13/09/2012

Kawasaki Ninja 300, sportive pour débutants, mais pas seulement

Difficile de deviner au premier coup d'oeil qu'il s'agit d'un moto pour débutants. D'une sportive de seulement 300 centimètres cubes. L'aspect n'est pas très éloigné des motos supersportives de la même marque, Kawasaki. Et le carénage est conséquent. Il n'y a guère que le bruit, à fond dans le virage, un rien suraigu, pour faire comprendre qu'il s'agit d'une petite Ninja. Par rapport à la Ninja 250 R, on progresse ainsi nettement au niveau du look et de la taille. Et ce modèle 2013 fait aussi unKawasaki, Ninja 300 R, Ninja 250 R, Honda CBR 250 R

grand pas pour ce qui est du moteur, plus performant à tous les régimes, plus souple aussi. Sans oublier le châssis, plus rigide, le tableau de bord, plus complet, et les pneus thailandais, qui adhèrent mieux au bitume. Nous n'avons pas pu tester leurs limites sur route mouillée, lors d'un essai dans la région de Francfort, en Allemagne. Mais sur route sèche, même bien bosselée et remplie de tacons, ils font leur boulot sans frémir.

Les suspensions aussi, même si elles sont un peu sèches. Ca va sans doute de pair avec les exigences de sportivité en rythme rapide, situation dans laquelle la Ninjette reste très stable. On le paie donc un peu en confort de route, sans que ça soir insupportable. La protection offerte par le parebrise et le carénage est bonne, surtout conjuguée à la position de conduite, avec un guidon pas trop sportif. Le vent n'est plus une gêne. La pluie devrait par contre encore arriver sur le casque.

Le freinage pourrait être plus mordant. Il faut tirer à fond dans le levier en entrée de virage si on on veut rouler vite en campagne. Et quand on le fait sur un revêtement dégradé, on remarque que les roues et la fourche ont un peu de la peine à digérer. Mais rien de dangereux, c'est juste un peu imprécis. De toutes façons, on a régulièrement l'impression d'aller très, très vite, alors que le tachymètre n'indique qu'un peu plus de 100 km/h.

Bref, c'est une vraie sportive pour débutants, légère avec ça, mais qui n'oublie pas une certaine polyvalence. Pour un prix pas encore connu en Suisse, mais que l'on pressent à peine plus haut que 6000 francs avec l'ABS de série.

Lire la suite

05/09/2012

Une petite Ninja 300, et une nouvelle Z chez Kawasaki

Le salon européen de kawasaki,z 750,z 800,ninja 250 r,ninja 300,start and stop,nouveauté 2013,intermotla moto et du deux roues Intermot s'approche, et déjà les annonces pleuvent. A ce jeu-là, Kawasaki fait fort, puisque les verts livrent coup sur coup deux bombes qui concernent leurs deux best-sellers. La "petite" Ninja 250 va changer de look, mais aussi de moteur, pour devenir la Ninja 300 R (photo constructeur), avec un rapport poids/performances qui va enfumer tout ce qui passe de comparable. Et même quelques raffinements techniques comme un anti-dribble permettant de rétrograder comme sur circuit, et un embrayage assisté également. Le look, lui, fait de l'oeil à fond aux grandes sportives de la marque, les ZX-6R et ZX-10R.

kawasaki,z 750,z 800,ninja 250 r,ninja 300,start and stop,nouveauté 2013,intermotPlus de couple et de puissance en adoptant une esthétique forte, c'était déjà un peu la philosophie de la naked Z 750, un succès européen indiscutable. Or on apprend rgâce à quelques indiscrétions qu'en 2013 elle va encore grandir en centimètres cubes, pour devenir la Z 800 (exactement 806 cc selon un communiqué de Kawasaki). Avec là aussi un nouveau visage, plus compact, dont on voit ici un teaser publié par Kawasaki. Pour le reste, rien d'autre que des rumeurs: elle serait plus légère que la 750, et surtout, elle adopterait un système start and stop. Une première absolue sur une moto, même si on le connaît déjà pour les scooters Honda PCX.

kawasaki,z 750,z 800,ninja 250 r,ninja 300,start and stop,nouveauté 2013,intermotEt voici la fuite, à gauche, qui vient du Siam RideClub.