21/02/2012

Un M-Way pour véhicules électriques à Lausanne ce samedi

MWayLS4.jpgCeux qui n'aiment que les moteurs à explosion vont dire que je fais une fixette. Mais ce blog peut affirmer sans détour qu'un nouveau magasin M-way va ouvrir ses portes ce samedi à Lausanne, au 7 de la rue de Genève. Pas loin du garage deux roues FMC, ex-concessionnaire Ducati. Après le M-way qui a été installé à la rue de Lausanne à Genève, en décembre dernier, cela en fait deux en Suisse romande, autant qu'en Suisse allemande (Zurich et Saint-Gall). Très bien, me direz-vous, mais un M-way, c'est quoi!? un endroit où l'on peut acheter ou essayer (ou les deux) toute une gamme de véhicules électriques: vélos, scooters, motos, et même voitures (quelques-unes). Il y a aussi des accessoires, de toutes sortes. Et des services (assurances, certification pour avoir la garantie d'acheter du courant électrique produit écologiquement, etc.). En ce qui concerne les deux roues avec moteur, on y trouve notamment des maxiscooters Vectrix, et des motos Zero. L'emplacement est pas mal: bien centré, proche de la tour Bel-Air (photo), proche de nombreux transports publics (M2, M1, LEB, bus TL, futur tram Renens-Lausanne), et accessible en voiture (ou en véhicule motorisé). On n'en saura pas beaucoup plus pour l'instant. M-way veut faire une ouverture officielle le jeudi 15 mars prochain, avec fanfare et trompettes, donc dans l'immédiat, c'est profil bas. Sachez seulement qu'en règle générale, ce genre de shop compte une poignée d'employés.

Biker's Point a changé de patron

Entendu de source sûre: la concession Harley-Davidson de Morges, Biker's Point, aka Harley-Davidson Lausanne, a changé de main. Le sieur Pittet n'en est plus le patron. Et cette fois, c'est vrai. Une nouvelle direction, mais avec en partie le même personnel. Des travaux d'agrandissement à l'horizon, également, dès que le permis de construire sera approuvé. Plus d'infos bientôt.

19/02/2012

Ducati Lausanne, BMW et Inter-Motos, même histoire?

FMC2.jpgOn vous l'annonçait il y a deux jours: Ducati n'a plus de concessionnaire officiel dans le canton de Vaud. La nouvelle filiale Ducati Suisse a en effet dénoncé le contrat qui la liait au garage FMC à Lausanne (photo). Du côté des rouges, on explique que ce garagiste n'était pas ou plus assez motivé, qu'il avait trop d'autres marques, en particulier une qui faisait de l'ombre aux produits Ducati - oui, MV Agusta - et qu'il mettait plus en avant ces autres marques que les  motos de Borgo Panigale. Il est vrai que cette concession représentait aussi Moto Guzzi, Aprilia, Gilera, Suzuki, Peugeot, Husquarna et même Moto Morini. Mais Henri Straehler, le patron de l'enseigne FMC, rétorque que Ducati n'a pas su écouter ses doléances économiques et lui a fixé des objectifs "irréalistes" selon lui. "Ils nous ont demandé de commander pour 1 million de motos, en décrétant que nous devions en vendre 150 en 2012, contre 50 le maximum historique." Une histoire qui rappelle un peu ce qui s'est passé il y a deux ans entre Inter-Motos, au Mont-sur-Lausanne, et BMW. Par contre, pour FMC, ils n'ont plus non plus la concession MV Agusta. Il y avait peut-être tout de même un peu trop de marques. Précisons que FMC n'a pas fermé et continue avec ses autres marques. Pour que tout soit clair: Moto Guzzi, Aprilia, Peugeot, Gilera et Moto Morini...

Reste à savoir que faire quand on roule en Ducati dans le canton de Vaud, à part bien sûr se tourner vers les autres représentants à Carouge, Neyruz, Bevaix ou Chamoson... Chez FMC, on assure qu'il est encore possible de faire réviser ses desmodromiques soupapes dans leur officine; il sont les pièces, l'équipement et le savoir-faire. Quoique, pour une Panigale...

