19/01/2014

Kawasaki, la dernière marque japonaise à se mettre au scooter

kawasaki, j300, yamaha, kymco, scooterOn peut ironiser et rappeler que, des quatre marques japonaises de deux roues, Kawasaki était la seule à ne pas fabriquer de scooters. Ez que donc la présentation du nouveau J 300 n'a rien de révolutionnaire, qu'il s'agit juste d'un rattrapage. On peut aussi faire preuve d'un peu de mesquinerie et pointer du doigt l'origine Kymco de ce nouveau J 300. Mais ce serait manquer l'essentiel. Ce scooter made in Kawasaki, le premier du genre, est un véhicule esthétiquement assez réussi, fonctionnel, et qui réussit à délivrer une dose de plaisir assez proche de l'univers moto. C'est ce que nous avons pu constater lors d'un essai d'environ 140 kilomètres sur les routes du sud du Portugal, fait d'asphalte sec ou à peine mouillé, par des températures oscillant entre l'hiver et le printemps. Car l'essentiel est bien là. Dans un confort plus qu'acceptable grâce à la selle profonde et ergonomique, grâce à la protection offerte par le bouclier avant du scooter, et grâce aux suspensions retravaillées par rapport au modèle Kymco, on a effectivement du plaisir à entrer de plus en plus vite en courbe, à garder le J sur l'angle - car aucune béquille ni repose-pied ne vient frotter par terre - et à remettre le plus de gaz possible dès qu'on a passé le point de corde. Le plaisir est différent, mais tout autant présent, dans les rues du centre de la petite ville côtière de Lagos, quelles soient recouvertes de pavés ou d'asphalte. La suite sur la page suivante...

Lire la suite

12:00 Publié dans Tests | Tags : kawasaki, j300, yamaha, kymco, scooter | Lien permanent | Commentaires (1)

08/09/2013

La FJR, une sport GT vieux jeu, et bardée d'électronique!

yamaha,fjr 1300,automatique,bmw r 1200 rt,honda paneuropean,triumph trophyYamaha a mis les petits circuits dans les grands pour faire évoluer sa sport-GT, la FJR 1300. On parle d'électronique, pas de piste. En effet, en plus de redessiner cette moto, de l'optimiser, le constructeur japonais s'est lâché avec la version AS. Qui est l'une des rares motos, avec les Honda VFR et NC, à être équipée d'un système de vitesses automatique, ou semi-automatique. Oui, je sais, il y a l'Aprilia Mana. mais revenons à nos chevaux mécaniques. Cette bécane est toujours diablement rapide, grâce à son gros moteur très coupleux. Elle est stable, plutôt du genre longue dans les virages, mais réagit sainement aux impulsions de qui la pilote. Et elle est toujours confortable. Ce qui est nouveau, c'est qu'elle bénéficie d'un système de réglage des suspensions de manère électronique, via le comodo gauche et le tableau de bord. Et, comme dans une version précédente, mais de manière beaucoup, beaucoup plus fluide, on peut passer les vitesses en montant ou en descendant, au guidon ou au pied, sans débrayer. D'ailleurs, c'est simple, il n'y a pas de levier d'embrayage.

Lire la suite

10/02/2013

Une Yamaha R1 et un T-MAX tricylindres en développement

Yamaha-three-cylinder-crossplane-triple-concept-05.jpgSelon notre collègue britannique en ligne Visordown, Yamaha s'apprête à lancer une nouvelle lignée ded motos sportives, soit une nouvelle R1 et une nouvelle R6. Qui plus est, avec des moteurs dotés de trois cylindres, et plus quatre comme ce fut le cas depuis de nombreuses années pour cette marque. Lors du dernier salon international Intermot de Cologne, en octobre dernier, le constructeur japonais avait en effet présenté un moteur en développement (photo), dont il était spécifié qu'il avait trois cylindres et adoptait une technologie semblable à celle de la R1 actuelle, avec des pistons qui explosent tous à un autre angle de rotation du vilebrequin. Soit, sur un quatre cylindres façon R1, tous les 90 degrés (ce qu'on appelle en anglais un cross-plane crank). Sur un trois cylindres en ligne, façon Triumph, c'est tous les 120 degrés. Vizordown, citant des sources proches de la maison mère de Yamaha au Japon, parle même d'un futur maxiscooter TMAX doté du même genre de moteur. Ce développement, s'il est confirmé (et pour quand?), va dans le sens d'une certaine personnalisation des marques. Pour faire court, les trois cylindres façon Triumph, les bicylindres en L façon Ducati, Les bicylindres en V refroidis par air pour Harley, les V4 façon Honda, les quatre cylindres pour l aproduction japonaise en général. Pourquoi pas le chiffre trois comme nouveau talisman marketing pour Yamaha...

