08/12/2012

Prix 2013 en baisse chez Harley en Suisse

Harley-Davidson, suisse, prix, 2013, 2012, Road King, Fat Boy, Street Bob, SportsterC'est un peu un cadeau de Noël en forme de Twin. La filiale suisse de Harley-Davidson annonce une baisse de prix pour 2013. Elle va de à selon les modèles. Ainsi le Sportster 883 Iron s'achètera 100 francs de moins l'an prochain (de 11200 à 11100 francs). Mais plus on monte dans la gamme, plus le rabais est important! Pour un Sportster Forty-Eight, la moto la plus vendue cette année en Suisse, on pase de 14400 francs à 14300 francs. La Dyna Street Bob descend de 700 francs, pour atteindre 17600 francs. Le Softail Fat Boy se vendra 23600 francs, au lieu de 28100 en 2012. Et enfin la Road King Classic (photo) ne coûtera "plus" que 26500 francs, au lieu de 30800. L'enquête annoncée l'an dernier par la commission de la concurrence y est-elle pour quelque chose? Mais bon, faut surtout pas chipoter sur les bonnes nouvelles. Merry Christmas in Milwaukee.

06/12/2012

Kawasaki annonce ses prix 2013 en Suisse

Fibag SA, l'importateur suisse de la marque japonaise Kawasaki, a officialisé sa liste de prix 2013, dont certains sont déjà valables. On constate que la nouvelle Ninja 300 vaut 6990 francs. En gros 500 de plus que la Ninja 250 R qu'elle doit remplacer. Et qui était déjà relativement chère pour son segment. Mais les performances (pour ce genre de petite moto), les finitions et l'équipement peuvent le justifier.

Quant à la nouvelle ZX-6R 636, elle demeure au même prix que la ZX-6R modèle 2012 de plus petite cylindrée, malgré l'adjonction de l'ABS, du contrôle de traction et de l'antidribble. Comptez 14990 francs. Et du coup, la 600 classique, rebaptisée racing, est 1000 francs de moins.

Reste encore l'ER-6n, qui sera 400 francs moins chère et dont le prix baissera donc à 8990 francs, avec ABS bien sûr. Il y a une bonne affaire en vue avec la Versys en couleurs noir-jaune de 2012, qui s'affiche à 9990 francs.Z800.jpg

Et puis pour finir: la toute nouvelle Z 800 (ABS, à l'image) vaudra 11690 francs. C'est plus ou moins le prix de l'actuelle Z 750 en version premium R, la Z 750 de base étant à 10500 francs. Enfin il faudra verser 10490 francs pour la version bridable, moins puissante et moins bien équipée, la e Z 800.

05/12/2012

Pétition électronique à l'Office fédéral des routes, pour les doubles glissières

NmpCgYlvIKWSfFQ-556x313-noPad.jpgLe mouvement est né via le site suisse acidmoto. Il s'agit de demander par voie de pétition au Bureau de prévention de accidents, à l'Office fédéral des routes, de faire tout ce qui est en son pouvoir pour faire installer en Suisse des glissières de sécurité doubles, au lieu des simples actuelles. Voici le texte complet, qui rappelle qu'un motard est mort récemment dans le canton de Fribourg, en partie à cause d'une de ces glissières avec un seul rail.

"Office fédéral des routes (OFROU), Bureau de prévention des accidents (BPA)

Installez des doubles glissières de sécurité sur le réseau routier suisse.

En l'état actuel des infrastructures du réseau routier suisse, les glissières de sécurité ne sont malheureusement que trop souvent le théâtre de drames humains pour les conducteurs de deux-roues motorisés, leurs passagers, leurs familles et leurs proches. Nous en avons encore eu la triste démonstration en date du samedi 24 novembre 2012, où l'un des nôtres fut victime d'un accident de la route dans la commune de Cousset (Fribourg) et heurta mortellement le poteau de fixation de la glissière de sécurité.

Pourtant, des solutions simples et peu coûteuses existent, dont l'efficacité n'est plus à démontrer. Les doubles glissières de sécurité – soit équipées d'un rail de protection inférieur – augmentent la sécurité des personnes en cas de chute. Elles peuvent sauver la vie et limiter le risque de blessures graves. Certains pays, européens notamment, ont d'ores et déjà fait le choix de ce type d'équipement, avec des résultats plus qu'encourageants.

Nul besoin de rouler vite ni inconsciemment ; il suffit d'un peu de gravier, d'un revêtement abîmé, d'une zone huileuse, d'un danger immédiat, pour se retrouver à terre. Combien de victimes devront encore payer le prix d'une infrastructure inadaptée et dangereuse ?

Par la présente signature, j'exhorte les autorités suisses compétentes à prendre sans attendre toutes les mesures nécessaires à rendre sûres les glissières de sécurité, aussi bien pour les conducteurs de deux-roues motorisés, leurs passagers que pour les autres usagers de la route."
 
Et pour signer, suffit d'aller sur le site.  Y a déjà plus de 2000 signatures.

