04/12/2012

Harley et Honda au sommet des ventes de motos en Suisse, Yamaha et Vespa pour les scooters

Ce sont les chiffres des nouvelles immatriculations pour les dix premiers mois de l'année 2012 sur le marché suisse. Comme d'habitude, ils n'équivalent pas exactement aux ventes, mais s'en rapprochent. Et comme d'habitude, les deux derniers mois de l'année ne vont pas changer fondamentalement les choses. Les tendances des dernières années se confirment pour ce qui est des marques. Harley-Davidson est numéro un chez les motos (3513 unités, plus 7,3% par rapport à la même période l'an dernier), avec en deuxième position Honda (3393, plus 28,47%!). BMW arrive bon troisième avec 2800 motos (-2,78%). Si on ne considère que les scooters, le duo gagnant est dans l'ordre Yamaha (4296, +19,8%, mais -15,7% pour les motos) puis Vespa (3630, +14,58%). Et Le troisième est cette fois Honda, avec 3596 unités (y compris l'Integra), soit plus 12,41%. On voit qu ele premier constructeur mondial de deux roues (le big H) a confirmé son spectaculaire redressement. Et la Motorcompany de Milwaukee continue de surfer sur son succès européen, en se permettant d'ailleurs d'annoncer pour 2013 une baisse de prix.

Kawasaki voit baisser ses immattriculations de presque 12%, tout comme Triumph, alors que Ducati se maintient (-1,71%), et Suzuki également (-0,88%, alors que les scooters de cette marque continuent leur descente). Aprilia est aussi à la baisse (-6,96%). A titre de bonne surprise, parmi les petits poucets, MV Agusta cartonne: 288 motos, plus 115%, et Moto Guzzi fait bien aussi: 213, plus 76%.

 

Pour les curieux, en cumulant les deux segments, motos et scooters, le classement est:

Yamaha, Honda, vespa, H-D, BMW, Kawasaki, Sym, Piaggio, Suzuki, Aprilia, Ducati, Triumph, KTM, Peugeot puis Kymco.

Et si l'on regarde les immatriculations non plus en termes de marque, mais de modèle, on voit que l'indétrônable BMW R 1200 GS (549 unités, - 14,35%)s'est fait devancer cette année par un sportster, la Harley-Davidson 42 (557, +5,69%). Viennent ensuite

La Suzuki GSR 750 (+71,26%!)
La Yamaha FZ8 (-14,38%)
La Honda NC 700 S (nouveau modèle)
La BMW S 1000 RR (première sportive, +47,46%)
La Yamaha XJ 6 N (-25,5%)
La KTM Duke 690 (+196,33%!!!)
La Honda CB 1000 R (inoxydable, +7,72%)
La Honda NC 700 X (nouveau modèle)
La Kawasaki ER-6n (+31,44%, elle "repique")
La Honda Crosstourer (nouveau modèle)
La Kawasaki Z 750 R (+39,13%)
La Harley Sporster Iron 883 (+53,8%)
La Harley Dyna Fat Bob (+4,33%)
La BMW R 1200 R (-26,7%)
La Ducati Multistrada 1200 (-14,19%)
La Harley Sportster 1200 Custom (+54,97%)
La BMW R 1200 GS Adventure (+14,93%)
et la Ducati Panigale (20e, nouveau modèle)

Comme on peut le voir, la Suisse privilégie les "grosses" motos, mais ne dédaigne pas les engins en même temps économiques (bon score des deux NC 700, des XJ 6 N et ER-6n). Si l'on cumulait les R 1200 GS et R 1200 GS Adventure, le modèle BMW serait en tête. On ne peut que s'émerveiller devant le succès croissant des modèles Harley, qui n'évoluent pourtant presque pas. A rapprocher certainement du succès des Vespa.

