laisse tomber sa société fille Buell, qui produisait des motos plus orientées sport sous la houlette d'un ingénieur de génie, Erik Buell. Apparemment, une perte de plus de 23% en ce début d'automne a convaincu les patrons de Harley d'abandonner tout ce qui n eportait pas leur badge. En Suisse comme ailleurs, cela signifie que les Buell ne seront plus produites dès le mois de novembre, mais que H-D assure encore le service après-vente durant les quelque dix années légales. Et Harley annonce du même coup vouloir revendre très rapidement l'italien MV Agusta, qu'il venait de racheter... il y a comme un petit goût de gâchis dans l'air.

Lire la suite