04/12/2012

Harley et Honda au sommet des ventes de motos en Suisse, Yamaha et Vespa pour les scooters

Ce sont les chiffres des nouvelles immatriculations pour les dix premiers mois de l'année 2012 sur le marché suisse. Comme d'habitude, ils n'équivalent pas exactement aux ventes, mais s'en rapprochent. Et comme d'habitude, les deux derniers mois de l'année ne vont pas changer fondamentalement les choses. Les tendances des dernières années se confirment pour ce qui est des marques. Harley-Davidson est numéro un chez les motos (3513 unités, plus 7,3% par rapport à la même période l'an dernier), avec en deuxième position Honda (3393, plus 28,47%!). BMW arrive bon troisième avec 2800 motos (-2,78%). Si on ne considère que les scooters, le duo gagnant est dans l'ordre Yamaha (4296, +19,8%, mais -15,7% pour les motos) puis Vespa (3630, +14,58%). Et Le troisième est cette fois Honda, avec 3596 unités (y compris l'Integra), soit plus 12,41%. On voit qu ele premier constructeur mondial de deux roues (le big H) a confirmé son spectaculaire redressement. Et la Motorcompany de Milwaukee continue de surfer sur son succès européen, en se permettant d'ailleurs d'annoncer pour 2013 une baisse de prix.

Kawasaki voit baisser ses immattriculations de presque 12%, tout comme Triumph, alors que Ducati se maintient (-1,71%), et Suzuki également (-0,88%, alors que les scooters de cette marque continuent leur descente). Aprilia est aussi à la baisse (-6,96%). A titre de bonne surprise, parmi les petits poucets, MV Agusta cartonne: 288 motos, plus 115%, et Moto Guzzi fait bien aussi: 213, plus 76%.

 

Pour les curieux, en cumulant les deux segments, motos et scooters, le classement est:

Yamaha, Honda, vespa, H-D, BMW, Kawasaki, Sym, Piaggio, Suzuki, Aprilia, Ducati, Triumph, KTM, Peugeot puis Kymco.

Et si l'on regarde les immatriculations non plus en termes de marque, mais de modèle, on voit que l'indétrônable BMW R 1200 GS (549 unités, - 14,35%)s'est fait devancer cette année par un sportster, la Harley-Davidson 42 (557, +5,69%). Viennent ensuite

La Suzuki GSR 750 (+71,26%!)
La Yamaha FZ8 (-14,38%)
La Honda NC 700 S (nouveau modèle)
La BMW S 1000 RR (première sportive, +47,46%)
La Yamaha XJ 6 N (-25,5%)
La KTM Duke 690 (+196,33%!!!)
La Honda CB 1000 R (inoxydable, +7,72%)
La Honda NC 700 X (nouveau modèle)
La Kawasaki ER-6n (+31,44%, elle "repique")
La Honda Crosstourer (nouveau modèle)
La Kawasaki Z 750 R (+39,13%)
La Harley Sporster Iron 883 (+53,8%)
La Harley Dyna Fat Bob (+4,33%)
La BMW R 1200 R (-26,7%)
La Ducati Multistrada 1200 (-14,19%)
La Harley Sportster 1200 Custom (+54,97%)
La BMW R 1200 GS Adventure (+14,93%)
et la Ducati Panigale (20e, nouveau modèle)

Comme on peut le voir, la Suisse privilégie les "grosses" motos, mais ne dédaigne pas les engins en même temps économiques (bon score des deux NC 700, des XJ 6 N et ER-6n). Si l'on cumulait les R 1200 GS et R 1200 GS Adventure, le modèle BMW serait en tête. On ne peut que s'émerveiller devant le succès croissant des modèles Harley, qui n'évoluent pourtant presque pas. A rapprocher certainement du succès des Vespa.

Justement, les modèles de scooters, dans l'ordre

Yamaha Aerox 50 (1169, +28,46%)
Honda PCX 125 (1123, +1,54%)
Vespa LX 125 (1103, +17,09%)
Honda Vision 110 (+261,71%)
Yamaha Vity 125 (+13,7%)
Vespa PX 125 (+20,03%)
Vespa GTS 300 (+23,21%)
Yamaha X-Max 250 (+2,69%)
Peugeot Speedfight 50 (+2,52%)
Yamaha Xenter 125 (484, nouveau modèle)
Yamaha TMAX 530 (481, nouveau modèle, plus ou moins)
Piaggio Fly 125 (-24,88%)
Sym Mio 100 (-11,05%)
Yamaha Cygnus X 125 (-21,6%)
Vespa LX 50 (+10,74%)
Honda SH 125 (+0,52%)
Honda Integra 700 (374, nouveau modèle)
Honda GST 125 (+22,51%)
Honda SH 300 (-19,79%)
Aprilia SR 50 (+2,41%)

Là, ce sont plutôt, très logiquement, les petites cylindrées qui l'emportent. Mais les trois vrais maxiscooters du lot se défendent très bien. Et la Vespa 125, avec la version GST, arrive en tête.

 

 

26/09/2012

Le marché suisse des deux roues progresse en 2012

Ce ne sont que les chiffres correspondant aux nouvelles immatriculations en Suisse entre janvier et août 2012. Mais on sait que cette période correspond au gros de la saison de vente des scooters et motos. Quoiqu'il en soit, le marché suisse, contrairement à ce qui se passe en Italie, par exemple, est en progression. Plus 6,7% pour les motos, avec 20743 immatriculations, et plus 9,3% chez les scooters (17635 nouvelles unités).