Justement, les modèles de scooters, dans l'ordre

Yamaha Aerox 50 (1169, +28,46%)
Honda PCX 125 (1123, +1,54%)
Vespa LX 125 (1103, +17,09%)
Honda Vision 110 (+261,71%)
Yamaha Vity 125 (+13,7%)
Vespa PX 125 (+20,03%)
Vespa GTS 300 (+23,21%)
Yamaha X-Max 250 (+2,69%)
Peugeot Speedfight 50 (+2,52%)
Yamaha Xenter 125 (484, nouveau modèle)
Yamaha TMAX 530 (481, nouveau modèle, plus ou moins)
Piaggio Fly 125 (-24,88%)
Sym Mio 100 (-11,05%)
Yamaha Cygnus X 125 (-21,6%)
Vespa LX 50 (+10,74%)
Honda SH 125 (+0,52%)
Honda Integra 700 (374, nouveau modèle)
Honda GST 125 (+22,51%)
Honda SH 300 (-19,79%)
Aprilia SR 50 (+2,41%)

Là, ce sont plutôt, très logiquement, les petites cylindrées qui l'emportent. Mais les trois vrais maxiscooters du lot se défendent très bien. Et la Vespa 125, avec la version GST, arrive en tête.

 

 

19/11/2012

Copies de Vespa séquestrées au salon de la moto de Milan

big_sequestro-gdf-eicma-2012-02.jpgL'an dernier, les policiers italiens avaient confisqué une copie chinoise de Piaggio MP3. Cette année, c'est rebelotte, mais il s'agit de clones de Vespas. Les hommes en uniforme sont descendus sur plusieurs stands et ont séquestré les modèles suivants: “Roman”, présenté par TaoTao Group Co.Ltd (Chine, photo ci-contre); “WL 101Z”, sur le stand de Ningbo Wanli Weiye International Trade Co. Ltd (Chine également);

sequestro-gdf-eicma-2012-01.jpg“Luxury”, sur le stand de Bertini S.r.l. (Traino, Italie!); “Reset Ecologic”, sur le stand de WRS S.r.l. (photo ci-contre, Orta di Atella, Italie!); “Miami” ou “Milano”, sur le stand E-TROPOLIS ITALIA S.r.l.,  (Castelcucco, Italie!).

Etonnant que même des constructeurs italiens se fassent prendre... mais il faut dire que, dans le groupe Piaggio, on est particulièrement chatouilleux côté design. Et un séquestre ne vaut pas forcément une interdiction définitive.

16/11/2012

Les nouveautés 2013, suite (mais pas fin)

salon, nouveautés 2013, Milan, Intermot 2012, Cologne, EICMA 2012, BMW, Kawasaki, Honda, Ducati, KTM, Triumph, Vespa, Aprilia, Moto GuzziLe salon de la moto et du scooter EICMA 2012 a permis aux marques italiennes de se démarquer en présentant de nombreuses nouveautés. Outre Ducati et son Hypermotard-Hyperstrada, Moto Guzzi a frappé un grand coup en lançant officiellement la nouvelle California, qui s'appelle désormais California 1400, disponible dans une déclinaison Touring (photo) et une autre Custom. Le chiffre représente la cubature du moteur, qui augmente notablement.

Elle est longue, basse, pesante, imposante, mais il semble quêlle freine très bien et soit raisonnablement agile. Et selon les premiers essayeurs, elle vibrerait beaucoup moins, voire pas du tout. Les Etats-Unis n'ont qu'à bien se tenir.

salon, nouveautés 2013, Milan, Intermot 2012, Cologne, EICMA 2012, BMW, Kawasaki, Honda, Ducati, KTM, Triumph, Vespa, Aprilia, Moto GuzziUne autre vedette de l'EICMA 2012 est sans conteste la nouvelle Vespa. D'abord baptisée 46 lorsqu'elle était au stade de prototype l'an passé, elle est devenue depuis lors la 946. Les avocats de Valentino Rossi ont dû passer par là. Mais ce chiffre rappelle surtout l'année à laquelle Vespa a construit son premier prototype, avec sa coque en acier si caractéristique. Le millésime nouveau, d'abord décliné en 125 et 150 cc, est complètement renouvelé esthétiquement. Il garde par contre l'excellent moteur dévoilé en juin dernier à Rome, avec ses trois valves, sa promptitude à accélérer et sa très faible consommation d'essence. Il gagne en plus l'ABS (antiblocage au freinage) et l'ASR (antipatinage à l'accélération). Le tableau de bord est complétement digital. Et l'amortisseur arrière est annoncé comme progressif, ce qui devrait améliorer nettement le confort de route sur les bosses et les trous.

