24/01/2011

Une Tiger 800 qui ne montre ses griffes que si on le lui demande

TRIUMPH_02_TIGER_800.jpgTriumph lance un modèle de moto polyvalente, haute sur patte, facile à vivre et avec suffisamment de caractère pour attirer un large public, la Tiger 800.

L’appellation Tiger désigne depuis de nombreuses années chez Triumph une moto propice au voyage, voire à quelques excursions en dehors des routes battues. En 2007, avec la Tiger 1050, la machine est devenue un engin exclusivement destiné au bitume. Une sorte de moto sportive juchée sur des échasses. Parfaite pour les grandes personnes ou pour ceux qui ont besoin de confort et d’une position haute. L’éventualité du tout-terrain avait disparu. Depuis ce mois de janvier, la grande tigresse a une «petite» sœur, qui se nomme, c’est fort logique, la Tiger 800. Elle est un peu moins haute, a un moteur plus petit, un peu moins de puissance… et un caractère très attachant.

Tout d’abord, Miss Tiger sait s’adapter à son pilote. Ou en tout cas à la hauteur de son postérieur. La selle est ajustable, sur deux positions - haute ou basse. L’auteur de ces lignes mesure 1,70 m. Il peut poser les deux pieds au sol. Et même un des deux pieds à plat sur le sol, grâce à l’étroitesse de l’assise près du réservoir d’essence.
La prise du guidon est parfaite: ni trop écartée, ni trop éloignée du buste. Quand il faut manœuvrer la moto, on a l’impression que son centre de gravité se trouve haut placé. Ce qui ne facilite pas totalement les entrechats à la force des mollets sur les places de parc. Mais bon, on a vu bien pire. Par contre, dès que le moteur tourne, la Tiger devient bluffante de facilité. Elle fait demi-tour à peu près n’importe où, grâce à une bonne agilité. elle est stable à basse et à haute vitesse, elle est saine et rigoureuse dans les enchaînements de virages.

Lire la suite