Dans le détail, Yamaha reste en tête, suivi par Honda (qui remonte fortement grâce à ses nombreux nouveaux modèles, dont certains très économiques), puis plus loin, dans l'ordre descendant, Harley-Davidson, Vespa (membre du groupe Piaggio), BMW, Kawasaki, Suzuki, Piaggio, Sym, Ducati, Aprilia, KTM, Triumph, Peugeot, Kymco, MV Agusta, Moto Guzzi et enfin Husqvarna.

Yamaha grimpe de 8%, Honda de 26% (!), Harley de 13%, Vespa de presque 20%, BMW de 7%, Aprilia enregistre plus 4%, Peugeot plus 10% et Kymco plus 13%. KTM progresse de manière spectaculaire avec plus 36%. De l'autre côté, celui qui baisse le plus est Piaggio (la marque, - 20%, pas le groupe). Kawasaki (-7%), Suzuki (-1%), Sym (-7%) et Triumph (-9%) limitent la casse. Enfin Ducati reste peu ou prou stable.

Si l'on différencie les immatriculations de motos de celles des scooters, le classement diffère quelque peu. Dans la première catégorie, c'est Harley-Davidson qui arrive en tête, suivi par Honda et seulement ensuite par Yamaha. Cette dernière marque a vu reculer les immatriculations de motos neuves de 13%, perte compensée par une hausse de 28% sur le segment des scooters. Et on voit aussi que les bons chiffres de BMW sont dûs en partie aux scooters. Ce qui n'est pas le cas de Suzuki, dans la situation inverse: les motos vont bien, les scooters pas vraiment.

Enfin voici le top 20 par modèle

Motos

1: BMW 1200 GS

2: Harley-Davidson Sportster 1200 48

3: Suzuki GSR 750

4: Yamaha FZ8

5: Yamaha XJ 6

6: BMW S 1000 RR - la première sportive

7: Honda NC 700 S

8: KTM Duke 690

9: Honda NC 700 X

10: Kawasaki ER-6n

11: Honda CB 1000 R

12: Honda Crosstourer

13: Kawasaki Z 750 R

14: Harley-Davidson Sportster 883 Iron

15: Harley-Davidson Dyna Fat Bob

16: BMW R 1200 R

17: Ducati Panigale

18: BMW R 1200 GS Adventure

19: Ducati Multistrada 1200

20: Honda Hornet 600

 

Et pour bien faire, la même chose avec les scooters

 

1: Yamaha Aerox 50

2: Honda PCX 125

3: Vespa LX 125

4: Honda Vision 110

5: Yamaha Vity 125

6: Vespa PX 125 (deux-temps)

7: Vespa GTS 300

8: Yamaha X-Max 250

9: Peugeot Speedfight 50

10: Yamaha XMAX 530

11: Yamaha Xenter 125

12: Sym Mio 100

13: Honda Integra

14: Vespa LX 50

15: Yamaha Cygnus X 125

16: Vespa GTS 125

17: Honda SH 125

18: Honda SH 300

18/02/2012

Ducati Suisse baisse (un peu) ses prix et perd un concessionnaire vaudois

Panigale_S_Tricolore_blog.jpgIls sont là, officiels, approuvés du sceau du salon Swiss-Moto. La nouvelle filiale Ducati Suisse a publié les prix 2012 de ses modèles. Sans surprise, la fabuleuse nouvelle superbike Panigale n'est pas exactement bon marché: 24990 francs pour la version de base, 1000 de plus pour l'ABS, 30990 pour la S (ABS inclus, ainsi que les suspensions réglables électroniquement), et la bagatelle de 35990 francs pour la Tricolore (en photo, à la livrée italienne, et qui possède aussi quelques raffinements supplémentaires). Bon. C'est de bonne guerre, vue le concentré de technologie et surtout l'image de marque.

Mais la bonne nouvelle, c'est que les prix de plusieurs autres modèles ont baissé. Ainsi, une Multistrada 1200 ne coûte plus que 19990 francs, avec l'ABS! (23990 pour les versions S ou Touring). Le Diavel a lui aussi baissé. Pour faire court, ces prix sont ceux qui étaient en vigueur l'an dernier lorsque les motos Ducati étaient proposées avec le "bonus euro" (en moyenne moins 1000 francs). Ils sont juste devenus définitifs.

Encore une nouvelle glanée à Swiss-Moto: Ducati Suisse annonce ne plus avoir de concessionnaire dans le canton de Vaud. Le contrat avec FMC, à Lausanne, aurait été dénoncé. On ne sait pas si c'est d'un commun désaccord. Mais le patron de la concession, qui représentait aussi Aprilia, MV Agusta, Suzuki, Peugeot et, un temps, Moto Morini, se plaignait depuis plusieurs mois de ne pas pouvoir tourner avec le système imposé à la Suisse (et notamment les prix des motos Ducati). "Nous serions heureux de trouver un nouveau concessionnaire, mais nous ne le cherchons pas à tout prix, explique Vittorio Bozzoli, de Ducati Suisse. Il n'est pas si évident de trouver quelqu'un de suffisamment motivé, avec un bon emplacement. En attendant, les clients pourront aller à Carouge (Genève), Neyruz (FR), Bevaix ou Chamoson." Plus d'infos sur ce sujet bientôt.