Lire la suite

12/01/2012

Marché suisse de la moto en progression, scooters qui stagnent

2011 a somme toutes été une bonne année pour les fabriquants de motos et de scooters présents sur le marché suisse. Cela saute aux yeux quand on analyse les statistiques d'immatriculations entre janvier et décembre derniers. Le total de nouvelles immatriculations s'est établi à 45533 unités l'an passé, contre 41590 en 2012, soit une hausse de 9,48%. L'augmentation atteint même 16,23% si l'on ne considère que les motos (23088 immatriculations nouvelles en 2011).

Dans ce paysage plutôt réjouissant, Yamaha reste leader, devant Honda, Harley, Vespa et BMW. Ces cinq marques progressent de 8,6%, respectivement 15,98%, 20,71% et 39,15%. Dans l'ordre décroissant, on a ensuite: Piaggio, Kawasaki, Sym, Suzuki, Triumph, Aprilia (au coude-à-coude avec Ducati), et, un peu plus loin, Peugeot, Kymco et KTM. Sur le terrain exclusif des motos, c'est Harley qui prend la tête, avec cette fois-ci Yamaha en numéro deux, BMW en troisième position, Honda quatrième et Kawasaki cinquième.

Les seuls à reculer sont Piaggio (moins 25,36%!), Suzuki (moins 17,12%), Kymco (-15,43%) et, dans une moindre mesure, Peugeot (-5,8%) et Sym (-2,73%).

Les listes par modèles ne sont pas encore disponibles. Mais on voit assez rapidement que les marques qui ont une image forte et cohérente et/ou qui n'ont pas peu d'innover s'en tirent mieux que les autres, et ce malgré des prix parfois élevés. C'est le cas de Harley, BMW et Vespa, bien sûr, mais aussi de Ducati ou KTM.

Aprilia a bien remonté la pente, grâce à des produits à fort contenu technologique et dégageant pour certains une aura de performance à prix raisonnable. Kawasaki a continué à jouer la carte de l'originalité, du style affirmé et de prix placés, Yamaha a joué sur son image de constructeur complet, proposant un style adapté au marché européen, et de marque "top", mais avec des prix en conséquence, explicables en partie par les problèmes de taux de change avec le yen. Honda a pour sa part fait un bond en avant l'an dernier, en jouant aussi bien la carte des prix contenus que celle des nouveautés, mais avec des résultats contrastés par modèles. Autrement dit, le PCX a fait un carton, alors que la VFR 1200 a eu beaucoup de peine à décoller. Enfin Triumph continue à faire fort, les nouveautés trouvant régulièrement leur public, avec là aussi une image de marque forte et des prix raisonnables. Cela dit, les marques non japonaises bénéficient depuis quelques années d'un dynamisme efficace et ne cessent d'étendre leur rayon d'action.

Les choses sont plus compliquées pour ceux qui misent surtout sur le rapport qualité-prix, sans vouloir ou pouvoir s'affirmer de manière originale. Kymco, malgré ses excellents produits, en est l'illustration malheureuse. Et l'importateur de Suzuki, en dépit de deux nouveautés arrivées un peu tardivement, paie probablement les problèmes de taux de change et de manque d'investissement promotionnel en Suisse.

Le segment des

 

27/09/2011

L'importateur Piaggio et Aprilia baisse tous ses prix

FRV_2459.JPGSpectaculaire. Pour quatre des marques du groupe italien Piaggio, soit Vespa, Piaggio, Gilera et, dans une moindre mesure, Aprilia, la différence de prix en euros et en francs suisses incitait encore les acheteurs potentiels à aller se fournir à l'étranger. Plus maintenant. Ofrag, l'importateur helvétique de ces marques, a manifestement pu négocier une baisse de prix avec son fournisseur italien. Dès à présent, les modèles de ces quatre marques sont proposés chez nous avec des rabais pouvant aller jusqu'à 18%!!!

Une Vespa 300 Sport, par exemple (photo), coûte désormais 6545 francs, au lieu de 7695 francs. Et un MP3 Yourban s'arrache pour 8495 francs, soit une baisse de 1500 francs.Chez Aprilia, on note que la toute nouvelle Tuono APRC a droit à un rabais conséquent: 16490 francs, moins 2500 francs!!! Le scooter Scarabeo 300, lui, ne vaut plus que 6295 francs, soit moins 15%. Et chez Gilera, le Nexus 500, vaisseau amiral, est "offert" à8495 francs au lieu de 9995 francs.