21:13 Publié dans news | Tags : yamaha, trois cylindres, r1, r6, t-max | Lien permanent | Commentaires (0)

04/12/2012

Harley et Honda au sommet des ventes de motos en Suisse, Yamaha et Vespa pour les scooters

Ce sont les chiffres des nouvelles immatriculations pour les dix premiers mois de l'année 2012 sur le marché suisse. Comme d'habitude, ils n'équivalent pas exactement aux ventes, mais s'en rapprochent. Et comme d'habitude, les deux derniers mois de l'année ne vont pas changer fondamentalement les choses. Les tendances des dernières années se confirment pour ce qui est des marques. Harley-Davidson est numéro un chez les motos (3513 unités, plus 7,3% par rapport à la même période l'an dernier), avec en deuxième position Honda (3393, plus 28,47%!). BMW arrive bon troisième avec 2800 motos (-2,78%). Si on ne considère que les scooters, le duo gagnant est dans l'ordre Yamaha (4296, +19,8%, mais -15,7% pour les motos) puis Vespa (3630, +14,58%). Et Le troisième est cette fois Honda, avec 3596 unités (y compris l'Integra), soit plus 12,41%. On voit qu ele premier constructeur mondial de deux roues (le big H) a confirmé son spectaculaire redressement. Et la Motorcompany de Milwaukee continue de surfer sur son succès européen, en se permettant d'ailleurs d'annoncer pour 2013 une baisse de prix.

Kawasaki voit baisser ses immattriculations de presque 12%, tout comme Triumph, alors que Ducati se maintient (-1,71%), et Suzuki également (-0,88%, alors que les scooters de cette marque continuent leur descente). Aprilia est aussi à la baisse (-6,96%). A titre de bonne surprise, parmi les petits poucets, MV Agusta cartonne: 288 motos, plus 115%, et Moto Guzzi fait bien aussi: 213, plus 76%.

 

Pour les curieux, en cumulant les deux segments, motos et scooters, le classement est:

Yamaha, Honda, vespa, H-D, BMW, Kawasaki, Sym, Piaggio, Suzuki, Aprilia, Ducati, Triumph, KTM, Peugeot puis Kymco.

Et si l'on regarde les immatriculations non plus en termes de marque, mais de modèle, on voit que l'indétrônable BMW R 1200 GS (549 unités, - 14,35%)s'est fait devancer cette année par un sportster, la Harley-Davidson 42 (557, +5,69%). Viennent ensuite

La Suzuki GSR 750 (+71,26%!)
La Yamaha FZ8 (-14,38%)
La Honda NC 700 S (nouveau modèle)
La BMW S 1000 RR (première sportive, +47,46%)
La Yamaha XJ 6 N (-25,5%)
La KTM Duke 690 (+196,33%!!!)
La Honda CB 1000 R (inoxydable, +7,72%)
La Honda NC 700 X (nouveau modèle)
La Kawasaki ER-6n (+31,44%, elle "repique")
La Honda Crosstourer (nouveau modèle)
La Kawasaki Z 750 R (+39,13%)
La Harley Sporster Iron 883 (+53,8%)
La Harley Dyna Fat Bob (+4,33%)
La BMW R 1200 R (-26,7%)
La Ducati Multistrada 1200 (-14,19%)
La Harley Sportster 1200 Custom (+54,97%)
La BMW R 1200 GS Adventure (+14,93%)
et la Ducati Panigale (20e, nouveau modèle)

Comme on peut le voir, la Suisse privilégie les "grosses" motos, mais ne dédaigne pas les engins en même temps économiques (bon score des deux NC 700, des XJ 6 N et ER-6n). Si l'on cumulait les R 1200 GS et R 1200 GS Adventure, le modèle BMW serait en tête. On ne peut que s'émerveiller devant le succès croissant des modèles Harley, qui n'évoluent pourtant presque pas. A rapprocher certainement du succès des Vespa.

Justement, les modèles de scooters, dans l'ordre

Yamaha Aerox 50 (1169, +28,46%)
Honda PCX 125 (1123, +1,54%)
Vespa LX 125 (1103, +17,09%)
Honda Vision 110 (+261,71%)
Yamaha Vity 125 (+13,7%)
Vespa PX 125 (+20,03%)
Vespa GTS 300 (+23,21%)
Yamaha X-Max 250 (+2,69%)
Peugeot Speedfight 50 (+2,52%)
Yamaha Xenter 125 (484, nouveau modèle)
Yamaha TMAX 530 (481, nouveau modèle, plus ou moins)
Piaggio Fly 125 (-24,88%)
Sym Mio 100 (-11,05%)
Yamaha Cygnus X 125 (-21,6%)
Vespa LX 50 (+10,74%)
Honda SH 125 (+0,52%)
Honda Integra 700 (374, nouveau modèle)
Honda GST 125 (+22,51%)
Honda SH 300 (-19,79%)
Aprilia SR 50 (+2,41%)

Là, ce sont plutôt, très logiquement, les petites cylindrées qui l'emportent. Mais les trois vrais maxiscooters du lot se défendent très bien. Et la Vespa 125, avec la version GST, arrive en tête.

 

 

16/11/2012

Pluie de nouveautés motos et scooters pour 2013, à Milan et à Cologne

 

intermot 2012,eicma 2012,milan,salon,nouveautés 2013,bmw,honda,kawasaki,ducati,yamaha,triumph,ktmA la foire de Rho Pero, près de Milan, le salon international de la moto et du scooter bat son plein en ce moment même. Ce rendez-vous annuel est couplé en 2012 avec un autre salon qui n'a lieu que tous les deux ans, celui de Cologne, en Allemagne, baptisé Intermot, et qui s'est tenu il y a un peu moins d'un mois. L'occasion de fair le tour des nouveautés présentées par la plupart des constructeurs de deux roues motorisés. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il y en a pour tous les goûts, malgré les ravages causés par la morosité économique européenne, notamment.

