14/09/2012

Une version tout-terrain de la Triumph Explorer pour le printemps 2013

MY13TigeExploreXC.jpg

 

Evidemment, une version XC de la Triumph Tiger Explorer n'allait pas tarder. XC voulant dire ici: capable de s'aventurer en dehors des routes asphaltées, voire même en dehors des pistes. Mais vu la taille et le poids du bestiau, ce genre d'exercice est de toute façon réservé aux motards et motardes expérimentées.

Donc, comme pour la Tiger 800 XC, la 1200 XC a droiteà des jantes à rayons, au lieu de bâtons sur l'Explorer standard. Qui plus est, ils sont ici tubeless, ce qui signifie qu'en cas de crevaison on peut réparer soi-même sans l'aide d'un attirail de démonteur de pneus. D'autres goodies sont offerts, comme des protège-mains, un sabot moteur solide et des tubes de protection du moteur de chaque côté, toujours en cas de chute ou de raclement... et pour couronner le tout, vous avez des phares anti-brouillards.

Comme pour sa soeur de route, l'Explorer XC conserve un ABS désactivable, un contrôle de traction lui aussi désactivable, le cruise control, et plein de bonnes choses. Comme un moteur fabuleux, un entretien économe, une bonne autonomie, un bon confort et des suspensions largement suffisantes pour 95% des utilisateurs. L'Explorer tout court coûte 17990 francs sans les frais de transport.

Elle sera disponible chez les concess en Suisse au printemps prochain. Le prix n'est pas encore dit. Il sera forcément un peu plus cher que la Tiger Explorer de base.

21/06/2012

Une Triumph pour l'aventure

151628_PM182_85421949.jpgMême cylindrée, mêmes arguments marketing, même concept de grosse moto polyvalente confortable, bien pensée et pleine de détails pratiques utiles, suffisamment puissante pour la route et pas dénuée de qualités dynamiques. Même positionnement que la BMW R 1200 GS, star des ventes un peu partout dans le monde, en Suisse notamment, depuis en gros cinq ans. La Triumph Tiger Explorer 1200 (photo Patrick Martin) se veut par contre un peu moins chère à équipement plus ou moins équivalent, et un peu plus remplie côté moteur. Plus moderne, aussi. Sur ces points, c'est réussi. Pour moins de 18000 francs, on a plus de 130 chevaux, un couple de camion, une position plus que confortable et une protection contre les éléments assez acceptable, le look baroudeur, une transmission finale par cardan (pas d'entretien, donc) très aboutie et qui ne se rmarque absolument pas en conduisant, une selle réglable en hauteur, une suspension arrière ajustable en un trounemain en cas d'excès de bagage, un contrôle de traction déconnectable, l'ABS, un ordinateur de bord complet... mais pas ces fameux cylindres flat twin protubérants et bas de chaque côté, ni ce "regard" asymétrique. Ni, et c'est peut-être le seul vrai défaut de cette nouvelle Triumph, le même package alliant confort de suspensions, stabilité et rigueur, plus agilité extrême en roulant. Que la BMW, s'entend. Mais on est très proche, et il y a des plus indéniables, comme la finesse de la moto, le caractère rageur du moteur ou la dotation de série eu égard au prix.

Lire la suite

23/07/2010

Les motos 800 cc (750, 675, 796...) reviennent! Et la dernière est anglaise

On ne voit pas beaucoup de détails sur cette vidéo. C'est ce qu'on appelle un teaser, en bon français. Ou comment on organise la fuite des informations au compte pour entretenir le suspens et donc l'intérêt. Ce qui est sûr, c'est que les Britanniques de chez Triumph nous préparent une nouvelle moto qui pourrait être présentée au salon international moto et scooter de Milan cet automne. Nouvelle moto en deux versions: une routière, et une tout-terrain. Un peu comme BMW. Mais pas forcément une 1000 centimètres cubes, plutôt une 800, au moteur dérivé de celui de la Daytona 675 et de la Street Triple, juste un peu plus costaud.

Lire la suite