02/05/2011

47 places disparaissent au centre de Lausanne

pepinet_parking_motos_057.jpgCette vue appartient au passé. En effet, les 47 places deux roues de la place Pépinet, au centre de Lausanne, ont disparu (news parue dans 24 heures). Les patrons de l'enseigne Nature et Découverte, dont l'entrée se trouve juste à côté de feu ce parking, ont obtenu gain de cause auprès de la ville de Lausanne. Ils trouvaient que les motos et scooters empêchaien tles clients d'accéder normalement à leur magasin. La Municipalité a décidé de rendre entièrement la place aux piétons et aux livreurs. Et aux cyclistes aussi, puisqu'un rack à vélo demeure sous les arbres. Grâce à un recours ou à cause d'un recours, il a fallu attendre près de deux ans pour que ce projet puisse se concrétiser.

Mais la ville a tout de même tenté de compenser cette perte en créant une place plus loin 31 cases de stationnement, et encore une dizaine quelques centaines de mètres plus haut, à Montbenon.

28/09/2010

Un parking gratuit pour les deux-roues à Lausanne, mais pour quoi faire?

P+RQ_24.jpgC'est le parking d'échange ou P+R de Vennes (photo Chris Blaser), dans les hauts de Lausanne. Il vient d'être inauguré et offre au bas mot 1200 places couvertes pour les voitures, plus une trentaine pour les deux-roues. Il se trouve à deux pas d'une station du métro automatique M2 qui relier Epalinges à Ouchy. Bon. Ce qui est intéressant, c'est que les motos et scooters ne paient rien tout ne bénéficiant d'un nombre confortable de places. A Lausanne, il n'y a pas beaucoup de parkings couverts qui proposent ça. Juste celui du Centre, au Flon, et avec moins de dix places, qui sont régulièrement toutes occupées. Re-bon. Il y a bien le parking du centre commercial des Croisettes, un peu plus haut, de l'autre côté de la route de Berne, où l'on peut aussi garer sa moto sans rien débourser. Mais c'est fermé la nuit. On doit en fait se demander à quoi sert cette générosité soudaine envers les deux-roues, qui plus est dans un parking don tle tarif n'est pas donné (près de 200 francs la journée, certes avec l'abonnement bus-métro pour une zone).

L'hypothèse qui vient à l'esprit en premier lieu est qu'il s'agit juste d'anticiper la construction au dessus de ce nouveau parking d'un complexe touristique, culturel et économique, intitulé Aqua-Ecopôle. Il contiendra notamment un véritable musée-aquarium géant, avec des bassins dédiés à plusieurs grands écosystèmes mondiaux. Et une entrée payante. parce qu'autrement, on n evoit pas bien pourquoi on déposerait sa meule près du terminus du M2 pour aller en ville, où l'on est à peu près assuré de trouver ici ou là une petite place, même en pleine nuit. On verra à l'usage!

12/05/2010

Le maxi-scooter électrique Vectrix disponible dans la région lausannoise

vectrix_vx1rot_teststrecke.jpgIl est moins cher et désormais on peut l'acheter aussi dans la région lausannoise. Le Vectrix (image Newride), soit le premier et jusqu'ici le seul maxi-scooter entièrement électrique étend sa toile en Suisse. Jusqu'à la fin de l'an dernier, il fallait se rendre à Genève, Vevey ou dans les autres cantons romands pour dénicher un exemple de cet engin américain fabriqué en Pologne aux performances équivalentes à un gros scoot 300 cm cubes à essence. Equivalentes sauf sur le point de l'autonomie: le rayon d'action moyen de la bête étant de 50 à 80 km. Mais depuis le début de l 'année, un petit saut dans la zone industrielle et artisanale de Saint-Sulpice résoud le problème. Chez Green Attitude SA, rue des Jordils 40. Là où se trouve aussi le siège de Sun Store. Le vectrix VX-1 coûte désormais 12490 francs. Soit quelque 1000 francs de moins que lors de son lancement en Suisse, avant le rachat de l'entreprise par un géant asiatique de la batterie. Chez Green Attitude, un exemplaire de démonstration est là pour les essais. On cible notamment les entreprises et les administrations. La Police de l'Ouest serait ainsi peut-être intéressée, entre autres.