BMW a ainsi dévoilé tant à Intermot qu'à l'EICMA (le nom du salon de Milan) une toute nouvelle version d'un véhicule universellement apprécié et vendu, la R 1200 GS. On la voit ici à côté des musiciens, sur le stand de la marque à Milan. Elle adopte surtout une déclinaison modernisée de son fameux moteur Boxer (deux cylindres opposés à plat), refroidi par air, et peaufiné depuis plus de 20 ans. Cette fois, on a droit à un Boxer refroidi par liquide, en fait par un mélange eau/glycol. Mais ce refroidissement n'est utilisé que là où c'est réellement nécessaire, ce qui permet d'avoir bien au final une augmentation des performances, une diminution des émissions polluantes et, pas le moins important, des radiateurs presque invisibles parce que assez petits. Et dans les petits plus pour 2013, signalons que les suspensions électroniques se doublent maintenant en option d'une système d'ajustage semi-automatique! BMW va le généraliser dans sa gamme et le propose déjà sur la HP4, soit la version hautes performances de sa supersportive S 1000 RR.

Lire la suite

14/05/2012

Comparaisons stupides

VMax_EC2.JPGLors d’une récente présentation de la gamme Yamaha 2012, nous avons mis côte-à-côte les deux extrêmes du catalogue pour un jeu des comparaisons stupides entre la monstrueuse VMax et l'électrique EC-03.

A ma gauche, l'imposante VMax, son quatre-cylindres en V de 1670 cm3 développant 200 chevaux et 167 Nm de couple, ses 310 kg sur la balance et son tarif de 29'620 francs. A ma droite, le minuscule EC-03, premier deux-roues électrique de la gamme, motorisée par un moteur synchrone à aimant permanent. Le moustique développe 2 petits chevaux et 9,6 Nm de couple pour un poids de 56 kg. Mais il coûte 2990 francs ; le prix de l’écologie.

On constate donc d’emblée que la VMax est 5,5 x plus lourde, 10 x plus chère et 100 x plus puissante. Au jeu du rapport poids-puissance, la VMax dispose de 0,64 cheval par kg, contre 0,04 pour le EC-03, qui est donc 16x moins performant. Enfin, le prix du cheval (chez le concessionnaire, pas chez le boucher…) revient à 146 fr l’unité pour la VMax contre 1495 fr le cheval pour l’EC-03, soit dix fois plus cher. Conclusion ? Rien du tout, mais l’exercice était rigolo à effectuer.

Pour en savoir plus: http://www.yamaha-motor.eu/ch/fr/index.aspx

Sylvain Muller

 

16:45 Publié dans Humour | Tags : yamaha, vmax, ec-03 | Lien permanent | Commentaires (3)

17/03/2012

Le TMAX nouveau affine ses armes pour faire face à la concurrence

MAC_0216.JPG

Au premier abord, il est plus anguleux, presque plus imposant que le modèle 2011. Le nouveau Yamaha TMAX, affublé désormais du sigle 530 pour indiquer que son moteur a "gagné" un peu plus de 30 centimètres cubes, a subi une cure de relookage qui lui donne une petite touche d'aggressivité visuelle que n'avaient pas ses devanciers dans la lignée TMAX. On reconnaît d'ailleurs la signature des motos sportives Yamaha, surtout à l'arrière.

Une journée de test au Tessin et au nord de l'Italie, sur petites et grandes routes, avec un peu de ville, permet de jauger les qualités et les défauts de cette nouvelle version du roi des maxiscooters sportifs. Le verdict est bon: les accélérations sont toujours aussi franches, voire même un peu plus qu'avant. On sent les 4 kilos perdus, le travail sur le moteur et la transmission. Le châssis est toujours irréprochable, à basse comme à haute vitesse. Le freinage est bon, peut-être un peu trop puissant à l'arrière si l'on n'y prend garde. Le confort est toujours au rendez-vous, la position soigneusement étudiée et il n'y a presque plus de turbulences derrière le pare-brise. Seuls bémols: les rétroviseurs, bien qu'efficaces, sont placés un peu trop loin du poste de pilotage pour que l'on puisse les régler en marche, et ils sont de plus au mauvais endroit quand on remonte les files. Enfin le coffre sous la selle est juste correct. Mais l'essentiel n'est il est vrai pas là.

Lire la suite

12/01/2012

Marché suisse de la moto en progression, scooters qui stagnent

2011 a somme toutes été une bonne année pour les fabriquants de motos et de scooters présents sur le marché suisse. Cela saute aux yeux quand on analyse les statistiques d'immatriculations entre janvier et décembre derniers. Le total de nouvelles immatriculations s'est établi à 45533 unités l'an passé, contre 41590 en 2012, soit une hausse de 9,48%. L'augmentation atteint même 16,23% si l'on ne considère que les motos (23088 immatriculations nouvelles en 2011).