Ah, et bien sûr, FMC n'est plus non plus concessionnaire MV Agusta. Mais cette denrière marque a un autre représentant vaudois à Aubonne.

 

14:18 Publié dans news | Tags : ducati, suisse, prix, 2012, mv agusta, vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

nouvel importateur Moto Guzzi pour la Suisse

15 V7 Racer.jpgDepuis le premier janvier, la marque italienne Moto Guzzi, membre du groupe Piaggio, a retrouvé un importateur pour la Suisse, en la personne de la société tessinoise Motomix. C'est la fin d'une absence de deux années, durant lesquelles l'usine envoyait ses machines directement chez les concessionnaires. Motomix a obtenu un contrat de plusieurs années, et son patron n'est pas un néophyte, puisqu'il a déjà importé en Suisse les marques Malaguti (disparue récemment), Moto Morini (qui vient d'être reprise et odnc la production va redémarrer très lentement), plus Hyosung et Daelim. L'an dernier, quelque 130 Guzzis neuves ont été immatriculées en Helvétie. En Europe, la croissance a été de 30% pour la marque la même année. Ce qui fait dire au nouvel importateur suisse qu'il peut tabler raisonnablement sur 220 machines pour 2012. Dont les nouvelles V7 nanties d'un moteur optimisé (ici la version Racer) On le lui souhaite.

14/02/2012

Tout pour la moto, le scooter et le quad à Zurich dès jeudi

aaaaaaaaaaapqvp.jpegDès jeudi et jusqu'à dimanche soir, les passionnés de deux roues et les curieux ont rendez-vous au centre de congrès et d'expositions de Zurich, la Messe, pour l'édition 2012 du salon Swiss-Moto (photo du stand Triumph l'an passé). Les dernières fois, plus de 65000 personnes ont franchi les portes, une fréquentation en hausse constante depuis quelques années. 2012 s'annonce plein de bonnes choses, avec 204 exposants, un record: démonstration de l'un des maîtres du stunt, Chris Pfeiffer, présence et autographes du coureur de Moto GP Dani Pedrosa, de son petit "frère" suisse et ex-champion du monde GP 125, Tom Lüthi, vendredi gratis pour les femmes, etc. Et le grand retour de Yamaha, par le biais de son importateur suisse Hostettler. La marque aux rois diapasons organisait depuis près de dix ans sa propre expo de début de saison à Sursee, siège de l'importateur. Pour son come-back, Yamaha a décidé de faire modeste: la taille du stand est raisonnable. Mais on pourra y admirer les toutes nouvelles déclinaisons de la sportive R1 et du maxi-scooter Yamaha, le Tmax 530.

Il y aura aussi des nouveautés chez BMW, notamment les très attendus maxiscooters C 600 et C 650 GT. Et chez Kawasaki, avec les ER-6n et ER-6f revues de fond en comble, avec aussi la grande Versys, un maxi-trail routier polyvalent à prix placé. Les Anglais ne sont pas en reste, 2012 étant l'année de l'Explorer 1200, une concurrente premium à la célèbre BMW R 1200 GS, meilleure vente moto en Suisse l'an passé. Ducati fait parler la poudre avec sa 1199 Panigale, la sportive de tous les superlatifs- dont on attend le prix suisse avec impatience et un soupçon de crainte. Harley sort deux nouveautés de la manche de son perfecto, la Softail Slim et la Sportster 72. Peugeot présente un nouveau Satelis et son scooter électrique, l'eVivacity, Sym décline sa gamme, y compris le MaxSym 400, et Kymco se lance dans le gros scooter, avec le MyRoad 700 (!). Aprilia de même avec le SRV 850, qui reprend les bases du Gilera GP 800, mais avec une "gueule" de RSV 4 R. Honda lance pas moins de quatre nouveautés majeures, déjà amplement présentées sur ce blog. Enfin Piaggio réédite sa première mondiale du salon de Milan, soit des scooters équipés de l'antipatinage de la roue arrière (sur le Beverly 350 et sur le nouveau scooter GT X10). Et la marque italienne MV Agusta paradera avec ses incroyables F3 et Brutale 675. Suzuki sera là grâceà Frakonia - l'occasion de voir de près l'exclusivité suisse, la Suzuki Virus, une naked sur base de GSX-R 1000, ou la dernière version de cette même GSX-R. Les orange mèneront eux aussi le bal, avec les KTM 690 et Duke 200. Du côté des électriques, les nouvelles motos Zero californiennes seront là, tout comme le scooter Vectrix VX-3, à trois roues. Même Moto Guzzi, et des raretés comme Indian, Norton, Can-Am, ou Ural seront de la partie.

N'oubliez pas de rendre visite aux stands des accessoires (vestes, casques, pneus...) et surtout, tout en haut, au Swiss Performance Tuning Show.

 

 

Pour tout savoir (l'entrée coûte 22 francs), le site Swiss-Moto.