Impressionnant. Par contre, une Yamaha R1 vaut toujours 21980 francs (modèle 2011) et on imagine que le modèle 2012 ne sera pas meilleur marché.

 

28/08/2011

Kymco baisse fortement ses prix en Suisse, les autres suivrent, mais pas tous

1024-02.jpgOn parle beaucoup du bras de fer sur les prix entre distributeurs (Coop, Migros, etc.) et importateurs en Suisse. Mais le secteur des véhicules deux roues n'est pas épargné par le phénomène du franc fort face à l'euro et au dollar - et même au yen japonais. Or dans ce contexte, il n'y a que très peu d'importateurs ou de distributeurs qui réagissent et tentent de baisser leurs prix. L'écart entre une Vespa 300 en Suisse et en France est abyssal, par exemple. Même en s'acquittant des droits de douane et de la TVA, on fait une bonne affaire en allant en acheter une à Saint-Genis ou Annemasse. Et côté motos, c'est pareil: on économise près de 5000 francs sur un Ducati Diavel Carbon, par exemple. On ne parle même pas des Yamaha, dont les prix en Suisse ont même tendance à augmenter (ce ne sont déjà pas les moins chères, loin s'en faut).

Il n'y a guère que Frankonia, importateur Suzuki, qui a tenté jusqu'il y a peu de réduire un tant soit peu l'écart, qui n'est plus que d'un à deux milliers de francs. Suzuki, et Kymco, par le biais de l'importateur suisse Amsler. Là, on ne peut que dire bravo. La presque totalité de la gamme est vendue à des prix plus bas depuis le 20 juin dernier - en moyenne, c'est moins 900-1000 francs. Cet X-citing 300 ri (avec ABS, en photo ci-contre), ne coûte ainsi plus que 6720 francs, contre 7620 auparavant. Comme les Kymco sont de toute façon parmi les moins chers des motos et scooters du marché, et que le prix des pièces est très élevé en France, ça suffit à décourager beaucoup d'acheteurs de passer la frontière.

Chez Grandjean Diffusion (Sym et Peugeot), on fait remarquer que quand l'euro était haut, les prix n'ont pas bougé en Suisse. Et on promet des adaptations (à la baisse) pour 2012. Même chose chez Fibag (Kawasaki). Enfin Ofrag (importateur Piaggio, Vespa, Gilera et Aprilia) déplore ne pas pouvoir faire grand chose sur les modèles Piaggio, Vespa. Ils achètent motos et scooters au groupe Piaggio en francs suisses et veulent renégocier ces prix dès que possible. En compensation, il y a des cadeaux sur certains modèles: 400 francs de bon Manor pour un scooter 50 cm cubes, ou un topcase offert pour une Vespa LX 125. C'est mieux que rien. Par contre, les motos Aprilia de gros calibre sont vendues depuis quelques jours à des prix défiant toute concurrence. La RSV 4 APRC, cette bombe de 1000 centimètres cubes, vraie pistarde nantie d'un arsenal électronique pour faciliter le pilotage, s'emporte désormais... à 18700 francs!!! un rabais de 2200 francs, en somme. Sur les Shiver 750, il est de 1300 francs, et sur les Dorsoduro 750, de 1400 francs. On croit rêver.

Mais le rêve continue quand on jette un coup d'oeil sur le site de Honda Suisse. La sport-touring ultramoderne VFR 1200 a droit à un discount de 4000 francs. Et c'est la même chose pour l'hypersportive Fireblade, que l'on peut donc prendre chez soi pour la bagatelle de 20140 francs... soit à peine 1000 francs de plus qu'en France avec le cours de l'euro à 1,17. Compte tenu de la TVA et du dédouanement, ça ne vaut plus vraiment la peine d'aller en France.

MOT0_01_BMW_S1000RR.jpgEt même BMW s'y est mis. On ne sait pas pour combien de temps. Mais une S 1000 RR avec le DTC et tout le tintouin (photo) ne coûte plus que 20150 francs. Le mono d'entrée de gamme G 650 GS s'affiche au prix jamais vu de 8650 francs, tandis que la célèbre GS 1200 est "offerte" pour 17000 balles, et que l'efficace R 1200 RT est à 19600 francs (moins 4200 francs, tout de même). On y gagne donc par rapport au prix français de 17300 euros (cours à 1,17).