Dans ce paysage plutôt réjouissant, Yamaha reste leader, devant Honda, Harley, Vespa et BMW. Ces cinq marques progressent de 8,6%, respectivement 15,98%, 20,71% et 39,15%. Dans l'ordre décroissant, on a ensuite: Piaggio, Kawasaki, Sym, Suzuki, Triumph, Aprilia (au coude-à-coude avec Ducati), et, un peu plus loin, Peugeot, Kymco et KTM. Sur le terrain exclusif des motos, c'est Harley qui prend la tête, avec cette fois-ci Yamaha en numéro deux, BMW en troisième position, Honda quatrième et Kawasaki cinquième.

Les seuls à reculer sont Piaggio (moins 25,36%!), Suzuki (moins 17,12%), Kymco (-15,43%) et, dans une moindre mesure, Peugeot (-5,8%) et Sym (-2,73%).

Les listes par modèles ne sont pas encore disponibles. Mais on voit assez rapidement que les marques qui ont une image forte et cohérente et/ou qui n'ont pas peu d'innover s'en tirent mieux que les autres, et ce malgré des prix parfois élevés. C'est le cas de Harley, BMW et Vespa, bien sûr, mais aussi de Ducati ou KTM.

Aprilia a bien remonté la pente, grâce à des produits à fort contenu technologique et dégageant pour certains une aura de performance à prix raisonnable. Kawasaki a continué à jouer la carte de l'originalité, du style affirmé et de prix placés, Yamaha a joué sur son image de constructeur complet, proposant un style adapté au marché européen, et de marque "top", mais avec des prix en conséquence, explicables en partie par les problèmes de taux de change avec le yen. Honda a pour sa part fait un bond en avant l'an dernier, en jouant aussi bien la carte des prix contenus que celle des nouveautés, mais avec des résultats contrastés par modèles. Autrement dit, le PCX a fait un carton, alors que la VFR 1200 a eu beaucoup de peine à décoller. Enfin Triumph continue à faire fort, les nouveautés trouvant régulièrement leur public, avec là aussi une image de marque forte et des prix raisonnables. Cela dit, les marques non japonaises bénéficient depuis quelques années d'un dynamisme efficace et ne cessent d'étendre leur rayon d'action.

Les choses sont plus compliquées pour ceux qui misent surtout sur le rapport qualité-prix, sans vouloir ou pouvoir s'affirmer de manière originale. Kymco, malgré ses excellents produits, en est l'illustration malheureuse. Et l'importateur de Suzuki, en dépit de deux nouveautés arrivées un peu tardivement, paie probablement les problèmes de taux de change et de manque d'investissement promotionnel en Suisse.

Le segment des

 

23/12/2011

Les prix 2012 moto et scooter en Suisse

KawasakiVersyssalon4.JPG15490 francs pour une Versys 1000 (photo), 20190 pour la nouvelle ZZR 1400 hyper-rapide, 9390 et respectivement 9990 pour une ER-6n et une ER-6f modèles 2012. Les tarifs Kawasaki des nouveaux modèles ont été fixés pour la Suisse par l'importateur, la maison Fibag. Ils sont placés sur ce marché, surtout pour les ER-6 et pour la nouvelle grande Versys. Mais aussi 10590 francs pour la "petite" Versys 650, la même chose pour la Z 750 de base, et 11590 pour la version R (toujours avec ABS). Il semble bien que Fibag ait tenu parole et baissé le prix de pas mal de motos pour 2012. Le plus gros écart par rapport au prix en euros n'est que de 1000 francs environ, sur l'un des modèles les moins onéreux (l'ER-6n).

Par contre les prix des grosses nouveautés Honda (NC 700 X et S, Integra, Crosstourer, Fireblade) n'est toujours pas fixé officiellement pour la Suisse. Et il en est de même pour les Ducati (du moins pour la Panigale) et les Triumph (Explorer, Speed Triple R). Et l'on ne sait toujours pas combien coûteront les nouveaux maxiscooters BMW, ni le nouveau Tmax, ni la nouvelle R1... il faut croire que la question des prix suisses est toujours et encore un domaine sensible.

28/10/2011

Des nouveautés-tés-tés à Milan

C'est dans quelques jours, à Milan. C'est l'un des plus grands salons au monde consacré à l'univers des deux roues. Du 7 (en fait, du mardi 8 au dimanche 13, mais certains constructeurs trichent en organisant des conférences de presse déjà le lundi. Il s'appelle EICMA, édition 2011, et se tient dans le pôle fiéristique de Rho Pero, au bout de la ligne de métro rouge. Tout n'est pas encore connu, mais les exposants présenteront plein de nouveautés 2012. On vous donne une liste purement indicative, parce que les choses peuvent encore changer.

Honda: un nouveau maxi-trail façon BMW GS 1200, le Crosstourer, dont le prototype avait déjà été dévoilé l'an dernier au même salon. Un moteur V4 de VFR 1200, une position et un châssis de trail, avec un mini bec de canard façon Crossrunner. Et il y aura aussi trois nouveaux véhicules (un maxi-scooter genre TMax, un roadster et un trail) autour d'un tout nouveau moteur bicylindre de presque 700 centimètres cubes, très économe, semble-t-il assez sympa au niveau des sensations, et nanti d'une nouvelle version plus légère de l'embrayage double automatique utilisé par Honda sur le VFR 1200. Sans oublier une nouvelle Fireblade, revue dans son look, ses suspensions et son tableau de bord. Mais sans contrôle de traction.