17/01/2012

Les motos et scooters que vous êtes allés acheter à l'étranger

Vespa PX2.jpgLes statistiques sont une belle invention. Dans la présentation faite récemment aux médias par l'importateur helvétique de Yamaha, on découvre un certain nombre de données sur ce qu'on appelle les "importations parallèles" de deux-roues en Suisse en 2011. Comprenez, les modèles de scooter ou de moto que vous - les acheteurs du marché suisse - êtes allés vous procurer en France, Allemagne ou Italie, à prix d'ami, pour mieux les rapatrier en Suisse. Et en profitant du coup de la différence induite par le cours du change entre franc suisse et euro, d'une part, et par les marges diverses qu'ajoutent en Suisse les importateurs ou les constructeurs - mais pas les garagistes, en principe.

Certes, sur plus de 20000 deux roues immatriculés pour la première fois l'an dernier en Suisse, les quelque 1600 motos et 800 scooters ainsi importés ne sont qu'une goutte. Mais elle n'est pas anodine, car elle donne une indication assez fiable sur les modèles qui à priori sont trop chers en Suisse. Voyons cela.

Les scooters Vespa (photo) se retrouvent en tête de ces statistiques: 409 unités importées, suivies par Harley (216), puis par Kawasaki, Yamaha, Ducati, Triumph et BMW (pas plus de 160-170 importations). Vespa étant importé par Ofrag, il faut préciser que le groupe Piaggio vend déjà très cher à la base les engins de cette marque, et qu'en plus il impose à Ofrag de les acheter en euros... encaissant ainsi pour lui le différentiel dû au change. Quant à Harley, on sait qu'il y a un problème, sur lequel est d'ailleurs en train de se pencher la Commission suisse de la concurrence. A l'inverse, ceux qui sont les moins touchés sont Suzuki, Royal Enfield, Aprilia, Peugeot, et Sym. Il faut sans doute y ajouter kymco, bien que nous ne disposions d'aucune donnée sur cette marque.

Quant aux modèles, ce sont les Vespa LX 125 (121 importées, sur 1004 immatriculées l'an dernier), PCX 125 (95 unités importées, sur 644 immatriculées en tout en 2011) et GTS 300 (79 unités, sur 568 immatriculées) qui tiennent le haut du pavé.

Sans autre commentaire. 

La GS toujours en tête des ventes moto en Suisse

color_r1200gs_01_thumbnail.jpgLes chiffres sont tombés. Les deux premiers de classes des immatriculations de deux roues en Suisse l'an dernier sont le scooter Honda PCX 125, respectivement la moto BMW R 1200 GS (solide leader depuis plusieurs années, cf photo). Il s'est immatriculé 1152 PCX l'an dernier, contre 669 GS. En confondant les deux segments, voici le classement. Seuls sont notés les 15 premiers de chacune des deux catégories. En d'autres termes, à partir du SH 300, il n'y a plus de scooter dans cette liste.

Honda PCX 125 - 1152. Vespa LX 125 - 1004. Yamaha Aerox 50 - 997. Yamaha Vity 125 - 803. Yamaha YMAX 250 - 689. BMW R 1200 GS 669. Piaggio Fly 125 - 665. Vespa PX 125 644. Oxygen électrique (en service à La Poste) - 628. Vespa GTS 300 - 568. Harley-Davidson 48 - 549. Yamaha Cygnus X - 558. Peugeot Speedfight 50 - 554. Sym Mio 100 - 543. Yamaha FZ8 - 479. Yamaha XJ6 - 458. Honda SH 125 - 421. Piaggio Liberty 50 - 418. Honda SH 300 - 407. BMW R 1200 R - 363. Honda Hornet 320. Ducati Diavel 302. Ducati Multistrada 1200 - 300. Kawasaki Ninja 250 - 296. Honda CB 1000 R - 286. Triumph Tiger 800 - 279. Harley-Davidson Fat Bob - 268. Triumph Speed triple - 265. Honda CBR 125 R - 264. kawasaki Z 1000 - 262.

Etonnamment, aucune trace de la Street Triple, ni des motos sportives de plus de 125 cc. Ces chiffres proviennent d'une présentation faite le 12 janvier dernier par l'importateur suisse de Yamaha. Ils sont peut-être à nuancer. Affaire à suivre, donc.

 

16/01/2012

Prix suisse des nouveautés moto, bis

Encore des prix qui se précisent pour les nouveautés moto en Suisse, après les modèles Kawasaki

 

Chez Honda

034_HONDA_NC700X_SIDE_STAT.JPGNC 700 X (photo): 8570 francs - une aubaine, pas plus chère qu'une Kawasaki ER-6n (9390 francs). Copmter encore environ 1000 francs de plus pour le double embrayage semi-automatique. La NC 700 S, soit la version naked, s'arrache à 7970 francs

Crosstourer: 17590 francs - un prix assez compétitif, si l'on compare à la BMW R 1200 GS, à la Triumph Tiger Explorer 1200 et, un peu moins, à la Kawasaki Versys 1000 (15490 francs!)