21/04/2010

Une V-Max pour 280 francs par jour

800px-Yamaha_1700_VMax.jpgIl y avait déjà la moto taxi à Paris ou  à Genève. Et voici la location de V-Max. Cette moto mythique de Yamaha (200 chevaux, plus de 300 kilos) est une rareté, de par ses caractéristiques extrêmes, son prix (quelque 30000 francs, à peine moins qu'une fantastique BMW HP2 Sport ABS) et surtout le fait qu'elle ne s'achète pas. Oui, elle se réserve en ligne, et seuls quelques heureux prétendants en reçoivent une chaque année de par le monde. A la gare de Lausanne, la société de services Aloc Bike (ils font aussi les scoots et les vélos électriques) la propose depuis peu, pour 280 francs par jour (max 150 kilomètres parcourus). Ou en version "découverte" pour un poil moins cher, et un poil moins de kilomètres. Histoire d'aller enfumer tout ce qui bouge en une matinée. Sans se faire pincer ni faire de casse. Aloc Bike a trouvé un partenaire deux roues en la personne du concess Yam Chevalier, à Montagny-près-Yverdon. Louer une V-Max 1700, c'est un peu comme emprunter une Aston Martin, contre forte somme en argent, bien sûr.

Ah, j'oubliais, ils louent aussi des bateaux, mais sur le lac de Neuchâtel.

28/09/2009

Un concess Triumph à Lausanne en février

Ca n'est pas encore officiel. Mais il y aura un nouveau représentant de la marque anglaise dans la capitale vaudoise, en principe dès le mois de février 2010.

Les contrats ne sont pas encore signés. On n'en saura donc pas plus pour l'instant, sauf que ce ne sera pas au centre-ville. Le poste était vacant depuis la faillite de Road House Bike, il y a presque deux ans. Les deux concessionnaires les plus proches étaient à Vuadens et Genève. Triumph Suisse affirme n'avoir pas perdu de part de marché à cause de l'absence de la marque sur sol vaudois. Mais la société savait que cette situation n'allait pas se maintenir si rien n'était fait pour retrouver un concessionnaire. Les motos toutes cylindrées confondues représentent en moyenne 1200 immatriculations par an dans le canton. Un marché alléchant. On rappelle au passage qu'il y a toujours un garagiste qui peut faire de la maintenance sur les Triumph à Lausanne, et c'est Biker's Syndicate, à la rue de Genève!

18/09/2009

Des motos, des accessoires et des vêtements aux enchères

C'est peut-être l'occase du siècle à Lausanne. L'office des poursuites et faillites procède à la vente aux enchères jeudi prochain des derniers biens de feu le magasin Road House, concessionnaire Triumph... dont plusieurs motos de cette marque, comme la Rocket III ci-contre.RocketIII_2009_510x347.jpg

Lire la suite

01/09/2009

50 ans de bécane chez les flics lausannois

Ils roulent par tous les temps, tout le temps. Depuis 50 ans, la police municipale de Lausanne possède une brigade motocycliste, qui va faire la belle dans un peu plus d'une semaine comme invitée du Comptoir Suisse, à Beaulieu. C'est la dernière de Suisse. Les autres polices ont aussi des motos, mais pas d'agents spécialisés dans une brigade.

Motard_Lausanne_7292.jpgphotos Christian Brun

Lire la suite

16:12 Publié dans news | Tags : motos, police, lausanne, bmw, suzuki | Lien permanent | Commentaires (1)

17/08/2009

Suzuki disperse ses oeufs

Quand on dit "concessionnaire agréé", en Suisse, cela signifie souvent que l'importateur et la marque ont obtenu des conditions très particulières et notamment une certaine exclusivité. Vous imaginez trouver un scooter japonais chez Biker's Point à Morges? nous non plus. Mais chez Suzuki, la stratégie est un peu différente. Et elle pourrait payer. Le dernier concessionnaire en date dans la région lausannoise se trouve à l'avenue de la Borde.