Yamaha: un nouveau TMax, dont on ne sait pour l'instant pas grand-chose, sauf que son look a été revu pour plus d'agressivité. De nouveaux scooters à grandes roues, les Centrex, pour concurrencer les bestsellers Honda SH. Et, déjà annoncée et testée, la R1 avec contrôle de traction.

BMW: un tout nouveau maxiscooter avec moteur bicylindre, sur la base d'un concept présenté l'année dernière... à Milan. Une S 1000 RR améliorée dans son électronique et son agilité. Et peut-être autres chose. mais rien n'est moins sûr.

Harley-Davidson: rien de très neuf, sauf la Dyna Switchback, essayée récemment sur ce blog

Triumph: l'arrivée du maxi-trail (façon BMW, etc.), l'Explorer 1200, qui reprend le look de la Tiger 800 avec un tout nouveau moteur... et la Speed Triple version R

Suzuki: La V-Strom nouvelle étant déjà présentée, il y aura aussi un ajournement de la supersportive GSX-R 1000, plus légère, plus performante, etc. et avec un seul pot d'échappement. Mais sans contrôle de traction

Kawasaki: à part les deux ER-6 (n et f), revues de fond en comble et essayée récemment sur ce blog (la n), il y a aussi la nouvelle ZZR 1400, qui détiendrait un nouveau record d'accélération, et surtout un nouveau maxi-trail, la Versys 1000.

Ducati: la toute nouvelle supersportive, la Panigale 1199, toujours un bicylindre, mais plus compacte, agile et qui atteindrait des sommets de puissance et de couple, avec tout le package électronique Ducati (contrôle de traction) et l'ABS sportif. Et une "petite" Streefighter 848.

KTM: une version nouvelle de la Duke 600, peut-être... et une Duke 200, 250 ou 300... peut-être

Aprilia: très certainement la Tuono Factory, plus la version Aprilia du Gilera 800, avec une face avant typée RSV 4.

Piaggio: le Beverly 350 Sporttourer, le premier scooter avec contrôle de traction...

Moto Guzzi: la nouvelle California 1400

Peugeot: le nouveau tripode avec train avant inclinable, concurrent du Piaggio MP3...

Sym: un maxiscoot 600

Kymco: un nouveau roadster, le Wolf 125

 

Et on mettra le reste à jour quand on en saura plus!

30/09/2011

L'importateur suisse de Yamaha participera au prochain Swiss-Moto!

C'était un peu une anomalie. Depuis plusieurs années, le numéro un en Suisse dans le domaine des deux-roues, Yamaha, ne participait pas au salon de la moto et du scooter de Zurich, Swiss-Moto. Mais pour l'édition 2012 de ce salon, le plus grand au niveau national, les choses vont changer. Hostettler, l'importateur suisse de Yamaha, vient d'annoncer sa participation sur un stand, du 16 au 19 février prochain. Lors de l'édition 2011, la marque de vêtements moto IXS, également représentée par Hostettler, avait déjà fait ce pas. Pour 2012, il y aura aussi les autres sociétés qui composent le porte-feuille de marques de l'importateur Yamaha, à savoir Motochic et Pneu Services, sur des stands séparés. Et surtout, Hostettler renonce "provisoirement" (selon son communiqué) à tenir une expo dans son siège lucernois de Sursee le même mois que Swiss-Moto. On pourra donc admirer la nouvelle Yamaha R1 "traction control" dans la Messe (centre d'expos et de congrès) de Zurich en février prochain.

21/09/2011

La Yamaha R1 sera équipée de l'antipatinage en 2012

2012_YAM_YZF1000R1_EU_MNM3_ACT_003.jpgL'une des seules nouveautés Yamaha pour 2012, à l 'heure actuelle, concerne la supersport R1 (998 cm cubes). Outre des améliorations de détail à la gestion du moteur, à son aérodynamisme et à son look, elle sera surtout équipée d'un antipatinage de série, ou contrôle de traction, TCS dans le lingo Yamaha. Il sera désactivable, et paramétrable sur 6 niveaux. Il semblerait que le nombre de niveaux soit de 7 aux Etats-Unis - à confirmer. De 1, le moins invasif, à 6, le plus. Il sera déclenché grâce aux signaux de capteurs placés su rles roues avant et arrière, détectant les différences dans les régimes de rotation.

Yamaha suit ainsi les traces de Ducati, BMW, MV Agusta et Kawasaki. Honda ne devrait pas suivre de sitôt, mais Suzuki pourrait annoncer ce pas lors du prochain salon de la moto de Milan, début novembre. Rappelons par ailleurs que les autres nouveautés 2012 dans le monde supersport seront une nouvelle superbike Ducati, qui sera appelée 1199 Panigale, et une nouvelle Honda Fireblade, revue surtout dans son look.

28/08/2011

Kymco baisse fortement ses prix en Suisse, les autres suivrent, mais pas tous

1024-02.jpgOn parle beaucoup du bras de fer sur les prix entre distributeurs (Coop, Migros, etc.) et importateurs en Suisse. Mais le secteur des véhicules deux roues n'est pas épargné par le phénomène du franc fort face à l'euro et au dollar - et même au yen japonais. Or dans ce contexte, il n'y a que très peu d'importateurs ou de distributeurs qui réagissent et tentent de baisser leurs prix. L'écart entre une Vespa 300 en Suisse et en France est abyssal, par exemple. Même en s'acquittant des droits de douane et de la TVA, on fait une bonne affaire en allant en acheter une à Saint-Genis ou Annemasse. Et côté motos, c'est pareil: on économise près de 5000 francs sur un Ducati Diavel Carbon, par exemple. On ne parle même pas des Yamaha, dont les prix en Suisse ont même tendance à augmenter (ce ne sont déjà pas les moins chères, loin s'en faut).