Et Fireblade 2012=18990 francs - pas mal pour une sportive de ce calibre! La BMW S 1000 RR, bardée de toutes ses assistances électroniques, coûte 21900 francs, la Kawasaki ZX-10R, équipée de manière similaire à la BMW, est fixée à 20590 francs, la Yamaha R1 avec Traction Control, à 20460 francs (voir ci-dessous). Seule la Suzuki GSX-R 1000 2012, dépourvue elle aussi de toute assistance électronique, est moin schère, à 18800 francs.

Quant au superscooter-moto, l'Integra, il est vendu à 10320 francs - un bon prix si on le compare, par exemple, au TMAX 530 (ci-dessous).

Tiger Explorer with Accessories.jpgChez Triumph

Tiger Explorer 1200 (photo): 17990 francs, là aussi, prix bien placé par rapport à la BMW (18250 francs avec ABS et antipatinage, comme la Tiger, et aussi le contrôle électronique de la pression des pneus).

Speed Triple R: 19890 francs, ça a l'air coûteux, mais c'est une affaire si l'on prend en compte ne serait-ce que le prix des suspensions améliorées par rapport à la Speed Triple "normale"

 

 

 

Yamaha TMAX ABS m.y. 2012 (10).jpgEnfin chez Yamaha, on sait désormais que le nouveau TMAX 530 (photo) vaut 13980 francs, et la nouvelle R1 (avec Traction Control) 20460 francs - 21920 si on la veut dans sa livrée anniversaire des 50 ans de Yamaha en Moto GP.

 

 

 

 

 

 

Toujours rien en revanche pour les nouvelles Ducati (Streetfghter 848 et 1199 Panigale), sans même parler des maxiscooters BMW. Faudra patienter jusqu'à Swiss-Moto, du 16 au 19 février.

14/01/2012

La commission suisse de la concurrence enquête sur le haut prix des Harley en Suisse

Nouvelle resprise du site internet de 24heures, sous l'onglet Economie, et signée ATS/Newsnet. La Commission de la concurrence (COMCO) a engagé une enquête préalable contre l’importateur suisse du fabricant de motos Harley-Davidson. Il lui est reproché de ne pas avoir fait bénéficirt les clients de la marque américaine des taux de change avantageux, et d’avoir empêché des importations parallèles.

De nombreux consommateurs se sont plaints auprès de la COMCO que ces deux-roues légendaires étaient beaucoup trop chers en Suisse, a déclaré le directeur suppléant de la COMCO Patrik Ducrey récemment sur les ondes de la radio alémanique DRS. Les clients ont alors voulu directement passer commande à l’étranger, mais le fabricant leur à répondu qu’il n’avait pas le droit de livrer ces véhicules en Suisse.

Le profiteur serait en fait l’importateur, avec qui la COMCO cherche actuellement à rentrer en contact. Si les soupçons se confirment, la COMCO pourrait engager une enquête.

Harley Davidson Suisse n’a pas voulu prendre position puisqu’il s’agit d’une procédure en cours.

12/01/2012

Marché suisse de la moto en progression, scooters qui stagnent

2011 a somme toutes été une bonne année pour les fabriquants de motos et de scooters présents sur le marché suisse. Cela saute aux yeux quand on analyse les statistiques d'immatriculations entre janvier et décembre derniers. Le total de nouvelles immatriculations s'est établi à 45533 unités l'an passé, contre 41590 en 2012, soit une hausse de 9,48%. L'augmentation atteint même 16,23% si l'on ne considère que les motos (23088 immatriculations nouvelles en 2011).

Dans ce paysage plutôt réjouissant, Yamaha reste leader, devant Honda, Harley, Vespa et BMW. Ces cinq marques progressent de 8,6%, respectivement 15,98%, 20,71% et 39,15%. Dans l'ordre décroissant, on a ensuite: Piaggio, Kawasaki, Sym, Suzuki, Triumph, Aprilia (au coude-à-coude avec Ducati), et, un peu plus loin, Peugeot, Kymco et KTM. Sur le terrain exclusif des motos, c'est Harley qui prend la tête, avec cette fois-ci Yamaha en numéro deux, BMW en troisième position, Honda quatrième et Kawasaki cinquième.

Les seuls à reculer sont Piaggio (moins 25,36%!), Suzuki (moins 17,12%), Kymco (-15,43%) et, dans une moindre mesure, Peugeot (-5,8%) et Sym (-2,73%).

Les listes par modèles ne sont pas encore disponibles. Mais on voit assez rapidement que les marques qui ont une image forte et cohérente et/ou qui n'ont pas peu d'innover s'en tirent mieux que les autres, et ce malgré des prix parfois élevés. C'est le cas de Harley, BMW et Vespa, bien sûr, mais aussi de Ducati ou KTM.

Aprilia a bien remonté la pente, grâce à des produits à fort contenu technologique et dégageant pour certains une aura de performance à prix raisonnable. Kawasaki a continué à jouer la carte de l'originalité, du style affirmé et de prix placés, Yamaha a joué sur son image de constructeur complet, proposant un style adapté au marché européen, et de marque "top", mais avec des prix en conséquence, explicables en partie par les problèmes de taux de change avec le yen. Honda a pour sa part fait un bond en avant l'an dernier, en jouant aussi bien la carte des prix contenus que celle des nouveautés, mais avec des résultats contrastés par modèles. Autrement dit, le PCX a fait un carton, alors que la VFR 1200 a eu beaucoup de peine à décoller. Enfin Triumph continue à faire fort, les nouveautés trouvant régulièrement leur public, avec là aussi une image de marque forte et des prix raisonnables. Cela dit, les marques non japonaises bénéficient depuis quelques années d'un dynamisme efficace et ne cessent d'étendre leur rayon d'action.