Lire la suite

11/05/2009

Triumph cherche concessionnaire dans la région lausannoise

T100_2009_510x347.jpg

Manque de pot. Ou plutôt de circuit électrique. Un de mes amis qui roule en Bonneville et n'a pas encore réussi son permis, a des ennuis. Il a acheté sa bécane à Lausanne, chez le concessionnaire Triumph, qui s'appelle RoadHouse. Y a eu un pépin, qui devait être couvert par la garantie. Deux fois rien, mais la moto ne roulait pas comme il faut, sa batterie se déchargeait en moins que rien. Mais c'est là qu'un second pépin est venu se jucher sur le premier. RoadHouse a cessé son activité dans l'intervalle. En langage moins diplomatique, tout laisse penser qu'il a fait faillite. Pas parce que la vente des Triumph marchait mal d'ailleurs. Bon. Voilà donc notre motard en rade. Comme tous les clients concernés, il a reçu une lettre de Triumph l'invitant à se rendre soit à Genève, chez Basset, soit à Vuadens (près de Bulle), chez Motos One. Ca fait tout de même une trotte, voire une roulée. Surtout si la batterie se décharge plus vite qu'un IPhone.

Chez Triumph Suisse, on regrette, bien sûr. On rend attentif au fait que chez les deux concessionnaires cités plus haut mettent à disposition une Sprint ST de courtoisie pour les clients qui doivent laisser leur bécane pour réparation. Une ST, c'est cool, c'est confortable et ça roule vite. Mais ça fait toujours une trotte. "Nous voulons retrouver un concessionnaire dans le canton de Vaud le plus vite possible, note Stefan Meyerhans. Dison idéalement à Lausanne, Morges, ou pas très loin. Malheureusement, tout le monde est très occupé en ce moment. je crains que nous n'y arrivions pas avant la fin de l'été. Nous cherchons quelqu'un qui puisse avoir une centaine de motos, avec un show-room, pas un tout petit garage."

Bon, un des mécanos de RoadHouse a retrouvé un job chez BikerSyndicate, dans la même rue un peu plus haut à Lausanne. Ceux qui font des préparations Harley. Mais lui, il ne peut pas faire du sous garantie. Heureusement, dans l'intervalle, le copain motard a trouvé la solution. Tout seul. Il fait des trajets moins courts, et du coup sa Bonneville ne tombe plus en panne. Et il doit bientôt repasser son permis. On lui souhaite le meilleur!

 

15/04/2009

Mille motards samedi à La Blécherette

LAUSANNE La 2e journée Prévention et sécurité se tiendra ce samedi sur le parking du Service des automobiles. Un défilé traversera la ville peu avant midi.

 

Les passionnés de deux-roues ont d’autres préoccupations que d’éviter les radars. Née l’an passé, la Journée prévention et sécurité est une manifestation organisée par des motards, pour des motards, au moment où les conditions météo font ressortir les machines des garage. Avec le soleil annoncé, les organisateurs espèrent réunir près d’un millier de passionnés ce samedi de 9h à 18h sur le parking du service des automobiles de La Blécherette à Lausanne. Un défilé réunissant une centaine de motos s’élancera également de la piscine de Bellerive à 11h précises pour rejoindre le site de la manifestation.

« Nous reprenons le même concept que l’an passé, soit la sensibilisation aux risques et aux conséquences de la pratique de la moto, mais en essayant de le rendre plus dynamique, explique Daniel Zbinden, un des fondateurs de la journée. En plus de la vingtaine de stands, il y aura ainsi des démonstrations de fonctionnement d’airbags, de désincarcération et même une expérience proposée par la BPA qui consiste à taper avec un marteau sur une tête, avec ou sans casque ».

Organisée par les associations Motards.ch et SwissMoto, cette manifestation bénéficie du soutien et de la participation de la Police de Lausanne, des pompiers et, désormais de l’association vaudoise des moniteurs d’auto-école.

 

S.MR

Voir www.motards.ch et www.swissmoto.ch