Il n'y a guère que Frankonia, importateur Suzuki, qui a tenté jusqu'il y a peu de réduire un tant soit peu l'écart, qui n'est plus que d'un à deux milliers de francs. Suzuki, et Kymco, par le biais de l'importateur suisse Amsler. Là, on ne peut que dire bravo. La presque totalité de la gamme est vendue à des prix plus bas depuis le 20 juin dernier - en moyenne, c'est moins 900-1000 francs. Cet X-citing 300 ri (avec ABS, en photo ci-contre), ne coûte ainsi plus que 6720 francs, contre 7620 auparavant. Comme les Kymco sont de toute façon parmi les moins chers des motos et scooters du marché, et que le prix des pièces est très élevé en France, ça suffit à décourager beaucoup d'acheteurs de passer la frontière.

Chez Grandjean Diffusion (Sym et Peugeot), on fait remarquer que quand l'euro était haut, les prix n'ont pas bougé en Suisse. Et on promet des adaptations (à la baisse) pour 2012. Même chose chez Fibag (Kawasaki). Enfin Ofrag (importateur Piaggio, Vespa, Gilera et Aprilia) déplore ne pas pouvoir faire grand chose sur les modèles Piaggio, Vespa. Ils achètent motos et scooters au groupe Piaggio en francs suisses et veulent renégocier ces prix dès que possible. En compensation, il y a des cadeaux sur certains modèles: 400 francs de bon Manor pour un scooter 50 cm cubes, ou un topcase offert pour une Vespa LX 125. C'est mieux que rien. Par contre, les motos Aprilia de gros calibre sont vendues depuis quelques jours à des prix défiant toute concurrence. La RSV 4 APRC, cette bombe de 1000 centimètres cubes, vraie pistarde nantie d'un arsenal électronique pour faciliter le pilotage, s'emporte désormais... à 18700 francs!!! un rabais de 2200 francs, en somme. Sur les Shiver 750, il est de 1300 francs, et sur les Dorsoduro 750, de 1400 francs. On croit rêver.

Mais le rêve continue quand on jette un coup d'oeil sur le site de Honda Suisse. La sport-touring ultramoderne VFR 1200 a droit à un discount de 4000 francs. Et c'est la même chose pour l'hypersportive Fireblade, que l'on peut donc prendre chez soi pour la bagatelle de 20140 francs... soit à peine 1000 francs de plus qu'en France avec le cours de l'euro à 1,17. Compte tenu de la TVA et du dédouanement, ça ne vaut plus vraiment la peine d'aller en France.

MOT0_01_BMW_S1000RR.jpgEt même BMW s'y est mis. On ne sait pas pour combien de temps. Mais une S 1000 RR avec le DTC et tout le tintouin (photo) ne coûte plus que 20150 francs. Le mono d'entrée de gamme G 650 GS s'affiche au prix jamais vu de 8650 francs, tandis que la célèbre GS 1200 est "offerte" pour 17000 balles, et que l'efficace R 1200 RT est à 19600 francs (moins 4200 francs, tout de même). On y gagne donc par rapport au prix français de 17300 euros (cours à 1,17).

Quant à Kawasaki, l'importateur Fibag fait un pas lui aussi. La version améliorée de son best-seller, la Z 750 R, modèle 2012, est disponible en concessions dès le premier septembre, au prix de 12690 francs. Eh oui, c'est 1300 de moins que la Z 750 R 2011! Et jusqu'à la fin de la saison, le pot spécial Akrapovic est inclus.

Ducati ne fait rien aujourd'hui. Ils ont par contre fait un geste en début de saison en offrant 2000 francs de rabais sur presque toute leur gamme - jusqu'à fin juillet, désolé. Harley donne à ses clients un bon d'achat en pièces, accessoires ou vêtements, variant entre 1250 et 4250 francs selon le modèle. Bon, bien sûr, une Street Bob coûte toujours 18300 francs en Suisse, contre l'équivalent de 16000 francs en France. Et Yamaha... ne bouge pas d'un pouce sur ses motos. Oui, il y a un Swiss pack pour la Super Ténéré. Mais ça ne change pas grand-chose. Et on voit dans les stats d'immatriculation du mois de juillet que la marque aux diapasons est en chute, alors qu'elle se portait bien jusque là cette année en Suisse. L'importateur Yamaha Hostettler a tout de même réagi pour les scooters. Hier, le 29 août. En faisant des rabais allant de 7 à 17%. Un T Max, par exemple, ne coûte plus que 12130 francs (contre 14090 auparavant, et 9999 euros chez nos voisins), et un X Max 250 est placé à 6290 francs (anciennement 7490 francs, et 5099 euros). La version du X Max avec ABS est même baissée de 19%.

Allez, encore un petit effort.