Les choses sont plus compliquées pour ceux qui misent surtout sur le rapport qualité-prix, sans vouloir ou pouvoir s'affirmer de manière originale. Kymco, malgré ses excellents produits, en est l'illustration malheureuse. Et l'importateur de Suzuki, en dépit de deux nouveautés arrivées un peu tardivement, paie probablement les problèmes de taux de change et de manque d'investissement promotionnel en Suisse.

Le segment des

 

20/11/2011

Le trois roues électrique de Vectrix arrive pour la fin de l'année

VX-3 Li+ White Front Side Right 1-Cutout High-Res.jpgIl se cachait dans un recoin du pavillon 2 du salon de la moto et du scooter 2011, à Milan. D'autres que lui prenaient le rôle de vedette. Et pourtant ce véhicule marque une nouvelle révolution dans le monde du scooter. Notez bien qu'on n'a pas dit "du deux roues". Vectrix, le premier constructeur à avoir lancé sur le marché mondial un maxiscooter tout électrique, récidive en lançant le premier trois roues tout électrique... le VX-3, déjà entrevu il y a un peu plus de deux ans, avant que la marque ne connaisse de grosses difficultés financières et ne soit sauvée de la faillite grâce au rachat opéré par son fabriquant de batteries.

En quelques mots, le VX-3 utilise un moteur et des batteries similaires à son cousin le VX-1 Li+, ce qui garantit une autonomie respectable de plus de 100 kilomètres, pour une vitesse de pointe volontairement limitée à 110 km/h, et une bonne capacité à accélérer. On retrouve également la fameuse manette des gaz (enfin, des décharges, plutôt) qui peut recharger les batteries quand on la tourne dans le sens inverse, tout en agissant comme un frein, ou comme un marche arrière quand le véhicule est arrêté. S'y ajoute un double train avant totalement inclinable,où les deux roues sont solidaires, avec un ressort d'amortissement placé en position centrale, un peu comme le futur tripode Peugeot, le Metropolis 400. Il s'agit donc d'un système plus simple et plus léger que celui du Piaggio MP3, qui doit par contre apporter la même stabilité accrue et le même freinage surperformant par rapport à un scooter deux roues classique. Et tout ça avec un permis de 125, puisque c'est un véhicule tout électrique.

Le VX-3 est tout de même annoncé à 238 kilos en ordre de marche. Ce n'est pas du léger. Les roues avant semblent être de 14 pouces, comme sur le Piaggio MP3 Yourban. Et cerise sur le gâteau, il devrait débouler cette année encore en Europe, en Suisse notamment. Plus de précisions après le prochain salon de la moto de Paris, à la fin du mois!

13/11/2011

Le Mystery Park d'Interlaken devient un Brammo Parx pour motos électriques américaines

IMG_1742.JPGElles auraient dû débouler en Suisse en 2011 déjà. Mais elles seront là à partir de février. Les motos électriques du constructeur américain Brammo sont désormais produites aussi en Europe, dans l'usine hongroise du partenaire Flextronics. Mais grâce à l'adaptation d'une tehcnologie brevetée en Italie, la transmission IETE, qui utilise des démultiplications finales sur un moteur électrique, elles gagnent en autonomie, bien au-delà des 100 kilomètres, sans rien perdre de couple ni de puissance. C'est cette adaptation qui a retardé l'arrivée en Europe en particulier de la Brammo Empulse (photo), modèle performant atteignant plus de 160 km/h. Qui plus est, en Suisse, la marque Brammo va débarquer dans un lieu trè symbolique, qui n'est autre que le site du défunt Mystery Park d'Interlaken! Brammo, qui s'est fait un nom dans la moto tout-terrain, a en effet racheté le réseau de parcs d'essai tout-terrains de Qantya (les Qantya Parx, qui n'ont plus rien à voir avec la moto électrique suisse Qantya, et qui sont devenus donc des Brammo Parx). Le concept: pas de concessionnaire, mais un terrain d'essai, au moins un par pays, et si possible un par grande ville, où Brammo fournit l'équipement et où on peut rouler, louer ou acheter moto et équipement.

01/11/2011

Sym et Peugeot ont baissé leurs prix en Suisse

Kisbee50.jpgC'est officiel, depuis la mi-septembre, l'importateur suisse des marques de scooters Peugeot et Sym a lui aussi baissé ses prix, face à la dévalorisation de l'euro contre le franc suisse. Les baisses varieraient entre 7 et 13%. Quelques exemples: le Peugeot Kisbee 50 RS (photo ci-contre), un des bestsellers de la marque, était affiché à 2295 francs. Il vaut désormais 1995 francs. Et pour le Tweet 125, on est passé de 3295 à 2895 francs.