Quant à Kawasaki, l'importateur Fibag fait un pas lui aussi. La version améliorée de son best-seller, la Z 750 R, modèle 2012, est disponible en concessions dès le premier septembre, au prix de 12690 francs. Eh oui, c'est 1300 de moins que la Z 750 R 2011! Et jusqu'à la fin de la saison, le pot spécial Akrapovic est inclus.

Ducati ne fait rien aujourd'hui. Ils ont par contre fait un geste en début de saison en offrant 2000 francs de rabais sur presque toute leur gamme - jusqu'à fin juillet, désolé. Harley donne à ses clients un bon d'achat en pièces, accessoires ou vêtements, variant entre 1250 et 4250 francs selon le modèle. Bon, bien sûr, une Street Bob coûte toujours 18300 francs en Suisse, contre l'équivalent de 16000 francs en France. Et Yamaha... ne bouge pas d'un pouce sur ses motos. Oui, il y a un Swiss pack pour la Super Ténéré. Mais ça ne change pas grand-chose. Et on voit dans les stats d'immatriculation du mois de juillet que la marque aux diapasons est en chute, alors qu'elle se portait bien jusque là cette année en Suisse. L'importateur Yamaha Hostettler a tout de même réagi pour les scooters. Hier, le 29 août. En faisant des rabais allant de 7 à 17%. Un T Max, par exemple, ne coûte plus que 12130 francs (contre 14090 auparavant, et 9999 euros chez nos voisins), et un X Max 250 est placé à 6290 francs (anciennement 7490 francs, et 5099 euros). La version du X Max avec ABS est même baissée de 19%.

Allez, encore un petit effort.

04/04/2011

Une Vespa avec les vitesses au guidon

FRV_2808.JPGQuand on est puriste, on l'est jusqu'au bout, évidemment. En 2007, les responsables de la marque Vespa, membre du groupe Piaggio, ont cessé de produire la "vieille" Vespa avec moteur deux temps et vitesses au guidon. Mal leur en a pris. Les amateurs nostalgiques se sont tournés vers les copies indiennes. Devant un tel amour pour le rétro, les pontes de Pontedera (siège de Piaggio) ont fait marche arrière. Depuis cette année, la PX est à nouveau au catalogue! Et elle est fidèle à l'original, jusqu'à la roue de secours que l'on peut mettre dans la partie gauche du carénage arrière.

Vespa a invité la presse à tester ce modèle vieux-nouveau (et d'autres) à Rome. Petit clin d'oeil à un film que certains n'ont pas oublié, avec Audrey Hepburn et Gregory Peck. Bon d'accord, cette fois c'était sans Audrey Hepburn, mais avec les petits espressi, les murs du Colisée et le chaos routier propre à la capitale italienne. Sans oublier les pavés complètement cabossés.

Au premier abord, cette "guêpe" a l'air à côté de la plaque en comparaison avec un scooter moderne. Vous me direz que là n'est pas le propos. C'est juste, mais meme ainsi, il faut reconnaître que la PX a de solides arguments pour s'enfiler entre les voitures et flâner en ville. Elle est légère, agile, freine relativement bien et accélère de même, une fois que l'on a intégré le maniement de la manette des vitesses et le frein arrière au pied droite. On le savait, un moteur deux temps peut se révéler bien plus efficace en termes de puissance qu'un quatre temps. On peut juste regretter la perte de quelques chevaux par rapport au modèle original, du fait du travail accompli pour rendre ce véhicule conforme aux lois limitant les émissions polluantes, ou que le frein arrière soit un peu mal placé et que les vibrations rendent illusoire l'emploi des rétroviseurs. Ou que la capacité d'emport soit limitée à quasi rien (pas de coffre sous la selle). Mais là, on chipote.

La PX coûte 4995 francs, pèse 120 kilos à vide (puissance maximale d'un peu plus de 6 chevaux) et sa vitesse de pointe affleure les 90 km/h. Pour plus de détails, voir en Suisse Ofrag.

11:07 Publié dans Tests | Tags : vespa, px, essai, rome, 125, deux temps | Lien permanent | Commentaires (0)