19/05/2011

Rencontrez Jorge Lorenzo à Sursee le 28 mai

Y-Day_Lorenzo_Portrait.jpgFans de MotoGP, prêts à faire la fête ? Le samedi 28 mai le mot d’ordre est : tous à Sursee pour le Yamaha Day. Tout un chacun pourra y côtoyer des stars comme le champion du monde de MotoGP en titre Jorge Lorenzo, les cracks de Moto2 suisses Tom Lüthi et Randy Krummenacher ou le roi de la lutte suisse 2010 en titre Kilian Wenger lors de la séance d’autographes de la plus grande fête de la moto de Suisse centrale de 09h à 16h.

Lire la suite

09:10 Publié dans news | Tags : yamaha, lorge lorenzo | Lien permanent | Commentaires (0)

24/03/2011

Visite chez le fabriquant des échappements de Rossi

Qui vient de gagner à la fois les quatre derniers titres de Champion du Monde MotoGP et la première course de la saison ? La fabriquant d’échappement Termignoni ! Que ce soit avec Ducati, Yamaha ou désormais Honda, les pots italiens sont devant dans le championnat le plus relevé du monde. Pour marquer le début d’une nouvelle collaboration, l’importateur des Yamaha en Suisse, la société Hostettler AG a invité la presse la semaine passée à visiter les installations de l’équipementier italien.

Lire la suite

11:28 Publié dans accessoires | Tags : termignoni, yamaha | Lien permanent | Commentaires (5)

13/01/2011

La BMW R1200GS première en Suisse

R1200GS2010.JPGAprès les scores par constructeurs sur le marché suisse en 2010, voici ceux par modèles, uniquement pour les motos. En 2010, celle qui a été le plu sosuvent immatriculée (neuve) était une fois encore la BMW R1200GS. Dans sa version légèrement remaniée pour 2010. Elle totalise 493 unités. Viennent ensuite la toute nouvelle et puissante naked, la Kawasaki Z1000 (370 immatriculations), et enfin la moto agréable pour les "débutants" (c'est une 600 cm cubes, tout de même), la Yamaha XJ6 (359 unités).

Ce trio de tête présente donc une grosse enduro routière et deux nakeds (roadsters sans carénage).

Voici la suite du classement, à partir de la quatrième: Kawsaki Z750 (342), BMW S1000RR (334), Kawsaki Ninja 250R (320), Suzuki Gladius (313), Honda CB1000R (311), Harley-Davidson Forty-Eight (254), Honda VFR 1200 F (251). La brillante Ducati Multistrada 1200 et la nouvelle Yamaha Super Ténéré, deux autres maxi-enduros, arrivent respectivement seizième et quarantième. Kawasaki parvient donc à placer trois modèles dans le top ten, contre 2 pour Honda et BMW. Avec, rappelons-le, un marché suisse généralement morose en 2010 (-6,7% par rapport à 2009).

05/01/2011

2010 morose pour les marques asiatiques

Nov10_Kategorien.jpgElles sont là, les statistiques des nouvelles immatriculations de deux roues en Suisse, pour 2010. De janvier à novembre, et la comparaison avec l'année 2009, pour les mêmes mois, bien entendu. Et ça n'est pas brillant.  Là, c'est en allemand, et ça vient du site motosuisse, mais les chiffres se jouent des langues. 40805 nouvelles immatriculations en 2010, contre 42669 en 2009. Ce n'est pas le mois de décembre, faible en général, qui peut inverser la tendance, -4,37%. Et la Suisse n'est pas la plus mal lottie, en Italie (-24,2%), c'est bien pire. Il est vrai que, dans ce dernier pays, l'Etat avait offert en 2009 des incitations financières à acheter des véhicules neufs, incitations qui ont pour ainsi dire disparu en 2010.

L'Helvétie est plus tranquille. Mais il y a toujours des constructeurs qui voient leurs chiffres dégringoler: les 4 japonais, en particulier. Yamaha est toujours numéro un devant Honda, mais n'a connu que 7059 immatriculations (total motos plus scooters), contre 8192 en 2009. Un recul de 13,83%! les prix y sont sans doute pour quelque chose. Si l'on ne comptabilise que les motos de cette marque, la baisse est même de 18%.

Suzuki, huitième devant Kawasaki, s'en sort encore plus mal, 2097 deux roues neufs immatriculés en 2010, contre 2464 en 2009, soit -14,89%. Le manque de nouveautés et la gestion très tendue des stocks ont fait des dégâts, malgré le toujours très bon rapport qualité-prix. Et chez les verts (Kawasaki), 2010 n'a pas non plus été faste: 1905 motos, -12,65%. Les nouveautés 2011 devraient faire remonter la cote. Honda limite la casse à -9%, notamment grâce au très bon score du scooter PCX 125.

Les deux grandes marques taïwanaises Sym et Kymco ne font pas beaucoup mieux, même si elles restent bien présentes au sommet de la hiérarchie. Sym réalise 2161 immatriculations en 2010, une baisse de 10,89%, et Kymco, avec 1293 immatriculations en 2010, descend de 13,91%.