Côté Sym, les scooters du constructeur taïwanais ont aussi vu leur prix "maigrir". Le GTS 300 (photo en-dessous), qui se vendait à 6595 francs, est disponible pour 5895 francs. Et le Mio (un 100 cc), l'une des grandes stars du marché, ne coûte plus que 2595 francs - un rabais intéressant, pour un modèle déjà très peu cher.

GSTEVO300bis.jpg

14/10/2011

Amendé pour avoir dépassé la vitesse limite en tombant de sa moto

maiercrash.jpgOn ne peut qu'éprouver un petit pincement de sympathie pour ce motard bernois immortalisé par une caméra de la police neuchâteloise en plein excès de vitesse. Alors qu'il venait de chuter de sa moto! Cette image a fait le tour du monde grâce au site d'une compagnie anglaise d'assurances (Carole nash) spécialisée, entre autres, dans les deux roues. Du coup, le nom et prénom du motard en question est pleinement lisible. Mais comme nous sommes en Suisse, on ne vous le communiquera pas, par respect de sa vie privée.

L'excès de vitesse en question a été mesuré par le radar à 107 km/h, sur un tronçon limité à 80 km/h. Une situation classique. Selon la police, citée par la firme Carole Nash, ce motard devait rouler encore plus vite avant de se mettre à freiner comme un trappeur devant le dispositif de contrôle de la vitesse. Il aurait ainsi perdu l'avant en le bloquant. Heureusement, il a pu se relever sans trop de bobos manifestes. Il faut dire qu'il portait un équipement complet. Et s'il avait roulé à 110 km/h, son permis lui aurait été retiré d'office.

30/09/2011

L'importateur suisse de Yamaha participera au prochain Swiss-Moto!

C'était un peu une anomalie. Depuis plusieurs années, le numéro un en Suisse dans le domaine des deux-roues, Yamaha, ne participait pas au salon de la moto et du scooter de Zurich, Swiss-Moto. Mais pour l'édition 2012 de ce salon, le plus grand au niveau national, les choses vont changer. Hostettler, l'importateur suisse de Yamaha, vient d'annoncer sa participation sur un stand, du 16 au 19 février prochain. Lors de l'édition 2011, la marque de vêtements moto IXS, également représentée par Hostettler, avait déjà fait ce pas. Pour 2012, il y aura aussi les autres sociétés qui composent le porte-feuille de marques de l'importateur Yamaha, à savoir Motochic et Pneu Services, sur des stands séparés. Et surtout, Hostettler renonce "provisoirement" (selon son communiqué) à tenir une expo dans son siège lucernois de Sursee le même mois que Swiss-Moto. On pourra donc admirer la nouvelle Yamaha R1 "traction control" dans la Messe (centre d'expos et de congrès) de Zurich en février prochain.

27/09/2011

L'importateur Piaggio et Aprilia baisse tous ses prix

FRV_2459.JPGSpectaculaire. Pour quatre des marques du groupe italien Piaggio, soit Vespa, Piaggio, Gilera et, dans une moindre mesure, Aprilia, la différence de prix en euros et en francs suisses incitait encore les acheteurs potentiels à aller se fournir à l'étranger. Plus maintenant. Ofrag, l'importateur helvétique de ces marques, a manifestement pu négocier une baisse de prix avec son fournisseur italien. Dès à présent, les modèles de ces quatre marques sont proposés chez nous avec des rabais pouvant aller jusqu'à 18%!!!

Une Vespa 300 Sport, par exemple (photo), coûte désormais 6545 francs, au lieu de 7695 francs. Et un MP3 Yourban s'arrache pour 8495 francs, soit une baisse de 1500 francs.Chez Aprilia, on note que la toute nouvelle Tuono APRC a droit à un rabais conséquent: 16490 francs, moins 2500 francs!!! Le scooter Scarabeo 300, lui, ne vaut plus que 6295 francs, soit moins 15%. Et chez Gilera, le Nexus 500, vaisseau amiral, est "offert" à8495 francs au lieu de 9995 francs.

Impressionnant. Par contre, une Yamaha R1 vaut toujours 21980 francs (modèle 2011) et on imagine que le modèle 2012 ne sera pas meilleur marché.

 

21/09/2011

Le bonus euro reconduit chez Ducati Suisse

IMG_8120.JPGMotorimport, l'importateur de Ducati pour la Suisse, baisse une nouvelle fois ses prix pour compenser la différence de change entre zone euro et zone franc suisse. Il l'avait déjà fait en début d'année. Cette fois-ci c'est pour tous les modèles, et jusqu'au 31 octobre prochain. Ainsi une Diavel modèle de base (photo) coûte 19990 francs, au lieu de 22990. Une 848 est disponible 18490 francs (moins 1500 francs), une Multistrada Touring bénéficie d'un rabais de 3000 francs, une Monster 1100 EVO ne coût eplus que 13990 francs (- 2000 francs). Et le petit monstre, la 696, avec ABS, est affichée à 11790 francs. Du coup le différentiel avec, par exemple la France, est quasi nul. Mais on le répète, c'est jusqu'à la fin du mois prochain.

10:04 Publié dans importateurs | Tags : ducati, suisse, euro, rabais | Lien permanent | Commentaires (0)