USA et Europe s'en tirent beaucoup mieux. Harley Davidson, malgré la mauvaise passe financière de la maison mère, surfe toujours sur la vague de la tradition et se classe deuxième dans la catégorie motos, devant Honda, avec 2792 unités (plus 8,34%)! BMW oublie ses difficultés récentes et bondit de 14,65% en écoulant 2356 motos en 2010. Peugeot progresse de 7,71%, avec 1188 unités  l'an dernier. Piaggio et Vespa également (plus 5,57%, respectivement plus 4,06%). Aprilia progresse également, de 7,76%, avec 1258 unités. La croissance de cette marque est même de plus de 20% si l'on ne prend en compte que les motos! Ducati grimpe de 8%, avec 967 motos immatriculées, et KTM de 1,49% avec 886 bécanes. Seul Triumph baisse un peu, de 4,06% (1198 motos en 2010). Mais cette marque a connu une croissance spectaculaire ces cinq dernières années - et 2011 apporte son lot de nouvelles anglaises.

14/07/2010

Une moto électrique par Yamaha, en 2011!

Mavizen-TTX02-KTM-01.jpgCa a l'air d'un gag. Mais ce sont pourtant des gros bonnets de la marque aux trois diapasons qui viennent d'annoncer lors d'une conférence de presse que Yamaha va proposer l'an prochain une vraie moto électrique. Et que d'autres modèles suivraient dans les années à venir. Bizarre, si l'on sait que Yamaha vient seulement jusqu'ici, comme Honda, de lancer la production d'un petit scooter électrique à l'autonomie et aux performances limitées, l'EC-03.  Pour l'instant, les seuls modèles un peu plus rapides achetables sont plutôt des gros scooters ou des moto genre enduro ou supermotard, fabriqués par des petites marques - dont la suisse Qantya. Dans le secteur des sportives, la superbike Mavizen (photo), basée sur un châssis de KTM RC8, est encore bien isolée et très chère (pas loin de 40000 Dollars!). Les officiels de chez Yamaha affirment sans sourciller qu'ils veulent devenir l'un des leaders de ce marché. On demande donc à voir. Mais il y a fort à parier que Yamaha et Honda sortent en effet des motos mues par l'électron d'ici à 2020.

16:38 Publié dans news | Tags : yamaha, moto, électrique | Lien permanent | Commentaires (2)

21/04/2010

Une V-Max pour 280 francs par jour

800px-Yamaha_1700_VMax.jpgIl y avait déjà la moto taxi à Paris ou  à Genève. Et voici la location de V-Max. Cette moto mythique de Yamaha (200 chevaux, plus de 300 kilos) est une rareté, de par ses caractéristiques extrêmes, son prix (quelque 30000 francs, à peine moins qu'une fantastique BMW HP2 Sport ABS) et surtout le fait qu'elle ne s'achète pas. Oui, elle se réserve en ligne, et seuls quelques heureux prétendants en reçoivent une chaque année de par le monde. A la gare de Lausanne, la société de services Aloc Bike (ils font aussi les scoots et les vélos électriques) la propose depuis peu, pour 280 francs par jour (max 150 kilomètres parcourus). Ou en version "découverte" pour un poil moins cher, et un poil moins de kilomètres. Histoire d'aller enfumer tout ce qui bouge en une matinée. Sans se faire pincer ni faire de casse. Aloc Bike a trouvé un partenaire deux roues en la personne du concess Yam Chevalier, à Montagny-près-Yverdon. Louer une V-Max 1700, c'est un peu comme emprunter une Aston Martin, contre forte somme en argent, bien sûr.

Ah, j'oubliais, ils louent aussi des bateaux, mais sur le lac de Neuchâtel.

12/03/2010

Toutes les infos officielles sur la nouvelle Yamaha qui doit concurrencer la Z750

2011_FZ8.jpgElle s'appelle FZ8, et elle va chasser sa petite soeur FZ6 des showrooms Yamaha partout dans le monde. La version que l'on voit ci-contre est naked, mais il existe aussi un modèle semi-caréné, baptisé fort logiquement Fazer FZ8 (ou FZ8 Fazer). En quelques mots, c'est une 800 (779 cm cubes) qui semble faite à  partir d'un moteur de FZ1 rapetissé. Le cadre est en aluminium, elle pèse 216 kilos à sec (avec ABS), offre une puissance max de 106 chevaux à 10000 tours par minute, contre 82 Newtonmètres de couple maximal à 8000 tours par minute. Très, très proche de la Kawasaki Z750, un grand succès un peu partout en Europe, surtout en France et en Suisse.

Yamaha a estimé que la FZ6 (600 centimètres cubes), trop pointue et trop sportive pour une 600, n'était plus à la hauteur. Ils ont produit une XJ6 plutôt conçue comme une moto pour débutants (ou presque). Et pour ceux qui veulent plus de muscle sans devoir chevaucher une mille (sans parler de faire des économies), ils ont sorti de leur manche une 800. Elle est bien sûr disponible aussi avec ABS. En Suisse, elle coûtera 13980 francs et sera disponible à partir d'août. Ce prix "modeste" s'explique par le fait que Yam a renoncé à de longs développements et a emprunté des composants dans sa gamme FZ. Le tête de fourche est assez sympa, notez bien. La Fazer sera là un  mois plus tôt, avec ABS elle aussi, pour 14780 francs. Restez connectés pour un futur essai.

21:12 Publié dans news | Tags : yamaha, fz8 | Lien permanent | Commentaires (0)